Pierre Bullet


Pierre Bullet
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bullet (homonymie).

Pierre Bullet, architecte français, né en 1639, mort en 1716.

On ne sait s'il fut l'élève de François Blondel comme le dit Bouillet (c'est peu probable), ceci venant sans doute d'une mésinterprétation de la notice que lui consacra Quatremère de Quincy dans son Dictionnaire… dans laquelle il est cité comme disciple : « le trop de servitude qui règne dans les écoles, le trop grand respect qu'on a pour un maître, & qui vous attache sur ses pas…». Mais la préface de l'Architecture pratique incite à croire qu'il ne fut que son employé, d'abord comme appareilleur.

Eglise Saint-Thomas d'Aquin de Paris

Il construisit la porte Saint-Martin (1674) et l'église Saint-Thomas d'Aquin. En 1676 : avec François Blondel, il publie le Plan de Paris levé par les ordres du Roi et par les soins de messieurs les prévôts des marchands et échevins et par les sieurs Bullet, architecte du roi et de la ville, sous la conduite de monsieur Blondel, maréchal de camp aux armées du roi, directeur de l'académie royale d'architecture et maître de mathématiques de monseigneur le Dauphin, plus communément appelé Plan de Bullet et Blondel.

A son seul compte, il publie en 1675 un Traité de l'usage du pantomètre, instrument géométrique propre à prendre toutes sortes d'angles, mesurer les distances accessibles et inaccessibles, arpenter et diviser toutes sortes de figures, etc.,... nouvellement inventé par le Sr Bullet qui est complété en 1688 par un Traité du nivellement, contenant la théorie et la pratique de cet art, avec la description d'un niveau nouvellement inventé, par le sieur Bullet.

En tant qu'architecte de la Ville de Paris, il publiera ensuite des Observations sur la nature et sur les effets de la mauvaise odeur des lieux ou aisances et cloaques et sur l'importance dont il est d'éviter cette mauvaise odeur pour la conservation de la santé (sans date, 1695 ?)

Mais sa publication la plus importante est son Architecture pratique, qui comprend la construction générale & particulière des bâtimens, le détail, les toisés & le devis de chaque partie… avec une explication & une conférence des trente-six articles de la coutume de Paris sur le titre des servitudes & rapports qui concernent les bâtimens, & de l'ordonnance de 1673 en 1691 qui connaîtra six rééditions, avec des augmentations de Descoutures à partir de 1755. Les questions les plus courantes y sont abordées, la construction en pans de bois, etc.

Son œuvre a déjà été abordée partiellement. La porte Saint-Martin sera critiquée pour sa lourdeur par Jacques-François Blondel et Quatremère :

« Le seul avantage qu'on lui trouve sur le monument de François Blondel, c'est de se rapprocher davantage des arcs antiques, par la forme & la proportion. Les trois arcs dont elle est percée sont le principal objet de cette ressemblance de caractère. Mais on croiroit par les bossages vermiculés & la décoration rustique que l'architecte y a introduite, qu'il eut dessein de mêler le caractère d'un arc de triomphe avec celui qui convient à une porte de ville. On doute que ce mélange soit heureux & digne d'être imité.»

Pour les édifices dignes d'éloges on trouve un bon résumé dans le Cours d'Architecture de Jacques-François Blondel : « Bullet, après ces deux grands Maîtres, mérite aussi un rang distingué, en le considérant du côté du goût de l'Art : son Château d'Issy est, peut-être, un exemple de ce que peut le goût dont nous parlons, appuyé des préceptes ; du moins a-t-il sçu rendre raison des motifs qui l'ont déterminé à donner la préférence à celui-là sur ceux-ci, ayant senti que ne s'agissant que d'une maison de plaisance de peu d'étendue, mais destinée à la résidence d'une grande Princesse, il devoit plutôt que surprendre & étonner. On en peut dire autant de son Palais Archiépiscopal de Bourges…» (Cours d'Architecture IV, p. xlvii.)

A quoi on ajoutera l'élargissement du quai Le Pelletier qui fit l'admiration de ses contemporains, une série d'hôtels particuliers et la fontaine Saint-Michel. Il entre à l'Académie royale d'architecture en 1685.

Son fils, Jean-Baptiste Bullet de Chamblain (1665-1726), fut également architecte.

Bibliographie

  • En février 1945 eut lieu à Stockholm au musée national une exposition de dessins de Pierre Bullet[1] conservés dans cette institution: Från Ludvig XIV:s Paris. Le catalogue en suédois comportait un avant-propos et une introduction en français. Le travail de recensement des dessins de Pierre Bullet avait été réalisé durant la guerre, par un historien d'art danois réfugié en Suède: Erich Bier.
  • Pierre Bullet, The Royal architect, Eric Langenskiöld, 1959, Stockholm , Almqvist & Wiksell.

Notes

  1. 221 dessins exposés, dont 27 signalés par un astérique n'étant pas de Bullet, mais exposés à titre de comparaison.

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Pierre Bullet de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Pierre Bullet — (* um 1639 in Paris; † 1716 in Paris) war ein französischer Hof Architekt, der dem klassizistischen Barock mit rationalistischer Tendenz zuzuordnen ist. Er war Mitglied der Académie d’architecture (1685). Inhaltsverzeichnis 1 Leben 2 Literatur… …   Deutsch Wikipedia

  • Rue Pierre-Bullet — 10e arrt …   Wikipédia en Français

  • Bullet — steht für: den Actionfilm Bullet – Auge um Auge aus dem Jahr 1996 (Originaltitel) eine Gemeinde im Bezirk Grandson des Kantons Waadt in der Schweiz, siehe Bullet VD eine schwedische Metalband, siehe Bullet (Band) eine deutsche Metalband, siehe… …   Deutsch Wikipedia

  • Bullet (Homonymie) — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom …   Wikipédia en Français

  • Pierre Louis Reich de Pennautier — Pierre Louis Reich de Pennautier, né en 1614, mort à Montpellier le 2 août 1711, financier français. Homme d affaires protégé par le cardinal de Bonzi, il fut receveur général du clergé de France et trésorier de la bourse de la province de… …   Wikipédia en Français

  • Pierre Gouthière — (1732 1813) est un ciseleur français du XVIIIe siècle. Né à Bar sur Aube, en Lorraine, son enfance à la campagne et au contact de la nature marqueront son œuvre d une empreinte fortement naturaliste, très en phase avec le goût Marie… …   Wikipédia en Français

  • Pierre Marivaux — Marivaux, 1743 Pierre Carlet de Marivaux, auch Pierre de Chamblain de Marivaux (* 4. Februar 1688 in Paris; † 12. Februar 1763 ebenda) war ein französischer Schriftsteller. Dieser hauptsächlich als Romancier und Dramatiker bekannte Autor ist… …   Deutsch Wikipedia

  • Pierre de Marivaux — Marivaux, 1743 Pierre Carlet de Marivaux, auch Pierre de Chamblain de Marivaux (* 4. Februar 1688 in Paris; † 12. Februar 1763 ebenda) war ein französischer Schriftsteller. Dieser hauptsächlich als Romancier und Dramatiker bekannte Autor ist… …   Deutsch Wikipedia

  • Bullet (homonymie) — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Sur les autres projets Wikimedia : « Bullet (homonymie) », sur le Wiktionnaire (dictionnaire universel) Sommaire …   Wikipédia en Français

  • Pierre Carlet de Chamblain de Marivaux — Marivaux Portrait de Marivaux peint par Louis Michel van Loo Nom de naissance Pierre Carlet Chamblain de Marivaux …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.