Phénylpropanolamine


Phénylpropanolamine
Phénylpropanolamine
Structure de la phénylpropanolamine
Structure de la phénylpropanolamine
Général
Nom IUPAC (1R,2S)-2-amino-1-phényl-1-propanol
No CAS 14838-15-4 (R*,S*)-(±)
492-41-1 (L) ou (1R,2S)-(–)
No EINECS 238-900-2
Code ATC R01BA01
SMILES
InChI
Propriétés chimiques
Formule brute C9H13NO  [Isomères]
Masse molaire[1] 151,2056 ± 0,0086 g·mol-1
C 71,49 %, H 8,67 %, N 9,26 %, O 10,58 %,
Unités du SI & CNTP, sauf indication contraire.

La phénylpropanolamine ou noréphédrine était un médicament de la famille des phényléthylamines utilisé comme décongestionnant nasal et des bronches, et comme anorexigène. Il y a quatre stéréo-isomères de la phénylpropanolamine : d- et l-noréphédrine, et d- et l-norpseudoéphédrine. La D-norpseudoéphédrine est également appelée cathine, et se rencontre à l'état naturel dans la plante stimulante Catha edulis (khat).

Récemment, la phénylpropanolamine a été retirée du marché dans beaucoup de pays.

En Belgique, la phénylpropanolamine a d'abord été interdite dans les coupe-faim, mais autorisée à faible dose en mélange dans des anti-rhume (dorénavant sous prescription), puis suspendue. La délivrance des médicaments à usage humain contenant de la phénylpropanolamine est interdite à partir du 28 janvier 2008.

En France, il n'y a plus de médicaments à base de phénylpropanolamine.

En Suisse, la phénylpropanolamine est commercialisée sous le nom de Slim Caps® et est présente dans trois associations de médicaments anti-rhume.

Sommaire

Notes et références

  1. Masse molaire calculée d’après Atomic weights of the elements 2007 sur www.chem.qmul.ac.uk.

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes



Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Phénylpropanolamine de Wikipédia en français (auteurs)