Phrase historique

Phrase historique

Une phrase historique est une citation attribuée à une personnalité importante de l'Histoire. Véridiques ou inventées, ces paroles sont généralement censées avoir été prononcées au cours de grands évènements. Elles sont souvent utilisées pour établir un parallèle avec une situation actuelle, ou pour mettre en exergue des phénomènes récurrents. Elles tiennent parfois simplement de l'anecdote amusante ou du trait d'esprit. Les pages roses du dictionnaire Larousse contiennent, au milieu de proverbes, plusieurs phrases historiques.

Phrase Personnalité historique Date Contexte Notes
Vae Victis (Malheur aux vaincus) Brennus - 390 Les Gaulois assiègent Rome. Pour partir, ils réclament une grande quantité d'or pesée sur une balance. Brennus lance sa phrase en jetant sa lourde épée sur le plateau des poids. Brennus est probablement un personnage inventé par les Romains car son nom est dérivé du mot celte brenn qui signifie "chef".
Encore une victoire comme celle-là et nous sommes perdus Pyrrhus - 279 Pyrrhus, roi d'Épire vient au secours des cités grecques du Sud de l'Italie menacées par Rome. Dans un premier temps, il remporte la victoire contre les Romains, mais au prix de très lourdes pertes, qui l'affaiblissent pour la suite de la campagne qu'il perdra. Après avoir éliminé Pyrrhus, les Romains conquièrent le Sud de l'Italie, notamment Tarente.
Alea jacta est (Le sort en est jeté) Jules César - 50 César franchit illégalement le Rubicon, frontière de l'Italie romaine, avec ses troupes pour s'emparer du pouvoir à Rome. Cet acte marque le début de la guerre civile romaine qui opposa notamment César à Pompée à travers les territoires soumis à Rome, jusqu'à l'instauration du pouvoir dictatorial césarien.
Veni vidi vici (Je suis venu, j'ai vu, j'ai vaincu) Jules César - 47 Prononcée devant le Sénat romain, après une victoire écrasante contre le roi du Pont
La pourpre est le plus beau linceul l'impératrice Théodora 532 Réponse à certains conseillers qui suggéraient à l'empereur d'orient d'abdiquer lors de la sédition Nika à Constantinople
Tuez-les tous, Dieu reconnaîtra les siens Arnaud Amaury 1209 Attribuée au légat du pape, lors du siège de Béziers durant la croisade des Albigeois, à un soldat demandant comment différencier les hérétiques cathares des autres habitants. La phrase est apocryphe.[1] (Voir article Arnaud Amaury.) À la même époque, l'Inquisition était créée à Toulouse pour lutter contre les hérétiques cathares.
Qui m'aime me suive ! Philippe VI de Valois 1328 Prononcée par le roi de France devant la réticence de ses barons à aller affronter une révolte des Flamands.
Honni soit qui mal y pense Édouard III d'Angleterre 1347 Voir les explications dans l'article : Ordre de la Jarretière
Tout est perdu, fors l'honneur François Ier 1525 Censément écrit par le roi de France prisonnier des Espagnols, dans une lettre à la reine, après avoir perdu la bataille de Pavie, ses plus grands soldats dont La Palice et le duché du Milanais. Après sa libération, François Ier renia ses concessions et ne respecta pas ses promesses vis-à-vis des Espagnols. En réalité, François Ier n'a pas écrit ces mots, mais "de toutes choses ne m'est demeuré que l'honneur et la vie qui est sauve"
Paris vaut bien une messe Henri IV 1593 Henri IV, roi de France protestant couronné en 1589, devait faire face à la fronde des catholiques, majoritaires. Paris lui résistait et refusait de le reconnaître comme roi et de le laisser entrer à la tête de ses armées. Plutôt que de poursuivre un long et coûteux siège, Henri IV décide de se convertir au catholicisme au cours d'une cérémonie pour se faire accepter des Parisiens, et aurait alors prononcé cette phrase. Cette conversion n'a pas empêché Henri IV, qui promulgua l'Édit de Nantes en 1598 pour régler les guerres de religion, de se faire assassiner 17 ans plus tard par un fanatique catholique, Ravaillac.
Labourage et pâturage sont les deux mamelles de la France Sully vers 1600
Et pourtant, elle tourne Galilée 1633 Cette phrase aurait été prononcée après que l'Église s'est prononcée contre l'idée que la Terre pouvait tourner autour du Soleil, et sur elle-même. En réalité, Galilée n'a jamais prononcé ces mots, qui lui auraient valu de mourir[réf. nécessaire].
...je n'ai point de réponse à lui faire que par la bouche de mes canons et à coups de fusils... Frontenac 1690 En réponse à un ultimatum du général anglais William Phips qui assiégeait Québec Souvent abrégé en " Je vous répondrai par la bouche de mes canons."
Il n'y a plus de Pyrénées Louis XIV 1700
Après nous, le déluge Marquise de Pompadour 1757
Nous sommes là par la volonté du peuple, et nous n'en sortirons que par la force des baïonnettes Mirabeau 1789 Prononcée le 23 juin, lorsque la garde de Louis XVI voulu évacuer les députés des États généraux encore présents; alors que le Roi venait de conclure par la cassation des décisions des députés du tiers état, ceux-ci, ainsi que certains députés de la noblesse, refusèrent de prendre congé malgré l'invitation du Roi
De l'audace, encore de l'audace, toujours de l'audace Georges-Jacques Danton 1792
