Pierre Seguier


Pierre Seguier

Pierre Séguier

Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Séguier
Pierre Séguier en 1660. Peinture par Charles Le Brun

Pierre Séguier (28 mai 1588 à Paris28 janvier 1672), chancelier de France, duc de Villemor, est un homme politique et magistrat français.

Sommaire

Biographie

Pierre Séguier est issu d'une famille réputée de juristes, originaire du Quercy. La noblesse de cette famille remonte à 1580, date où son grand-père, Pierre Séguier (1504-1580), fils d'un notaire et secrétaire du roi (charge anoblissante), se risqua à prendre la qualité d'écuyer peu de temps avant sa mort. Ce grand-père Pierre Séguier fut président à mortier au parlement de Paris de 1554 à 1576, et son père, Jean Séguier, seigneur d'Autry, occupait les fonctions de lieutenant civil de Paris au moment de sa mort prématurée en 1596.

Pierre Séguier, d'abord élève du collège des jésuites de La Flèche, fut élevé par son oncle, Antoine Séguier (1552-1624), président à mortier au parlement de Paris, puis maître des requêtes en 1620.

Il épouse Madeleine Fabry, avec qui il eut :

De 1621 à 1624, il fut intendant de Guyenne, ou il se lia étroitement avec le duc d'Épernon. Débutant sa carrière juridique sous Louis XIII comme conseiller au parlement de Paris, il reprit la charge de son oncle Antoine comme président à mortier du parlement de 1624 à 1633. Il revendra la charge de président en 1633, ce qui lui assurera une fortune conséquente[1]

Pierre Séguier, garde des Sceaux en 1633. Médaille par Jean Warin

En 1633, il devient garde des Sceaux sous le ministère du cardinal de Richelieu, puis chancelier de France le 11 décembre 1635. Tous les officiers de justice dépendirent donc de lui pendant à peu près quarante années, ce qui veut dire que toute l'administration du royaume pendant cette période reposa sur lui. Laissé dans l'ombre par les fortes personnalités de Richelieu et de Mazarin, il joua pourtant un rôle essentiel dans la continuité des politiques de centralisation et d'acheminement vers un gouvernement qu'on appellera plus tard absolutiste. Il instruit des procès célèbres comme celui du marquis de Cinq-Mars en 1642 ou de Nicolas Fouquet en 1661 et scella, le 4 décembre 1634, les Lettres Patentes de l'Académie française.

Dès 1631, il s'intéresse au peintre Charles Le Brun et lui permet d'étudier les beaux-arts à Rome entre 1642 et 1645. Il est son protecteur officiel jusqu'à ce que Le Brun devienne en 1662 premier peintre du roi Louis XIV. Un célèbre tableau de Charles Le Brun montre le Chancelier Séguier à cheval. Au décès de Séguier, Le Brun organise un fastueux service funéraire par l'intermédiaire de l'Académie royale de peinture et de sculpture.

En 1639, il est chargé de combattre la révolte des Nus-Pieds en Normandie contre l'augmentation de la gabelle. Il organise une répression très dure, exécutant de nombreux révoltés.

Après la mort du Cardinal Richelieu en 1642, il devient le protecteur de l'Académie française, dont il a été élu membre en 1635.

Lié au cardinal Mazarin, il est l'un des acteurs de l'accession d'Anne d'Autriche à la régence en 1643. Il influence notamment le parlement pour qu'il casse le testament de Louis XIII. Quand Mazarin devient chef du Conseil, il accède au rang de ministre d'État.

En 1652, sous la Fronde, il rejoint un temps Gaston de France et le prince de Condé, avant de retrouver le roi à Pontoise en août. Il perd alors sa charge de garde des Sceaux, qu'il ne retrouvera définitivement qu'en 1656 à la mort de Mathieu Molé.

Il est progressivement évincé des premiers cercles du pouvoir par Jean-Baptiste Colbert[1].

Il participe à la rédaction de l'ordonnance criminelle de 1670.

Il meurt le 28 janvier 1672. Son corps est solennellement inhumé le 18 mars 1672 au Carmel de Pontoise.

Henri-Charles de Coislin légua à l'abbaye de Saint-Germain-des-Prés la riche bibliothèque qu'il avait reçue en héritage du chancelier Séguier, et dont les débris ont été réunis après 1793 à la Bibliothèque royale.

Références

  1. a  et b Article Séguier, Pierre sur Encarta

Voir aussi

Lien externe

Précédé par Pierre Séguier Suivi par
Etienne d'Aligre
Chancelier de France
Etienne d'Aligre


Précédé par
Premier membre
Fauteuil 1 de l’Académie française
1635-1643
Suivi par
Claude Bazin de Bezons
  • Portail de la France du Grand Siècle (1598-1715) Portail de la France du Grand Siècle (1598-1715)
  • Portail du droit français Portail du droit français
Ce document provient de « Pierre S%C3%A9guier ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Pierre Seguier de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Pierre Séguier — Pierre Seguier painted by Henri Testelin (ca. 1668). Born 28 May 1588(1588 05 28) Paris, France Died 28 J …   Wikipedia

  • Pierre Séguier — Saltar a navegación, búsqueda Pierre Séguier en 1660, por Charles Le Brun Pierre Séguier nació el 28 de mayo de 1588 en París, Francia, y murió el 28 de enero de 1672 en Saint …   Wikipedia Español

  • Pierre Séguier —  Pour l’article homonyme, voir Séguier.  Pierre Séguier …   Wikipédia en Français

  • Pierre Seguier — Der Kanzler Séguier beim Einzug Ludwigs XIV. in Paris im Jahre 1660 gemalt von Charles Le Brun Pierre Séguier (* 28. Mai 1588 in Paris; † 28. Januar 1672 in Saint Germain en Laye), Herzog von Villemor, war ein französischer Politiker, hoher… …   Deutsch Wikipedia

  • Pierre Séguier — Der Kanzler Séguier beim Einzug Ludwigs XIV. in Paris im Jahre 1660 gemalt von Charles Le Brun Pierre Séguier (* 28. Mai 1588 in Paris; † 28. Januar 1672 in Saint Germain en Laye), Herzog von Villemor, w …   Deutsch Wikipedia

  • Pierre Séguier (1504-1580) — Pierre Séguier (1504 1580), avocat général au parlement de Paris, puis président à mortier au parlement de Paris (1554), était le grand père du Chancelier Séguier, duc de Villemor. Son fils, autre Pierre Séguier, mort en 1602, épousa Marie du… …   Wikipédia en Français

  • Seguier — Séguier Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Antoine Louis Séguier (1726 1792), magistrat et avocat français. Esprit Séguier ( 1702), premier chef camisard. Jean François Séguier (1703 1784) …   Wikipédia en Français

  • SÉGUIER (P.) — SÉGUIER PIERRE (1588 1672) chancelier de France Type parfait de l’homme du pouvoir, Pierre Séguier est prêt à accepter n’importe quelle tâche délicate et impopulaire. Il y a là une part, réelle, d’esprit de fidélité à la monarchie (mais qui a ses …   Encyclopédie Universelle

  • Pierre du Cambout — de Coislin Pierre du Cambout (1664 1710), duc de Coislin, Musée de l’Histoire de France (Versailles) …   Wikipédia en Français

  • Seguier — Séguier ist der Familienname folgender Personen: Jean François Séguier (1705–1784), französischer Altertumsforscher, Astronom und Botaniker aus Nimes Pierre Séguier (1588–1672), Herzog von Villemor, war ein französischer Politiker, hoher Beamter… …   Deutsch Wikipedia


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.