Phnom-Penh


Phnom-Penh

Phnom Penh

Vue satellite du site de Phnom Penh.
On distingue, en haut à gauche, l'arrivée du Tonlé Sap, à droite le coude du Mékong, au milieu en bas le départ du Bassac.
Phnom Penh est construite juste à l'ouest du confluent.

Phnom Penh est la capitale du Cambodge, située dans le sud-ouest du pays, au confluent du Tonlé Sap et du Mékong.

Sommaire

Situation

Phnom Penh se situe dans le sud du Cambodge.

La ville est construite au croisement de "4 rivières" Le Tonlé Sap, le bras supérieur du Mékong, le Bassac et le bras inférieur du Mékong.

Cambodia-Phnom Penh.png

Histoire depuis l'origine

La ville tire son nom du Wat Phnom Daun Penh (connu maintenant seulement comme Wat Phnom, ou « colline du temple »), édifice religieux construit en 1373 pour abriter cinq statues du Bouddha sur un tertre de 27 m de haut. Daun Penh ("Grand-mère Penh") était une riche veuve qui l'aurait fait construire.

La ville devint la capitale du Cambodge après que Ponhea Yat, roi de l'empire khmer, s'enfuit d'Angkor Thom quand cette ville fut capturée par le Siam en 1431. Un stûpa situé derrière le Wat Phnom abrite les restes de Ponhea Yat et de la famille royale. On y trouve également des vestiges de statues bouddhistes de l'ère d'Angkor.

Capitale royale, perle de l'Asie

Phnom Penh, palais royal

Cependant ce ne fut pas avant 1866 sous le règne de Norodom Ier que Phnom Penh devint le siège permanent du gouvernement, et que le palais royal fut construit. Cela marqua le commencement de la transformation de ce qui était essentiellement un village en une grande ville avec les colonisateurs français agrandissant le système de canaux pour contrôler les terres humides, construisant des routes et un port. Depuis cette époque, la ville présente un impressionnant nombre d'édifices à l'architecture art-déco, dont certains malheureusement en piteux état et de nombreuses villas coloniales.

Dans les années 1920 Phnom Penh était connue comme la perle de l'Asie. Tout au long des quatre décennies suivantes elle continua de s'agrandir avec la construction d'une voie de chemin de fer jusqu'à Sihanoukville (Kompong Som) et la réalisation de l'aéroport international de Pochentong.

Guerre et terreur

Pendant la guerre du Viêt Nam, le Cambodge, y compris Phnom Penh fut utilisé comme base par l'armée Viêt cong, et des milliers de réfugiés de tout le pays envahirent la ville pour fuir les combats entre les troupes gouvernementales, les vietcongs, les troupes du sud Viêt Nam et leurs alliés et les Khmers rouges.

En 1975 la population atteint deux millions. La ville tomba sous la coupe des Khmers rouges du Kampuchea démocratique le 17 avril, le jour de la nouvelle année cambodgienne, et fut évacuée de force ; ses résidents devant travailler sur des fermes rurales comme le nouveau peuple. En une journée, la ville fut vidée de la quasi-totalité de ses 2 millions d'habitants, et laissée à l'abandon. L'école Tuol Svay Prey fut prise par les forces de Pol Pot et transformée en prison et en centre de torture S-21. C'est désormais le musée Tuol Sleng qui avec Choeung Ek, quinze kilomètres plus loin, est un mémorial à ceux qui périrent du fait de ce régime.

Reconstruction

Article détaillé : Histoire du Cambodge.
Gare de Phnom Penh

Les Khmers rouges furent chassés de Phnom Penh par les vietnamiens en 1979 et les gens commencèrent à retourner dans la ville. Une période de reconstruction commença, aidée par la stabilité du gouvernement, attirant des investissements étrangers et une aide par des pays comme la France, l'Australie et le Japon et des organisations supra-nationales notamment pour le ravitaillement en eau potable, les routes et les autres infrastructures.