Quand la Chine s'éveillera, le monde tremblera Napoléon Ier 1800 Phrase célèbre de Napoléon [2] reprise par Alain Peyrefitte, Ministre sous le Général De Gaulle, en 1973 pour prédire le prochain développement économique et politique de la Chine.
Impossible n'est pas français Napoléon Ier 1813 Au cours de la campagne d'Allemagne, le général français commandant la garnison de Magdebourg fait savoir qu'il n'est possible de défendre la ville contre les coalisés (Russie, Prusse, Autriche, Suède). Napoléon lui aurait alors répondu par ces mots. Ce mot de Napoléon a été simplifié après coup puisque la phrase initiale était "Ce n'est pas possible, m'écrivez-vous : cela n'est pas français." Quelques mois après cet épisode, l'armée impériale française est écrasée à la bataille de Leipzig.
La garde meurt mais ne se rend pas Cambronne 1815 C'est la réponse qu'aurait donné ce général de Napoléon Ier, commandant de la Garde impériale, au général britannique Colville, qui lui sommait de se rendre lors de la bataille de Waterloo. L'Histoire a retenu une réponse moins polie : "Merde !". D'où l'expression "le mot de Cambronne", pour désigner ce mot.
La guerre est une chose trop grave pour la laisser aux militaires Georges Clemenceau 1917
Le communisme, c'est l'électricité plus les Soviets Lénine 1921
No pasarán ! (Ils ne passeront pas) Dolores Ibarruri 1936 Exhortation prononcée durant la guerre d'Espagne par cette personnalité communiste surnommée La Pasionaria, pour mobiliser la population madrilène devant l'avancée des troupes insurgées de Franco. Au même moment apparaît le concept de "cinquième colonne" pour désigner les éventuels espions nationalistes dans la zone républicaine : quatre colonnes militaires franquistes convergeaient alors vers Madrid, qui tombera à la fin de la guerre, deux ans et demi plus tard.
Je n'ai rien d'autre à offrir que du sang, de la peine, des larmes et de la sueur Winston Churchill 1940 "I have nothing to offer but blood, toil, tears, and sweat"
La France a perdu une bataille, mais la France n'a pas perdu la guerre ! Charles de Gaulle 1940 Phrase de l'affiche "à tous les Français" ayant suivi l'appel du 18 juin apposée sur les murs de Londres après la défaite de la France contre l'Allemagne nazie.
Jamais tant d'hommes n'ont été autant redevables envers si peu d'entre eux Winston Churchill 1940 Phrase d'un discours prononcé en l'honneur des pilotes de la Royal Air Force, qui mirent en échec les attaques aériennes allemandes malgré leur infériorité numérique, pendant la bataille d'Angleterre. La phrase complète en anglais est : "Never in the field of human conflict was so much owed by so many to so few"
Ne demandez pas ce que votre pays peut faire pour vous, demandez-vous ce que vous pouvez faire pour votre pays John Fitzgerald Kennedy 1961
Ich bin ein Berliner John Fitzgerald Kennedy 1963 Traduit de l'allemand : "Je suis un Berlinois". Phrase prononcée par le président américain devant le mur de Berlin, pour affirmer le soutien total des États-Unis à la RFA, face au bloc communiste.
I Have a Dream Martin Luther King 1963 En français : Je fais un rêve. Titre du discours de Martin Luther King pour appeler à la marche pour les droits civils aux États-Unis.
L'État n'a pas sa place dans les chambres à coucher de la nation Pierre Elliott Trudeau 1967 Trudeau, alors ministre de la justice, défendit ainsi le Bill omnibus face aux journalistes. Cette phrase est souvent transformée en "On n'enverra pas la police dans les chambres à coucher" Même si Trudeau est on ne peut plus critiqué au Québec, cette phrase est devenue un des symboles de la révolution des mœurs (voir Révolution tranquille) non seulement au Québec, jusqu'alors farouchement catholique mais aussi dans le reste du Canada, plutôt protestant et moins réprimé. Elle a eu le même effet que le "Jouir sans entraves" du Mai parisien.[3],[4].
La réforme oui, la chienlit, non ! Charles de Gaulle 1968 Phrase prononcée par le président français au moment des évènements de Mai 68.
Well, just watch me Pierre Elliott Trudeau 1970 En français : « Regardez-moi aller ». Phrase prononcée par le premier ministre canadien à des journalistes trois jours avant de déclarer la loi des mesures de guerre pour répondre à la Crise d'Octobre.
I am not a crook Richard Nixon 1973 En français : "Je ne suis pas un escroc". Phrase prononcée par le président américain en plein scandale du Watergate.
Si j'ai bien compris, vous êtes en train de dire "À la prochaine fois ! " René Lévesque 1980 C'est ce qu'a dit René Lévesque en apprenant sa défaite le soir du Référendum de 1980 sur l'indépendance du Québec. À peine défait, il lançait déjà l'idée d'un second référendum qui eut finalement lieu après sa mort, en 1995 (voir référendum de 1995) qui se solda également par un échec. En 2008, un troisième référendum est toujours probable.
Travailler plus pour gagner plus Nicolas Sarkozy 2007
Yes We Can Barack Obama 2009 En français : "Oui on peut". Phrase prononcée par le premier président américain de couleur lors d'un discours vers la présidence.

