Pierre-Jean Remy


Pierre-Jean Remy

Pierre-Jean Rémy

Jean-Pierre Angremy, plus connu sous le pseudonyme Pierre-Jean Rémy, né le 21 mars 1937 à Angoulême, est un diplomate, écrivain, administrateur et académicien français. Successivement en poste à Hong Kong, Pékin, Londres, Florence et Rome, ses romans et essais ont été souvent inspirés par ces lieux visités.

Sommaire

Biographie

Il est élève à Condorcet. Après son baccalauréat, il est élève à l'Institut d'études politiques de Paris. Il étudie également le droit, l'économie, la sociologie à l'université. Il devient assistant d'Herbert Marcuse à l'université Brandeis, près de Boston. Il est ensuite élève à l'ENA[1].

Nombre de ses œuvres romanesques traduisent également sa passion pour l'art lyrique, qui s'exprime aussi par sa contribution à de nombreuses revues spécialisées en tant que chroniqueur. Cette passion lui a également valu, en 1981, d'être chargé des réflexions ayant conduit à l'élaboration du premier projet de création d'un nouvel opéra à Paris.

Il a reçu le Prix Renaudot en 1971 pour Le Sac du palais d'été, le Grand Prix du roman de l'Académie française en 1986 pour Une ville immortelle.

Il a été nommé ambassadeur à l'UNESCO.

Elu à l'Académie française le 16 juin 1988 au fauteuil de Georges Dumézil (le 40e). Il a reçu François Cheng, Assia Djebbar et Dominique Fernandez.

Outre Pierre-Jean Rémy, Jean-Pierre Angrémy utilise d'autres pseudonymes : Nicolas Meilcour, Raymond Marlot, Jean-René Pallas, Pierre Lempety[2].

Œuvres

  • 1962 : Et Gulliver mourut de sommeil (Julliard)
  • 1963 : Midi ou l'Attentat (Julliard)
  • 1971 : Le Sac du palais d'été (Gallimard)
  • 1972 : Urbanisme (Gallimard)
  • 1973 : Les Suicidés du printemps
  • 1973 Une mort sale (Gallimard)
  • 1973 La vie d'Adrian Putney, poète (Gallimard)
  • 1974 Ava (Gallimard)
  • 1974 Mémoires secrets pour servir à l'histoire de ce siècle (Gallimard)
  • 1974 La Mort de Floria Tosca (Mercure de France)
  • 1975 Rêver la vie (Gallimard)
  • 1976 La Figure dans la pierre (Gallimard)
  • 1977 Les Enfants du Parc (Gallimard)
  • 1977 Si j’étais romancier (Garnier)
  • 1977 Chine, un itinéraire (Olivier Orban)
  • 1978 Callas, une vie (Ramsay)
  • 1978 Les Nouvelles Aventures du chevalier de la Barre (Gallimard)
  • 1979 Cordelia, ou l'Angleterre (Gallimard)
  • 1979 Orient-Express I (Albin Michel)
  • 1979 Don Giovanni, Mozart, Losey (Albin Michel)
  • 1979 La Petite Comtesse (Le Signe)
  • 1980 Salue pour moi le Monde (Gallimard)
  • 1980 Pandora (Albin Michel)
  • 1981 Un voyage d'hiver (Gallimard)
  • 1982 Don Juan (Albin Michel)
  • 1983 Le Dernier Été (Flammarion)
  • 1983 Mata Hari (Albin Michel)
  • 1984 Comédies italiennes (Flammarion)
  • 1984 Orient-Express II (Albin Michel)
  • 1985 La vie d’un héros (Albin Michel)
  • 1985 Le Vicomte épinglé (Gallimard)
  • 1986 Une ville immortelle (Albin Michel)
  • 1987 Des châteaux en Allemagne (Flammarion)
  • 1988 Annette, ou l’éducation des filles (Albin Michel)
  • 1989 Bastille, rêver un Opéra. (Plon)
  • 1989 Toscanes (Albin Michel)
  • 1990 Chine (Albin Michel)
  • 1991 De la photographie considérée comme un assassinat (Albin Michel)
  • 1991 L’Autre Éducation sentimentale (Odile Jacob)
  • 1991 Pays d’âge, poèmes (Maeght)
  • 1992 Algérie, bords de Seine (Albin Michel)
  • 1993 Qui trop embrasse (Albin Michel)
  • 1994 Un cimetière rouge en Nouvelle-Angleterre
  • 1994 Londres, un ABC romanesque et sentimental (Jean-Claude Lattès)
  • 1995 Désir d’Europe (Albin Michel)
  • 1997 Le Rose et le Blanc (Albin Michel)
  • 1997 Retour d'Hélène (Gallimard)
  • 1997 Mes grands bordeaux (Albin Michel)
  • 1998 Aria di Roma (Albin Michel)
  • 1999 La Nuit de Ferrare (Albin Michel)
  • 2000 Demi-siècle (Albin Michel)
  • 2001 État de grâce (Albin Michel)
  • 2001 Dire perdu (Gallimard)
  • 2001 Trésors et secrets du Quai d'Orsay (Jean-Claude Lattès)
  • 2002 Berlioz (Albin Michel)
  • 2002 Les Belles du Moulin Rouge (Le Cherche-Midi)
  • 2003 Pygmalion (Maeght)
  • 2004 Dictionnaire amoureux de l'Opéra (Plon)
  • 2004 Chambre noire à Pékin (Albin Michel)
  • 2005 Un grand homme (Albin Michel)
  • 2006 Chu Teh-Chun (Albin Michel)
  • 2007 Diplomates en guerre (Jean-Claude Lattès)
  • 2008 La Chine : journal de Pékin (1963-2008) (Odile Jacob)
  • 2008 Villa Médicis : journal de Rome (Odile Jacob)

Académie française

Il a été élu à l'Académie française, le 16 juin 1988, au fauteuil 40, succédant à Georges Dumézil, mort le 11 octobre 1986. Cette élection lui a permis d'être directeur de l'Académie de France à Rome, de 1994 à 1997. Il a ensuite été président de la Bibliothèque nationale de France, jusqu'en 2002.

Décorations

Lien externe

Notes


Précédé par Pierre-Jean Rémy Suivi par
Jean Favier
Président de la Bibliothèque nationale de France
1997-2002
Jean-Noël Jeanneney


Précédé par
Georges Dumézil
Fauteuil 40 de l’Académie française
1988-
Suivi par
Membre actuel
Ce document provient de « Pierre-Jean R%C3%A9my ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Pierre-Jean Remy de Wikipédia en français (auteurs)