Pierre-Hans Suremont


Pierre-Hans Suremont

Jan-Pieter Suremont

Pieter ou Pierre-Jean ou Pierre-Hans ou Jan-Pieter Suremont (Anvers, 29 janvier 1762 – Anvers, 8 mars 1831) est un compositeur et un musicologue flamand du Royaume des Pays-Bas[1],[2] ayant des « qualités esthétiques indéniablement présentes »[3].

Sommaire

1817 : Participation à un concours de composition

En 1817, l’Institut royal néerlandais organise un concours de composition pour une cantate pour chœur et orchestre avec comme titre De Toonkunst (la musique) auquel réagissaient finalement dix participants: à part Suremont, aussi Guillaume Kennis, Jan Baptist d’Hollander et Jan Janssens. Ces compositions musicales comptent parmi les exemples les plus précoces en Flandre au XIXe siècle d’œuvres vocales en langue néerlandaise d’une certaine envergure[4]. Á part cette cantate néerlandaise, Suremont crée aussi la cantate Nederlandsch Zegepraal[5].

1820 : Membre de la Société royale des Beaux-Arts

Le 26 juin 1820, Suremont fut élu membre de la quatrième classe du la Société royale des Beaux-Arts, (Koninklijke Maatschappij van Schoone Kunsten)[6].

1822 : Supervision de la restauration de l’orgue de la cathédrale Notre-Dame d’Anvers

Suremont a été chargé de la supervision de la restauration de l'orgue de la cathédrale Notre-Dame d’Anvers (entre 1822 et 1829). Une correspondance intéressante entre Suremont et le facteur d'orgues et restaurateur Pieter Jan de Volder à d’ailleurs été retrouvée par le Centre d’Études de la Musique flamande (Studiecentrum voor Vlaamse Muziek) à Anvers[7].

1824 : Opéra

Suremont a composé un opéra en trois actes, Les trois cousines, dont la première représentation a eu lieu à Anvers en 1824[8].

1824-1829 : L’Étude de l’école polyphonique néerlandaise ou franco-flamande

Suremont était initialement le seul à avoir envoyé une dissertation en réponse au concours organisé en 1824 à la demande du professeur C.A. den Tex et de J. de Vos Wz. par la quatrième classe de l’Institut royal néerlandais pour les Sciences, les Lettres et les Beaux-Arts (Koninklijk Nederlandsch Instituut van Wetenschappen, Letterkunde en Schoone Kunsten), dont il était d’ailleurs membre, avec le but de vérifier quelles mérites avaient acquis les Néerlandais, principalement au 14e, 15e et XVIe siècle, en matière de musique, et dans quelle mesure, les artistes néerlandais de cette époque s'étant rendu en Italie, avaient pu avoir une influence sur les écoles de musique qui s’étaient formé peu après en Italie ?"[9], mais son étude n’a pas été considéré.

Après deux ans, le concours fut relancé, et cette fois-ci les organisateurs recevaient deux dissertations – l’une par l’Autrichien Rafäel Georg Kiesewetter, l’autre par le Wallon François-Joseph Fétis – qui furent rémunérées en 1828, respectivement par une médaille d’or et une médaille d’argent; c'est également en 1828, à Anvers, que la Veuve J.S. Schoesetters publie l’Opuscule apologétique sur les mérites des célèbres musiciens belges inventeurs et régénérateurs de la musique aux 14e, 15e, et 16e siècles, fruit de l’activité musicologique de Suremont, qui participe ainsi au premiers débuts de l’étude musicologue de l’école polyphonique franco-flamande ou néerlandaise[10]. Les dissertations de Kiesewetter en Fétis n’ont été publiées que l’année suivante[11].

