Pierre Bedier


Pierre Bedier

Pierre Bédier

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bédier.
Pierre Bédier
Pierre bedier.jpg
Parlementaire français
Naissance 30 septembre 1957 (52 ans)
Décès
Mandat Député
1993 - 1997
2002
2004 - 2009
Début du mandat {{{début du mandat}}}
Fin du mandat {{{fin du mandat}}}
Circonscription 8e circonscription des Yvelines
Groupe parlementaire RPR
UMP
Ve République

Pierre Bédier, né le 30 septembre 1957 à Mont-de-Marsan, est un homme politique français.

Ancien député-maire de Mantes-la-Jolie, Secrétaire d'État, puis président du conseil général des Yvelines, il est démis de ses fonctions le 22 mai 2009 par la préfète des Yvelines qui lui notifie sa démission d'office[1], suite à une condamnation à six ans d'inéligibilité. Depuis septembre 2009, il est chargé de mission bénévole[2] auprès du cabinet du maire de Mantes-la-Jolie.

Sommaire

Biographie

Après ses études à l’Institut d'études politiques de Paris et à l'École supérieure des sciences économiques et commerciales (ESSEC), il quitte son métier initial qui est celui de chef d'entreprise pour se consacrer à la politique.

Synthèse des fonctions politiques

Mandats municipaux

Mandats de conseiller général

  • 28/03/1994 - 27/06/1995 : membre du conseil général des Yvelines
  • 29/03/2004 - 17/09/2005 : membre et vice-président du conseil général des Yvelines
  • 16/09/2005 - 25/05/2009 : président du conseil général des Yvelines (réélu le 20 mars 2008 par 29 voix sur les 39 conseillers généraux du département[3])
    • En tant que président du conseil général des Yvelines, premier département français en matière d'industrie automobile, Pierre Bédier a lancé en février 2009 un plan de relance et de soutien à la filière automobile estimé à 430 millions d'euros[4].
    • Le 12 mars 2009 il présente, au nom du conseil général, le projet de circuit de Formule 1 à Flins-sur-Seine, limitrophe des Mureaux, sur une friche industrielle jouxtant l'usine Renault. Ce projet (circuit+salle de presse) aurait, d'après lui, un coût initial de 112 millions d'euros. Cependant, ce chiffre ne semble pas prendre en compte l'aménagement des accès et des parkings, ce qui pourrait expliquer son coût initial bien inférieur au 205 millions d'euros du Korean International Circuit. Enfin, le projet ne précise pas comment accueillir les 110 000 spectateurs prévus.

Mandats de député des Yvelines

  • 02/04/1993 - 21/04/1997 : député de la 8e circonscription des Yvelines
  • 19/06/2002 - 18/07/2002 : député de la 8e circonscription des Yvelines, démission à la suite de sa nomination au gouvernement le 17 juin 2002.
  • 7/12/2004 - 17/06/2007: député de la 8e circonscription des Yvelines, réélu député dans une législative partielle à la suite du décès de son titulaire, André Samitier, puis il abandonne son poste de maire de Mantes-la-Jolie.
  • 17/06/2007 - 15/04/2009 : député de la 8e circonscription des Yvelines, démission simulée par la prolongation par Matignon d'une mission parlementaire sur le développement solidaire et l'immigration, garantissant ainsi la succession de son mandat à sa suppléante Cécile Dumoulin, évitant ainsi la tenue d'élections [5] [6].

Le 15 avril 2009, un classement établi par le journaliste Vincent Nouzille fait de Pierre Bédier le premier des députés les moins actifs de l'Assemblée nationale sur la période de juillet 2007 à avril 2009. Le classement est établi grâce à l'addition des questions posées, des propositions de lois et des interventions en séance et en commission[7].

Mandats de conseiller régional

Fonctions gouvernementales

  • Secrétaire d'État chargé des Programmes immobiliers de la Justice, auprès du Garde des Sceaux, ministre de la Justice (gouvernement Jean-Pierre Raffarin (2)) du 17 juin 2002 au 22 janvier 2004. Il est entre autres chargé d'accroitre le nombre de prisons notamment en faisant appel au secteur privé.

Intégrité publique

Affaire de l'Opievoy

Pierre Bédier fut mis en examen le 21 décembre 2000 pour « atteinte à l'égalité des candidats dans les marchés publics » et favoritisme quand il présidait l'Opievoy, l'office HLM des Yvelines. Il bénéficia d'un non-lieu le 30 avril 2002.

