Pierre Albert-Birot


Pierre Albert-Birot

Pierre Albert-Birot, (Angoulême, 22 avril 1876 - Paris, 25 juillet 1967), est un écrivain, dramaturge et poète français.

Sommaire

Biographie

Arrivé à Paris en 1893, Pierre Albert-Birot pratique tout d'abord la peinture et la sculpture.

Il fonde en 1916 la revue SIC (Sons, Idées, Couleurs), qui se veut le creuset des avant-gardes littéraires et artistiques. Jusqu'en décembre 1919, la revue comptera parmi ses collaborateurs Guillaume Apollinaire, Louis Aragon, Max Jacob, Pierre Reverdy, Philippe Soupault, Tristan Tzara, Severini[1]... En 1918, il décide de se consacrer uniquement à l'écriture.

En 1933, paraît le roman Grabinoulor que son éditeur Robert Denoël n'hésite pas à présenter comme "un classique du surréalisme", alors qu'Albert-Birot n'a jamais fait partie du groupe, ni signé aucun manifeste et jamais participé à aucune des manifestations. Le seul apport effectif au surréalisme[2] fût de suggérer à Apollinaire de sous-titrer sa pièce « Les Mamelles de Tirésias », "drame surréaliste" plutôt que "surnaturaliste". En 1966, il déclare qu'il n'était pas « attiré par les arcanes et le fantastique du surréalisme, par ses visions freudiennes »[3].

Albert-Birot laisse une œuvre très abondante rééditée par Rougerie (poésie, théâtre), Jean-Michel Place (prose) et Gallimard (dans la collection Poésie).

La pièce majeure est l'épopée burlesque des Six livres de Grabinoulor, énorme somme écrite sur cinquante ans et achevée vers 1963, pour n'être publiée qu'en 1991 chez Jean-Michel Place, avec une réédition en 2007. La même année sont publiés huit des vingt-sept chapitres d'un autre ouvrage d'Albert-Birot, Mon ami Chronos, texte inédit écrit en 1935, dans lequel l'auteur disserte sur le Temps[4].

Œuvres

  • Les Six livres de Grabinoulor, éditions Jean-Michel Place, 1991
  • Ainsi la mort, Ma morte, 1931, Rougerie
  • Mon ami Kronos, 1935, Zulma, 2007, réédition de huit chapitres sur vingt-sept[5].

