Pierre Pelletan


Pierre Pelletan
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Pelletan.

Pierre Pelletan, né à Paris le 6 janvier 1782 et mort le 11 août 1845 (à 63 ans) à Bruxelles, est un médecin français.

Fils du chirurgien Philippe-Jean Pelletan, il entra à l’âge de quatorze ans à l’École polytechnique ; quand il en sortit, le célèbre physicien Charles le choisit pour préparateur. Lui-même ouvrit, quelque temps après, un cours de chimie générale. Comme il possédait déjà quelques éléments de chirurgie et d’anatomie, son père le fit recevoir chirurgien militaire en 1799 ; en sorte qu’il put faire la campagne de Zurich. En 1803, nommé premier interne des hôpitaux, il passa dans le service chirurgical de son père.

Vers 1805, il se rendit à Rouen, où il fonda une fabrique de soude artificielle. Descroisilles, l’inventeur de l’alambic d’essai et de l’alcalimètre, fut son associé et, quelque temps, son mentor. En 1813, Pelletan quitta Rouen, où il avait épousé la veuve du baron de Kinkelin, et vint se faire recevoir docteur à Paris. L’année suivante il reçut la croix d’Honneur pour les soins qu’il avait prodigués aux soldats atteints de typhus et devint médecin du roi par quartier.

Lorsque l’École de médecine fut dissoute, le 30 novembre 1822, il fut nommé par ordonnance administrateur provisoire de la faculté et, le 2 février 1823, professeur de physique médicale. On le chargea plus tard de présider les jurys médicaux. Destitué en 1830 avec six de ses collègues, il fut rétabli dans ses fonctions le 19 mars 1831, après une épreuve publique, et il continua de les remplir jusqu’en 1843, époque où des spéculations malheureuses le contraignirent à les résigner.

On le vit alors se retirer en Belgique. Il professa quelque temps au Conservatoire des arts à Bruxelles, continuant de recevoir de l’université de France une pension de retraite de 2 800 francs. Bientôt, l’effet des chagrins se joignant en lui à l’âge, à l’exil, aux fatigues, à l’amertume des ressouvenirs, il mourut phtisique. Son beau-fils, le baron de Kinkelin, qu’il avait adopté, s’est fait connaître avec distinction sous le nom de Jules-Pierre Pelletan de Kinkelin.

On a du professeur Pelletan :

  • Traité élémentaire de physique générale et médicale, 1 vol. in-8°, 1824, 1831 ;
  • Dictionnaire de chimie médicale, 2 vol. in-8°, 1822-1823.

Pelletan avait aussi participé à la rédaction du grand Dictionnaire des sciences médicales.

Sources

  • Ferdinand Hoefer, Nouvelle Biographie générale, t. 39, Paris, Firmin-Didot, 1862, p. 498.

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Pierre Pelletan de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Pelletan — ist der Familienname folgender Personen: Philippe Pelletan (1747–1829), Mediziner Pierre Pelletan (1782–1848), Mediziner Eugène Pelletan (1813–1884), Journalist und Schriftsteller Camille Pelletan (1846–1915), Journalist Germaine Pelletan… …   Deutsch Wikipedia

  • Pelletan —  Cette page d’homonymie répertorie des personnes (réelles ou fictives) partageant un même patronyme. Patronyme Pelletan est un nom de famille notamment porté par : Philippe Pelletan (1747 1829), médecin, professeur de chirurgie ;… …   Wikipédia en Français

  • Pierre-Frédéric Dorian — né le 24 janvier 1814 à Montbéliard (Doubs) et mort le 14 avril 1873, à Paris est un maître de forge et homme politique français. Sommaire 1 Une jeunesse vagabonde 2 La fabrication des faux et faucilles …   Wikipédia en Français

  • Pelletan — (spr. Pelletang), 1) Philipp Jean, geb. 1747 in Paris, war erst Chirurgien en chef am Hôtel Dieu in Paris, dann Professor der chirurgischen Klinik der Facultät, 1815 Professor der operativen Medicin u. 1818 der Geburtshülfe; er st. 1829 u. schr.… …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Pelletan — (spr. pell tāng), Pierre Clément Eugène, franz. Schriftsteller und Politiker, geb. 29. Okt. 1813 in Maine Bertrand (Niedercharente), gest. 13. Dez. 1884, wirkte eine lange Reihe von Jahren als Kritiker in der »Presse« und der »Revue des Deux… …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Pelletan — (spr. pell táng), Pierre Clément Eugène, franz. Publizist und Politiker, geb. 29. Okt. 1813 zu Royan, 1870 Mitglied der Regierung der Nationalverteidigung, 1871 76 Mitglied der Nationalversammlung, 1876 des Senats, gest. 13. Dez. 1884 in Paris;… …   Kleines Konversations-Lexikon

  • Pierre Clément Eugène Pelletan — Eugène Pelletan Pour les articles homonymes, voir Pelletan. Eugène Pelletan en 1870 photographié par Nadar Pierre Clément Eugène Pelletan …   Wikipédia en Français

  • Pierre Cathala — Pour les articles homonymes, voir Cathala. Pierre Cathala Pierre Cathala, sous secrétaire d État à la Présidence du Conseil (1931) …   Wikipédia en Français

  • Pierre Leroux — Pour les articles homonymes, voir Leroux. Pierre Leroux …   Wikipédia en Français

  • Pierre Magnin — Joseph Pierre Magnin, né à Dijon le 1er janvier 1824, mort à Paris le 22 novembre 1910, maître des forges, homme politique français Député de la Côte d Or de 1863 à 1870 Représentant de la Côte d Or de 1871 à 1875 sénateur… …   Wikipédia en Français