Notes et références


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Phrase historique de Wikipédia en français (auteurs)

См. также в других словарях:

  • Phrase, limite supérieure de la syntaxe — Phrase Pour les articles homonymes, voir Phrase (homonymie). En grammaire, une phrase peut être considérée comme un ensemble autonome, réunissant des unités syntaxiques organisées selon différents réseaux de relations plus ou moins complexes… …   Wikipédia en Français

  • Phrase nominale — Phrase Pour les articles homonymes, voir Phrase (homonymie). En grammaire, une phrase peut être considérée comme un ensemble autonome, réunissant des unités syntaxiques organisées selon différents réseaux de relations plus ou moins complexes… …   Wikipédia en Français

  • Phrase — Pour les articles homonymes, voir Phrase (homonymie). En grammaire, une phrase peut être considérée comme un ensemble autonome, réunissant des unités syntaxiques organisées selon différents réseaux de relations plus ou moins complexes appelés… …   Wikipédia en Français

  • Phrase (homonymie) — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Cette page recense les différents usage du mot phrase : grammaire et langage Phrase : Phrase secrète : Phrase historique : Petite… …   Wikipédia en Français

  • Historique — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Sur les autres projets Wikimedia : « Historique », sur le Wiktionnaire (dictionnaire universel) Le mot historique est employé comme :… …   Wikipédia en Français

  • Historique du Rosaire — Saint Pierre et Saint Paul avec le Christ, catacombes de Rome Saint Pierre et Marcellin . Des roses, boutons de roses et couronnes de roses forment le fond ... . Sommaire …   Wikipédia en Français

  • phrase — (fra z ) s. f. 1°   Assemblage de mots formant un sens complet, distingué de la proposition en ce que la phrase est surtout considérée grammaticalement, et la proposition, logiquement. •   On proposa une distribution des meilleurs auteurs à tous… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • Grammaire de phrase — Phrase Pour les articles homonymes, voir Phrase (homonymie). En grammaire, une phrase peut être considérée comme un ensemble autonome, réunissant des unités syntaxiques organisées selon différents réseaux de relations plus ou moins complexes… …   Wikipédia en Français

  • Structure de phrase — Phrase Pour les articles homonymes, voir Phrase (homonymie). En grammaire, une phrase peut être considérée comme un ensemble autonome, réunissant des unités syntaxiques organisées selon différents réseaux de relations plus ou moins complexes… …   Wikipédia en Français

  • Jésus (personnage historique) — Jésus selon l exégèse contemporaine Michel Ange Le Jugement dernier (détail) Le Christ et la Vierge L exégèse contemporaine concernant le personnage de Jésus confronte les éléments de la vie de Jésus de Nazareth présents dans les textes antiques …   Wikipédia en Français


Поделиться ссылкой на выделенное

Прямая ссылка:
Нажмите правой клавишей мыши и выберите «Копировать ссылку»