Philippe de La Noye


Philippe de La Noye

Philippe de La Noye, né le 7 décembre 1602 à Leyde (Provinces-Unies) et mort le 22 août 1681 à Bridgewater (Massachusetts), est un noble wallon de religion huguenote qui a dû fuir aux États-Unis à cause de sa religion. Il est l'ascendant de nombreuses personnalités américaines.

Sommaire

Origines familiales

Son père Jean de La Noye (1570-1604) était le descendant direct de Baudouin VI de Lannoy (1388-1474), chevalier de l'Ordre de la Toison d'or, Gouverneur de Lille, Douai, Orchies et seigneur de Tourcoing issu de l'illustre Maison de Lannoy[1]. Jean de La Noye fut l'un des premiers protestants à avoir quitté sa ville natale, Tourcoing, en compagnie de son père Gilbert de La Noye. Ils embarquèrent pour l'Angleterre, puis se fixèrent finalement à Leyde en 1591.
Là, Jean de La Noye fit la connaissance de Marie Le Mahieu, issue elle aussi d'une famille protestante originaire de Lille, récemment installée dans la ville. Ils se marièrent à l'Église wallonne le 13 janvier 1596 et eurent deux enfants : Philippe et Isaiah.
Jean de La Noye mourut en 1604, et sa veuve se remaria avec Robert Mannoo de Namur le 18 février 1605.

Biographie

Le jeune Philippe naît donc à Leyde. Vers 1615, il aurait probablement fréquenté à l'Université de la ville, le pasteur John Robinson (1576-1626) instigateur des migrations de communautés protestantes vers le Nouveau Monde.
Les candidats à l'émigration de la ville de Leyde, décidèrent alors d'acheter un navire dans ce but, le Speedwell et embarquèrent à Delftshaven. Philippe de La Noye aurait été l'un de ceux-là bien que son nom ne figure pas sur la liste des passagers. En tout cas, il aurait rejoint son oncle maternel Francis Cooke (mari de la sœur de sa mère, Hester le Mahieu) et son fils John, eux aussi candidats à l'exode, lors de sa première escale du voyage à Southampton.
Une défection du Speedwell forcera les migrants à se partager en deux convois :

Il rejoint alors son oncle Francis et son autre cousin Robert Cooke (arrivés un an auparavant). En 1627, il acquiert une propriété qu'il revend par la suite pour s'installer à Duxbury. En 1632, il se marie à Hester Dewsbury (1613–1657) et pas moins de huit enfants naissent de ce mariage :

  1. Mary, né en 1635
  2. Esther (1637-1733)
  3. Philipp, né en 1640
  4. Thomas (1641-1723).
  5. Jane (1642-1647)
  6. John (1644-après 1697)
  7. Jonathan (1647-1720)
  8. Rebecca (1651-1709)

À cette époque, Philippe de La Noye participait à la construction de routes et de ponts.

Par la suite, il servit en 1637 durant la Guerre Pequot contre les Indiens. Puis participa à la fondation de Dartmouth avec une trentaine de colons et il y achète des terres. Les 800 acres (3,2 km²) acquis lors de cet achat auprès du chef indien Massassoit, furent cédés à son plus jeune fils Jonathan.

Après la mort de sa première épouse Hester en 1657, il se remaria avec Mary Pontus (ou Mary Glass) qui lui donna un autre fils Samuel (1659-1728).

Philippe de La Noye mourut en 1681 à Bridgewater dans le Massachusetts et laissa une dynastie qui constitua l'une des familles donnant la Boston Brahmin (les plus anciennes familles de Boston).

Descendants

C'est par son fils Jonathan, marié à Mercy Warren, petite-fille de Richard Warren, un des passagers du Mayflower, que Philippe de La Noye (nom orthographié par la suite en « Delano »), laisse une nombreuse et illustre descendance, outre Ulysses S. Grant et Franklin Delano Roosevelt :

Références

Sources


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Philippe de La Noye de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Philippe Dagen — Activités professeur d université chercheur, essayiste, critique et chroniqueur romancier Naissance 1959 Montauban, France Langue d écriture français Genres histoire, étude, essais, roman Philippe Dagen (né à Montauban en 1959) est un… …   Wikipédia en Français

  • Philippe de Dieuleveult — (4 juillet 1951 à Versailles – disparu le 6 août 1985 aux environs d Inga, Zaïre) est un reporter et animateur français de télévision. Il anima la célèbre émission de télévision française La Chasse aux trésors. Il aurait… …   Wikipédia en Français

  • Philippe de dieuleveult — (4 juillet 1951 à Versailles – disparu le 6 août 1985 aux environs d Inga, Zaïre) est un reporter et animateur français de télévision. Il anima la célèbre émission de télévision française La Chasse aux trésors. Il aurait… …   Wikipédia en Français

  • Philippe Ier (Seleucides) — Philippe Ier (Séleucides) Pour les articles homonymes, voir Philippe Ier et Philadelphe. Philippe Ier Philadelphe (« Qui aime son frère ») est un roi de la dynastie des Séleucides qui règne seul ou conjointement de 93 à 83 av .J. C.… …   Wikipédia en Français

  • Philippe Ier (Séleucides) — Pour les articles homonymes, voir Philippe Ier et Philadelphe. Philippe Ier Philadelphe (« Qui aime son frère ») est un roi de la dynastie des Séleucides qui règne seul ou conjointement de 93 à 83 av .J. C. environ. Il est le frère… …   Wikipédia en Français

  • Philippe Ier Séleucides — Philippe Ier (Séleucides) Pour les articles homonymes, voir Philippe Ier et Philadelphe. Philippe Ier Philadelphe (« Qui aime son frère ») est un roi de la dynastie des Séleucides qui règne seul ou conjointement de 93 à 83 av .J. C.… …   Wikipédia en Français

  • Philippe Bradshaw — est né en 1965 à Uppingham, Rutland (Grande Bretagne. Il décède le 25 août 2005 à Paris. Il travaillait entre Paris et Londres. Cet artiste travaille en créant des tableaux réalisés sous forme de rideaux composés de perles longilignes d aluminium …   Wikipédia en Français

  • Philippe II de Piemont — Philippe II de Piémont Philippe II de Piémont, né en 1340, mort le 21 décembre 1368, fut seigneur de Piémont de 1367 à 1368. Il était fils de Jacques, prince de Piémont, et de Béatrice d Este. Il épousa le 19 septembre 1362 Alix de Thoire de… …   Wikipédia en Français

  • Philippe ii de piémont — Philippe II de Piémont, né en 1340, mort le 21 décembre 1368, fut seigneur de Piémont de 1367 à 1368. Il était fils de Jacques, prince de Piémont, et de Béatrice d Este. Il épousa le 19 septembre 1362 Alix de Thoire de Villars, mais n eut pas d… …   Wikipédia en Français

  • Philippe II de Piémont — Philippe II de Piémont, né en 1340, mort le 21 décembre 1368, fut seigneur de Piémont de 1367 à 1368. Il était fils de Jacques, prince de Piémont, et de Sibylle des Baux. Il épousa le 19 septembre 1362 Alix de Thoire de Villars, mais n eut pas d… …   Wikipédia en Français