Affaire Bédier-Delfau

  • L'affaire Bédier ou « affaire » Delfau est une affaire de corruption intéressant des élus des Yvelines.
  • Michel Delfau, décédé en 2005, possédait des sociétés spécialisées dans le nettoyage industriel et le gardiennage. Il aurait utilisé les cartes bancaires de ses sociétés à des fins personnelles. Son ex-épouse (depuis août 2000), Aloka Delfau, a alerté la justice le 17 décembre 2001. Michel Delfau versait à trois hommes politiques des Yvelines (Pierre Bédier, Gilles Forray et Jacques Masdeu-Arus des sommes en liquide en échange de l'attribution de marchés publics réguliers. Delfau a ainsi bénéficié de tous les marchés de nettoyage des villes de Poissy et Mantes-la-Jolie à partir de l'élection de Jacques Masdeu-Arus et Pierre Bédier à leur tête, respectivement en 1983 et 1995. Durant la période 1998-2001, les sorties en espèces faites par Michel Delfau sur les comptes de ses sociétés prestataires de service ont été de l'ordre de 200 000 euros. Une somme remise ensuite aux élus, selon l'accusation.
  • Les liens entre Pierre Bédier et Michel Delfau étaient très anciens et étroits. Pierre Bédier avait été associé dans le passé avec Michel Delfau dans la société de communication DB2A (Delfau, Bédier, Ancelet Associés) domiciliée jusqu'en 1989 à Paris, au 65 rue de Rivoli, dans des locaux sous-loués à une société de Michel Delfau. L'expert comptable de DB2A n'était autre que Jean-Pierre Pécriaux, également comptable des sociétés de M. Delfau. Par ailleurs différentes sociétés appartenant à celui-ci étaient clientes de DB2A, comme AiNett (société de nettoyage impliquée dans l'affaire Bédier) AIS (société de gardiennage) ou encore Promotess.

Par ailleurs DB2A entretenait également des liens étroits avec Jacques Masdeu-Arus et Gilles Forray, puisqu'elle avait pour principal client, à la fin des années 80, la Ville de Poissy dont elle assurait la communication au travers d'une association "ad hoc".

  • Dans cette affaire, Pierre Bédier est soupçonné de « recel d'abus de biens sociaux » et de « corruption passive ». Il est poursuivi avec trois autres prévenus, parmi lesquels Jacques Masdeu-Arus, lui aussi député (UMP) des Yvelines et maire de Poissy.
  • Dans la nuit du 7 au 8 septembre 2003, Chantal Guéroult, la compagne de Gilles Forray, l'un des prévenus de l'affaire Bédier, décède lors d'un transfert au palais de justice. Elle se serait suicidée avec des médicaments contre le paludisme en sa possession.
  • Pierre Bédier est mis en examen le 21 janvier 2004 par le juge Courroye « pour recel de biens sociaux et corruption » dans l'affaire Delfau. En sortant du palais de justice, il présente aussitôt sa démission à Jean-Pierre Raffarin. Il est jugé à partir du 25 septembre 2006 par le tribunal correctionnel de Paris en compagnie de deux autres élus. Il encourt jusqu'à dix ans d'emprisonnement et des peines d'inéligibilité.
  • Le 25 septembre 2006, Pierre Bédier comparaît devant le tribunal correctionnel de Paris. Le 24 octobre 2006, au terme d'un réquisitoire de trois heures, la procureure Marie-Christine Daubigny a demandé 18 mois de prison avec sursis, 80 000 euros d'amende, assortis d'une peine complémentaire de trois ans de privation de droits civiques, contre Pierre Bédier.
  • Le 12 décembre 2006, Pierre Bédier a été condamné à 18 mois de prison avec sursis, 50 000 euros d'amende et trois ans d'inéligibilité pour corruption passive et recel d'abus de biens sociaux. Conformément à l'article LO 130 du code électoral, il a aussi été condamné à six ans d'inéligibilité. Pierre Bédier a fait appel de cette décision « parce que, naturellement, je n’ai pas commis ce pour quoi cette décision judiciaire a été prise ». L'appel a un effet suspensif [8].
  • Le 16 mai 2008, la cour d'appel de Paris a confirmé la condamnation de Pierre Bédier à 18 mois de prison avec sursis et trois ans de privation des droits civiques[9].
  • Le 20 mai 2009, la Cour de cassation a rejeté le pourvoi de Pierre Bédier, confirmant ainsi sa condamnation à 18 mois de prison avec sursis, à une amende de 25 000 euros et à trois ans de privation des droits civiques, entraînant une peine d'inéligibilité de six années pour « corruption passive » et « recel d'abus de biens sociaux ». Pierre Bédier perd ainsi son mandat de conseiller général et de président du conseil général des Yvelines[10]. Le jour même, il annonce sur son blog qu'il va saisir la Cour européenne des droits de l'homme[11].
  • Le 22 mai 2009, conformément au code électoral, la préfète des Yvelines le démet de ses fonctions de conseiller général et de président du conseil général, entraînant la nomination de Christine Boutin (ancienne première vice-présidente du conseil général), à la tête de l'assemblée départementale, dans l'attente d'une élection cantonale partielle à Mantes-la-Jolie[12].