Théâtre

Metteur en scène

Œuvres

Poésie
  • Trente et un poèmes de poche, SIC, 1919
  • Poèmes quotidiens, SIC, 1919
  • La joie des sept couleurs, SIC, 1919
  • La Triloterie, SIC, 1920
  • Quatre poèmes d’amour, SIC, 1922
  • La lune ou le Livre des poèmes Jean Budry, 1925
  • Poèmes à l’autre moi, Jean Budry, 1927
  • Ma morte, 1931
  • Le Cycle des douze poèmes de l’année, Éditions des Canettes, 1937
  • Âmenpeine, Éditions des Canettes, 1938
  • La Panthère noire, Éditions des Canettes, 1939
  • Les amusements naturels, Denoël, 1945
  • Cent dix gouttes de poésie, Pierre Seghers, 1952
  • Poèmes à l’autre moi, Éditions Caractères, 1954
  • Dix poèmes à la mer, 1954
  • La Belle Histoire, Gaston Puel éditeur, 1966
  • Silex, poèmes des cavernes, Les Cahiers de la Barbacane, 1966
  • Poésie, 1916-1924 (Trente et un poème de poche, Poèmes quotidiens, La joie des sept couleurs, La Triloterie, La Lune ou Le livre des poèmes), préface d’André Lebois, Gallimard, 1967
  • Cent nouvelles gouttes de poésie, Les Cahiers de la Barbacane, 1967
  • Le Train bleu, Saint-Germain des Préx, 1970
  • Aux trente-deux vents, SIC, 1970
  • Fermeture hebdomadaire, SIC, 1970
  • Le Pont des soupirs, EFR, 1972
  • Six quatrains de Chantilly, SIC, 1973
  • Long cours, La Grande Couronnée, Rougerie, 1974
  • Les poèmes du dimanche, SIC 1977
  • Poésie I, 1916-1920 (Trente et un poème de poche, Poèmes quotidiens, La joie des sept couleurs, La Triloterie), avant-propos d’Arlette Albert-Birot, Rougerie, 1987
  • Poésie II, 1916, 1924 (La Lune ou le Livre des poèmes), présentation et notes d’Arlette Albert-Birot, Rougerie, 1992
  • Poésie III, 1927-1937 (Poèmes à l’autre moi, Le Cycle des douze poèmes de l’année), présentation d’Arlette Albert-Birot, 1982
  • Poésie IV, 1931-1938 (Ma morte, Âmenpeine), Rougerie, présentation d’Arlette Albert-Birot, 1982
  • Poésie V, 1938-1939 (La Panthère noire, miniatures), présentation d’Arlette Albert-Birot, 1983
  • Poésie VI, 1945-1967 (Les Amusements naturels, Deux cent dix gouttes de poésie), présentation d’Arlette Albert-Birot, 1983
  • Poésie VII, 1946-1952 (Aux trente-deux vents, Le Train bleu), présentation d’Arlette Albert-Birot, 1996
  • Poésie VIII, 1952-1966 (Dix poèmes à la mer, Tout finit par un sonnet, La Belle Histoire), présentation d’Arlette Albert-Birot, 1985
  • Mon palais, Le Pavé, 1985
  • 7 poèmes, Éditions Brandes, 1989
  • La Grande Vie, Ottezec, 1997
Prose
  • Cinéma, drames poèmes dans l’espace, SIC, 1920
  • Le Premier Livre de Grabinoulor, SIC, 1921
  • Le Catalogue de l’antiquaire, Jean Budry, 1923, puis Amiot-Lenganey, 1993
  • Grabinoulor, épopée, Denoël et Steele, 1933 (livre I et II)
  • Rémy Floche, employé, Denoël et Steele, 1934, puis Éditions de l’Allée, 1986
  • Les Mémoires d’Adam, suivis des Pages d’Ève, Éditions du Dauphin, 1948 puis Éditions de l’Allée, 1986
  • Grabinoulor Amour, Rougerie, 1955
  • Grabinoulor, nouvelle édition, extraits des livres I, II, III, préface de Jean Follain, Gallimard, 1964
  • Grabinoulor, livre III, chapitre deuxième, Éditions de la revue Strophes, 1965
  • Autobiographie & Moi et moi, La librairie bleue, 1988
  • Les six livres de Grabinoulor, postface d’Arlette Albert-Birot, Jean-Michel Place, 1991
  • Cinémas, préface d’Arlette Albert-Birot, Jean-Michel Place, 1995
  • L’homme coupé, postface d’Arlette Albert-Birot, La Barbacane, 1995.
  • Poèmes à l’autre moi, précédé de La Joie des sept couleurs, et suivi de Ma morte et de La panthère noire, Poésie/Gallimard, 2005.
Théâtre

entre 1977 et 1980, les éditions Rougerie éditent ou rééditent tout le théâtre (Matoum et Tévibar, Larountala, L’homme coupé en morceaux, le Bondieu, Les Femmes pliantes, Image, Plutus, Matoum en Matoumoisie, La Dame enamourée, Le Mariage tiré par les cheveux, Le Petit Poucet, Barbe Bleue, en 6 volumes)

Rééditions
  • SIC, réédition des 54 numéros de la revue, Jean-Michel Place.

Bibliographie

  • Marie-Louise Lentengre, Pierre Albert-Birot. L'invention de soi, JM Place, 1993
  • Madeleine Renouard, Pierre Albert-Birot, laboratoire de modernité, JM Place, 1997
  • Jean Follain, Pierre Albert-Birot, Seghers/Poètes d’aujourd’hui, 1976
  • Poésie vivante - Hommage à Arlette Albert-Birot, textes recueillis et présentés par Carole Aurouet et Marianne Simon-Oikawa, Paris : Honoré Champion, 2012, 388 p., coll. « Poétiques et esthétiques XXe-XXIe siècles », (ISBN 978-2-7453-2362-0)
à paraître ; la première partie de l'ouvrage rassemble des textes consacrés à Pierre Albert-Birot. La troisième partie laisse la parole à Arlette Albert-Birot ; trois textes portent sur Pierre Albert-Birot.

