Philippe de Lorraine-Florange


Philippe de Lorraine-Florange

Philippe de Lorraine ou Philippe de Florange, mort le 20 décembre 1297, fut évêque de Metz de 1261 à 1263. Il était fils de Philippe de Lorraine, seigneur de Florange, et de Mathilde. Son père était lui-même fils de Robert de Lorraine, seigneur de Florange et d'Euphémie, et petit-fils de Simon Ier de Lorraine et d'Adélaïde de Supplimbourg.

En 1237 il fut élu prévôt de la collégiale de Saint-Dié, puis devient avant 1260 trésorier de l'église de Metz. Le 24 octobre 1260, à la mort de son cousin Jacques de Lorraine, évêque de Metz, il est élu par une partie des chanoines pour lui succéder, en compétition avec Thibaut de Porcellets[1] soutenu par les autres chanoines. Il est sacré avec l'appui de archevêque de Trèves, mais l'autre candidat, soutenu par Thiébaut II, comte de Bar, en appelle au pape et l'accuse de simonie. Philippe négocie avec le comte de Bar et, fin 1263, place son diocèse sous la protection du comte de Bar.

C'est au tour de Ferry III, duc de Lorraine, d'en être irrité et d'en appeler à son tour au pape Urbain IV. Celui-ci notifie à Philippe l'irrégularité de son élection en indiquant que du fait de son extrême ignorence, il est indigne de l'épiscopat. Guillaume de Traînel est nommé à sa place, mais il reste trésorier de Metz et se retire dans ses possessions.

Liens externes

Philippe de Lorraine-Florange sur Saarländische Biografien

Notes et références

Sources

  • Georges Poull, La maison ducale de Lorraine, 1991 [détail des éditions]
Précédé par Philippe de Lorraine-Florange Suivi par
Jacques de Lorraine
évêque de Metz
Guillaume de Traînel

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Philippe de Lorraine-Florange de Wikipédia en français (auteurs)