Philopoemen


Philopoemen

Philopœmen

Philopœmen blessé, David d'Angers, 1837, musée du Louvre

Philopœmen, en grec ancien Φιλοποίμην / Philopoímên, né à Megalopolis vers 253 av. J.-C., mort à Messène 183 av. J.-C.), homme politique et général grec.

Biographie

Né à Megalopolis en Arcadie, il est le fils d'un riche et noble citoyen et reçoit une éducation soignée. Cependant attiré des son jeune âge par les métiers de la guerre il s'entraine à la fatigue et aux privations en allant vivre au milieu des paysans, des bergers. Il en garde l'habitude de toujours porter des vêtements d'une grande simplicité.

En 222, il contribue à la victoire des troupes macédoniennes d'Antigone III Doson à la victoire de Sellasia, où Cléomène III roi de Sparte, qui l'avait chassé de sa patrie, est vaincu. Peu après, il s'engage comme mercenaire en Crète ou les luttes entre les cités sont continuelles. Il rentre en Arcadie en 210 et deux ans plus tard, est nommé stratège de la Ligue achéenne devenant ainsi, après Aratos mort depuis peu, le second dirigeant d'importance de cette ligue. Il réorganise l'armée de la Ligue achéenne selon le modèle macédonien (phalange) ainsi que son armement puis remporte sur les Étoliens et les Éléens, commandés par Damophante la victoire de Larissa (208). Il se lance dans une politique de primauté de la Ligue dans le Péloponnèse, se heurtant ainsi à Sparte, qui aspire au même but. Il vainc et tue de sa main Machanidas, tyran de Sparte, à la bataille de Mantinée (207) puis Nabis, son successeur.

Après avoir été commandant en chef de l'armée de Gortyne, il revient chez lui en 194. Peu après, il est réélu, à plusieurs reprises, à la tête de la Ligue. En 192, il vainc de nouveau Nabis. Celui-ci est assassiné peu après par ses alliés étoliens. Philipœmen force alors Sparte (188) à intégrer la Ligue, et traite la cité avec une grande sévérité : ses murs sont abattus, ses institutions abolies, les hilotes dispersés ou vendus comme esclaves. Cet acte lui vaut l'hostilité de Rome. En 183, la Ligue doit faire face à un soulèvement de Messène, avec à sa tête Dinocrate, probablement soutenu par les Romains. Philipœmen accourt à Messène avec une troupe hâtivement montée mais est fait prisonnier et contraint à s'empoisonner. Sa valeur militaire, son désintéressement, ses vertus civiques, le font surnommer « le dernier des Grecs ».

Bibliographie

  • A. Aymard, « Les stratèges de la Confédération achéenne », Études d'histoire ancienne, 1967, p. 1–45.
  • Pierre Cabanes, Le Monde hellénistique de la mort d’Alexandre à la paix d’Apamée, Seuil, coll. « Points Histoire / Nouvelle histoire de l’Antiquité », 1995 (ISBN 2-02-013130-7) .
  • Yvon Garlan, Recherches de poliorcétique grecque, École française d'Athènes, 1974.
  • Claude Mossé, La Tyrannie dans la Grèce antique, PUF, coll. « Quadrige », 2004 (1re édition 1969) (ISBN 2130546641).
  • Plutarque, Vies parallèles des hommes illustres : Philopœmen, environ 100.
  • Édouard Will, Histoire politique du monde hellénistique (323-30 av. J.-C.), Seuil, coll. « Points Histoire », mai 2003 (ISBN 2-02-060387-X).
  • Portail de l’histoire militaire Portail de l’histoire militaire
  • Portail de la Grèce antique Portail de la Grèce antique
Ce document provient de « Philop%C5%93men ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Philopoemen de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Philopoemen — (in Greek, Φιλοποίμην, transliterated as Philopoimen), (b. 253 BC, Megalopolis d. 183 BC, Messene) was a skilled Greek general and statesman, who was Achaean Strategos on eight occasions.From the time he was appointed as strategos in 209 BC,… …   Wikipedia

  • PHILOPOEMEN — Megalopolitanus, Dux Achaeorum praestantissimus, Lacedaemonios, et Messenios multis cladibus afflixit. Fortis et eruditus, Graecorum ultimus. Fuerat discipulus Ecdemi et Diophanti Philosophi. Primum sortitudinis specimen edidit in ex pugnatione… …   Hofmann J. Lexicon universale

  • Philopoemen — born с 253, Megalopolis, Arcadia died 182 BC, Messene, Messenia General of the Achaean League. Elected federal cavalry commander (с 210) and general of the league (208–207, 206–205, 201–200), he won victories against the Aetolians and the… …   Universalium

  • ФИЛОПЕМЕН —    • Philopoemen,          Φιλοποίμην, родился в 253 г. до Р. X., полководец Ахейского союза, упоминается впервые, когда спартанец Клеомен III (222) завоевал его родной город Мегалополь, причем он, имея тогда 30 лет, был в числе тех, которые… …   Реальный словарь классических древностей

  • Achaean League — The Achaean League (Ἀχαϊκὴ Συμμαχία) or (Ἀχαϊκὴ Συμπολιτεία) was a confederation of Greek city states in Achaea, a territory on the northern coast of the Peloponnese. An initial confederation existed during the 5th through the 4th century BC.The… …   Wikipedia

  • 192 BC — NOTOC EventsBy placeGreece* The Achaeans respond to Sparta s renewed interest in recovering lost territory by sending an envoy to Rome with a request for help. In response, the Roman Senate sends the praetor Atilius with a navy, as well as an… …   Wikipedia

  • Nabis — For other uses, see Nabis (disambiguation). Coin of Nabis of Sparta claiming to be king; legend reads ΒΑΙΛΕΟΣ (Doric Greek for βασιλέως, genitive of βασιλεύς) and ΝΑΒΙΟΣ (Νάβιος is Doric Greek for Νάβιδος, genitive of Νάβις)[1] Nabis (Ancient… …   Wikipedia

  • War against Nabis — Infobox Military Conflict conflict=War against Nabis caption=The Southern Peloponessus date= 195 BC place=Laconia and Argolid territory=Argos to the Achaean League, Laconian coastal cities become independent under Achean protection as Union of… …   Wikipedia

  • Confédération achéenne — Ligue achéenne Pour les articles homonymes, voir Ligue. La Ligue achéenne (en grec ancien τὸ Ἀχαϊκόν / tò Achaïkón) est une confédération de villes d Achaïe, sur la côte nord est du Péloponnèse. Sommaire …   Wikipédia en Français

  • Ligue Achéenne — Pour les articles homonymes, voir Ligue. La Ligue achéenne (en grec ancien τὸ Ἀχαϊκόν / tò Achaïkón) est une confédération de villes d Achaïe, sur la côte nord est du Péloponnèse. Sommaire …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.