Lieux d'intérêt

Temples

  • Pagode d'argent
  • Wat Botom
  • Wat Phnom
  • Wat Ounalom
  • Wat Lang Ka
  • Wat Koh

Mosquées

  • mosquée Nur ul-Ihsaan
  • mosquée An-Nur an-Na'im

Évêché

  • Diocèse de Phonm Penh
  • Cathédrale de Phnom Penh

Musées

Marchés

  • Psar Thmey (marché central)
  • Psar Toul Tom Pong
  • Psar O'Russei
  • Psar Sorya (centre commercial à côté du Psar Thmey)

Le mot psar : "marché" est un apport du persan bazar.

Stades

Le stade Olympique

Lac

  • Boeung Kak

Grand lac situé au nord dans la ville de Phnom-Penh, les pêcheurs locaux y ramassent des liserons d'eau

Administration

Pour des raisons administratives, Phnom Penh est une municipalité, qui a le même statut qu’une province. Elle est subdivisée en 7 districts.

Bibliographie

  • Lewitz, S., La toponymie khmère, BEFEO (Bulletin de l'École française d'Extrême-Orient) 53, 2, 1967, p. 377-450.
  • Lewitz, S., Martel, G. et Vidal, J.-E., Notes ethnobotaniques sur quelques plantes en usage au Cambodge, BEFEO 55, 1969, p. 171-232.
  • Lewitz, S. et Rollet, B., Lexique des noms d’arbres et d’arbustes au Cambodge, BEFEO 60, 1973, p. 113-162.
  • Pou, S., Dictionnaire vieux khmer-français-anglais. An Old Khmer-French-English Dictionary, L'Harmattan, 2004, 2e édition augmentée, 732 p.

Voir aussi

Commons-logo.svg

Liens externes

Institutionnels
Ressources
Tourisme
  • Portail du Cambodge Portail du Cambodge
Ce document provient de « Phnom Penh ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Phnom-Penh de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Phnom Penh — Phnom Penh …   Deutsch Wikipedia

  • PHNOM PENH — Capitale du Cambodge, située au cœur de la plaine alluviale du Mékong, région vitale du pays, dans une position remarquable, au carrefour des Quatre Bras que forment la confluence du Tonlé Sap et du Mékong, le Bassac et le Mékong inférieur. Phnom …   Encyclopédie Universelle

  • Phnom Penh — [pnɔm pɛn ]: Hauptstadt von Kambodscha. * * * Phnom Penh   [pnɔm pɛn], Hauptstadt von Kambodscha, 10 m über dem Meeresspiegel, am Mekong, 920 000 Einwohner; Universität, Technikum; Nationalmuseum, Museum des Königspalastes, Armeemuseum; Rundfunk… …   Universal-Lexikon

  • Phnom Penh — es la capital de Camboya, ubicada al sudoeste del país, a orillas del río Mekong. * * * (Phnum Pénh) ► C. cap. de Camboya, en el S del país, a orillas del río Mekong; 800 000 h. Puerto fluvial y centro comercial e industrial. * * * Ciudad (pob.,… …   Enciclopedia Universal

  • Phnom Penh — Cambodian capital, lit. mountain of plenty, from Cambodian phnom mountain, hill + penh full …   Etymology dictionary

  • Phnom Penh — or Pnom Penh [pə näm′pen′, näm′pen′] capital of Cambodia, at the junction of the Mekong & Tonle Sap rivers: pop. c. 920,000 …   English World dictionary

  • Phnom Penh — (izg. Pnȍm Pȅn) m glavni grad Kambodže …   Veliki rječnik hrvatskoga jezika

  • Phnom Penh — the capital of Cambodia. The Khmer Rouge took control of it in 1975, and sent most of the population to work in the country, but people started to come back to the city in 1979 when the Vietnamese took control of it …   Dictionary of contemporary English

  • Phnom Penh — (izg. pnȍm pȅn) m DEFINICIJA glavni grad Kambodže, 800.000 stan …   Hrvatski jezični portal

  • Phnom Penh — [pnɔm pɛn ] (Hauptstadt von Kambodscha) …   Die deutsche Rechtschreibung


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.