Notes et références

  • [7] Sipke M. Hoekstra, Hector & Caecilia of De contemporaine Nederlandse Berlioz-receptie, naar het tijdschrift Caecilia 1844-1874, ingeleid en verklaard, thèse de licence, Utrecht, 2006, p.9
  1. [1] Biographie sur le site web Dolmetsch
  2. [2] Biographie sur le site web Compositeurs de Belgique
  3. Hendrik Willaert & Jan Dewilde, Het lied in ziel en mond – 150 jaar muziekleven en Vlaamse Beweging, Lannoo, Tielt, 1987, ISBN 9020914243, p. 16
  4. J.Grégoir, Galerie biographique des artistes musiciens belges du XVIII et du XIXè siècle, Brussel, 1862, pp. 167-168, cité par Hendrik Willaert & Jan Dewilde, Het lied in ziel en mond – 150 jaar muziekleven en Vlaamse Beweging, Lannoo, Tielt, 1987, ISBN 9020914243, p. 17
  5. Hendrik Willaert & Jan Dewilde, Het lied in ziel en mond – 150 jaar muziekleven en Vlaamse Beweging, Lannoo, Tielt, 1987, ISBN 9020914243, blz 16
  6. [3] D.J. van de Kaa & Y. de Roo, De leden van de Koninklijke Nederlandse Akademie van Wetenschappen, Een demografisch perspectief: 1808 tot 2008, KNAW Press, Amsterdam, 2008, pp. 165, 167
  7. [4]Jan Dewilde, biographie de Pieter Jan de Volder sur le site web du Centre d’Études de la Musique flamande
  8. [5] Hugo Riemann, Opern-handbuch, Georg Olms Verlag, 1979, ISBN 3487068230, 9783487068237, p. 574
  9. "Welke verdiensten hebben zich de Nederlanders, vooral in de 14e, 15e en 16e eeuw, in het vak der toonkunst verworven en in hoeverre kunnen de nederlandsche kunstenaars van dien tijd, die zich naar Italiën begeven hebben, invloed gehad hebben op de muzijkscholen, die zich kort daarna in Italiën hebben gevormd?", titre de la publication de 1829, comme cité par Hendrik Willaert & Jan Dewilde in Het lied in ziel en mond – 150 jaar muziekleven en Vlaamse Beweging, Lannoo, Tielt, 1987, ISBN 9020914243, p. 18
  10. [6] W.H. Thijsse, Zeven eeuwen Nederlandse muziek. Kramers, Rijswijk, 1949, p 7
  11. Hendrik Willaert & Jan Dewilde, Het lied in ziel en mond – 150 jaar muziekleven en Vlaamse Beweging, Lannoo, Tielt, 1987, ISBN 9020914243, p. 18
Ce document provient de « Jan-Pieter Suremont ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Pierre-Hans Suremont de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Pierre-Jean Suremont — Jan Pieter Suremont Pieter ou Pierre Jean ou Pierre Hans ou Jan Pieter Suremont (Anvers, 29 janvier 1762 – Anvers, 8 mars 1831) est un compositeur et un musicologue flamand du Royaume des Pays Bas[1],[2] ayant des « qualités esthétiques… …   Wikipédia en Français

  • Suremont — Jan Pieter Suremont Pieter ou Pierre Jean ou Pierre Hans ou Jan Pieter Suremont (Anvers, 29 janvier 1762 – Anvers, 8 mars 1831) est un compositeur et un musicologue flamand du Royaume des Pays Bas[1],[2] ayant des « qualités esthétiques… …   Wikipédia en Français

  • Pieter Suremont — Jan Pieter Suremont Pieter ou Pierre Jean ou Pierre Hans ou Jan Pieter Suremont (Anvers, 29 janvier 1762 – Anvers, 8 mars 1831) est un compositeur et un musicologue flamand du Royaume des Pays Bas[1],[2] ayant des « qualités esthétiques… …   Wikipédia en Français

  • Jan-Pieter Suremont — Pieter ou Pierre Jean ou Pierre Hans ou Jan Pieter Suremont, né à Anvers, le 29 janvier 1762, et mort dans cette ville, le, 8 mars 1831, est un compositeur et un musicologue flamand du Royaume des Pays Bas[1],[2] ayant des… …   Wikipédia en Français