Notes et références

  • Pierre Bédier comparaît pour « corruption passive » et « recel d'abus de biens sociaux », Le Monde, 25 septembre 2006
  • Le fantôme de Michel Delfau s'invite au procès de Pierre Bédier, Le Monde, 27 septembre 2006
  • Dix-huit mois de prison avec sursis requis contre Pierre Bédier, Le Monde, 25 octobre 2006
  • Bédier écope de trois ans d'inéligibilité, Le Figaro, 12 décembre 2006
  • Bédier au placard pour six ans, Libération, 13 décembre 2006
  • Pierre Bédier condamné à six ans d'inéligibilité et à dix-huit mois de prison avec sursis, Le Monde, 14 décembre 2006
  • Pierre Bédier soulagé par un non-lieu…, Le Courrier de Mantes, 8 mai 2002
  • Pierre Bédier mis en examen, Le Courrier de Mantes, 28 décembre 2000

Liens externes

Commons-logo.svg

Précédé par Pierre Bédier Suivi par
Bernard Schreiner
Député de la 8e circonscription des Yvelines
1993-1997
Annette Peulvast-Bergeal
André Samitier
Député de la 8e circonscription des Yvelines
2004-2009
Cécile Dumoulin
Franck Borotra
Président du conseil général des Yvelines
2005-2009
Alain Schmitz
  • Portail de la politique Portail de la politique
  • Portail de la France Portail de la France
  • Portail des Yvelines Portail des Yvelines
Ce document provient de « Pierre B%C3%A9dier ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Pierre Bedier de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Pierre Bédier — Pour les articles homonymes, voir Bédier. Pierre Bédier Mandats …   Wikipédia en Français

  • Bedier — Bédier Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Bédier est le nom de plusieurs personnalités : Joseph Bédier (1864 1938), écrivain français ; Joseph Bédier (1916 1945), résistant,… …   Wikipédia en Français

  • Bedier — Bédier ist der Name folgender Personen: Joseph Bédier (1864–1938), französischer Gelehrter Pierre Bédier (* 1967), französischer Politiker …   Deutsch Wikipedia

  • Bédier — ist der Name folgender Personen: Joseph Bédier (1864–1938), französischer Gelehrter Pierre Bédier (* 1967), französischer Politiker Diese Seite ist eine Begriffsklärung zur Unterscheidung mehrerer mit demselben Wort bezeichneter Begriffe …   Deutsch Wikipedia

  • Pierre-André Wiltzer — Mandats Ministre délégué à la Coopération et à la Francophonie 17 juin  …   Wikipédia en Français

  • Bédier — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Bédier est le nom de plusieurs personnalités : Joseph Bédier (1864 1938), médiéviste français ; Joseph Bédier (1916 1945), résistant,… …   Wikipédia en Français

  • Pierre de Nolhac — Pierre Girauld de Nolhac, dit Pierre de Nolhac, né à Ambert (Puy de Dôme) le 15 décembre 1859 et mort à Paris le 31 janvier 1936, est un humaniste, historien et …   Wikipédia en Français

  • Pierre de nolhac — Pierre Girault de Nolhac, dit Pierre de Nolhac, né à Ambert (Puy de Dôme) le 15 décembre 1859 et mort à Paris le 31 janvier 1936, est un historien, historien d art et p …   Wikipédia en Français

  • Pierre Benoît — Pierre Benoit Pour les articles homonymes, voir Pierre Benoît (homonymie). Pierre Benoit Activité(s) Écrivain Naissance 16 juillet 1886 Décès 3 mars  …   Wikipédia en Français

  • Pierre Loti — le jour de sa réception à l Académie, le 7 avril 1892 Nom de naissance Louis Marie Julien Viaud …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.