Dossiers

  • Arlette Albert-Birot, Pierre Albert-Birot, un leit-motiv de l'œuvre, dans Jointure (revue littéraire) numéro 16, hiver 1987, 11 pages dont un inédit et une bibliographie
  • Colloque : Juillet 1995, Cerisy-la-Salle, Pierre Albert-Birot, laboratoire de modernité.

Notes et références

  1. Les 54 numéros ont été réédités par Jean-Michel Place en reproduction anastatique.
  2. Dans la conception d'Apollinaire
  3. Jean-Paul Clébert, Dictionnaire du surréalisme, Seuil, 1996, page 17
  4. (fr) « Pierre Albert-Birot » sur le site des éditions Zulma
  5. "La Quinzaine littéraire" n° 946, 16 mai 2007, p. 14

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Pierre Albert-Birot de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Pierre albert-birot — Pierre Albert Birot, (Angoulême, 22 avril 1876 Paris, 25 juillet 1967), était un écrivain, dramaturge et poète français. Sommaire 1 Biographie 2 Œuvres 3 Bibliographie 3.1 …   Wikipédia en Français

  • Pierre Albert-Birot — (1876 1967) is a French avant garde author.Born in Angoulôme, he moved to Paris in 1894. There he attended art school and befriended Gustave Moreau. He worked for five decades as a restorer for antique dealer Madame Lelong.He began writing after… …   Wikipedia

  • ALBERT-BIROT (P.) — ALBERT BIROT PIERRE (1876 1967) Peintre, sculpteur, imprimeur, romancier, poète, Pierre Albert Birot est un esprit original et l’un des grands poètes de notre siècle. Son père était un homme d’affaires qui réussissait mal et qui quitta bientôt le …   Encyclopédie Universelle

  • Arlette Albert-Birot — (6 février 1930 – 2 juillet 2010), née Lafont, a consacré sa vie à la diffusion et à la promotion de la poésie moderne et surtout contemporaine. Agrégée des Lettres modernes, elle exerce pendant quelques années dans le secondaire avant… …   Wikipédia en Français

  • Liste de personnalités enterrées au cimetière du Montparnasse — Le cimetière du Montparnasse de Paris abrite de nombreuses personnalités dont voici une liste non exhaustive. Sommaire : Haut A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z A …   Wikipédia en Français

  • Französische Autor — Diese Liste französischer Schriftsteller ist innerhalb der Abschnitte nach Geburtsdatum chronologisch geordnet. Siehe auch Liste französischer Schriftsteller (alphabetisch). Inhaltsverzeichnis 1 Altokzitanische und altfranzösische Lyrik 1.1… …   Deutsch Wikipedia

  • Französische Schriftsteller — Diese Liste französischer Schriftsteller ist innerhalb der Abschnitte nach Geburtsdatum chronologisch geordnet. Siehe auch Liste französischer Schriftsteller (alphabetisch). Inhaltsverzeichnis 1 Altokzitanische und altfranzösische Lyrik 1.1… …   Deutsch Wikipedia

  • Französischer Autor — Diese Liste französischer Schriftsteller ist innerhalb der Abschnitte nach Geburtsdatum chronologisch geordnet. Siehe auch Liste französischer Schriftsteller (alphabetisch). Inhaltsverzeichnis 1 Altokzitanische und altfranzösische Lyrik 1.1… …   Deutsch Wikipedia

  • Französischer Dramatiker — Diese Liste französischer Schriftsteller ist innerhalb der Abschnitte nach Geburtsdatum chronologisch geordnet. Siehe auch Liste französischer Schriftsteller (alphabetisch). Inhaltsverzeichnis 1 Altokzitanische und altfranzösische Lyrik 1.1… …   Deutsch Wikipedia

  • Liste französischer Autoren — Diese Liste französischer Schriftsteller ist innerhalb der Abschnitte nach Geburtsdatum chronologisch geordnet. Siehe auch Liste französischer Schriftsteller (alphabetisch). Inhaltsverzeichnis 1 Altokzitanische und altfranzösische Lyrik 1.1… …   Deutsch Wikipedia