Philippe Moureaux


Philippe Moureaux
Philippe Moureaux (à droite) lors d'une inauguration du second centre d'entreprise de Molenbeek située place de la Minoterie en présence de Charles Picqué

Philippe Moureaux, né à Etterbeek le 12 avril 1939 est sénateur socialiste belge, bourgmestre de Molenbeek-Saint-Jean, historien, professeur émérite de critique historique et d’histoire économique à l'Université libre de Bruxelles et spécialiste des Pays-Bas autrichiens.

Sommaire

Biographie

Fils du ministre libéral Charles Moureaux et d'une mère de la lignée des industriels Blaton, et frère de Serge Moureaux, Philippe Moureaux a été marié avec Françoise Dupuis, présidente du parlement régional bruxellois et ancienne ministre, dont il a longtemps vécu séparé. Avec Françoise Dupuis, il a notamment eu deux filles: Claire Moureaux et Catherine Moureaux. Toutes deux investit en politique également.

Divorcé début 2010, il s'est remarié, le 26 juin 2010, avec Latifa Benaicha de 35 ans sa cadette et de confession musulmane, une collaboratrice du cabinet du ministre-président bruxellois Charles Picqué[1].

Ministre

En 1980, la Belgique étant alors un pays en voie de fédéralisation, Philippe Moureaux, professeur d'université qui n'a encore aucun mandat électif, entre dans le gouvernement d'union nationale Martens III en qualité de ministre de l'Intérieur et des Réformes institutionnelles. Il participe à ce titre à une importante réforme institutionnelle.

C'est cette double particularité de l'équipollence des normes et des compétences exclusives qui avait amené en 1984 trois professeurs d'université, MM. Quévit, Tollet et Deschamps, à proposer que la Belgique devienne un État confédéral[2]. Ils faisaient valoir que l'État belge était déjà partiellement confédéral en raison justement du principe de l'équipollence des normes sur lequel un parlementaire et ministre important comme Phillippe Moureaux s'est exprimé clairement au début des années 1990[3].

Il relève lors d'une intervention au Sénat sur le sujet de l'équipollence des normes, le fait que dans le cadre du débat en France relatif à l'avenir de laCorse, une part importante du débat porte sur la question de savoir si l'on peut attribuer à une assemblée corse l'équipollence de normes[4].

Son nom est lié à la loi contre le racisme et la xénophobie (loi du 30 juillet 1981) dite « loi Moureaux ». Elle porte son nom parce qu'il était le ministre de la Justice quand elle a été adoptée.

En 1993, Philippe Moureaux quitte le gouvernement fédéral, après avoir mené à son terme la réforme de l'assurance-maladie.

Le roi Albert lui a octroyé en 1995 le titre honorifique de Ministre d'État. Philippe Moureaux est détenteur des distinctions honorifiques, Grande-croix de l’ordre de Léopold II et Commandeur de l’ordre de Léopold.

Sa moustache lui a valu le surnom de Flup (ou Flupke) Moustache [5].

Carrière politique communale

Philippe Moureaux lors d'une inauguration d'une couveuse en présence du ministre Cerexhe

Devenu bourgmestre à mi-mandat en 1992, il succède au libéral Léon Spiegels. Après deux mandats passés en coalition "mauve" avec les libéraux (1988-1994, 1994-2000), il opte en 2000 pour une coalition "olivier" entre sa Liste du bourgmestre (à dominance PS, mais incluant le SP, le PSC et le CVP) et Ecolo, pour en revenir en 2006 à une coalition violette avec la liste MR menée par Françoise Schepmans, déjà échevine en 1994-2000.

Il a pratiqué l’ouverture aux candidats d’origine non-européenne à partir des élections de 2000, depuis lesquelles le collège compte deux échevins PS d'origine marocaine qui ont été reconduits dans leurs fonctions en 2006, Mohammed Daïf et Jamal Ikazban.

Au niveau du Sénat

Liens externes

Bibliographie comme historien

Les comptes d'une société charbonnière à la fin de l'Ancien Régime (La société de Redemont à Haine-St-Pierre - La Hestre). Bruxelles, Palais des Académies, 1969. In-8° sous reliure d'éditeur, 248 p., planches hors texte, (« Commission Royale d'Histoire »).

Notes

  1. Philippe Moureaux a dit “oui” à Latifa, RTL Info, 28 juin 2010, Philippe Moureaux, jeune marié, Le Vif du 28 juin 2010
  2. Robert Deschamps, Michel Quévit, Robert Tollet, Vers une réforme de type confédéral de l'État belge dans le cadre du maintien de l'union monétaire, in Wallonie 84, n°2, pp. 95-111.
  3. Répondant à une interpellation du député Vandenberghe Philippe Moureaux déclarait dans un débat au Sénat belge en 2001 : Monsieur Vandenberghe, même si vous avez raison de dire que la notion de décret existait déjà avant 1980, il n'en reste pas moins vrai que 1980 est une date très importante. C'est en 1980 qu'est acceptée par le constituant et le législateur spécial, la notion de pleine équipollence des normes. Il s'agit d'une forme de révolution institutionnelle puisque l'équipollence fait du décret l'équivalent absolu de la loi. Cette équipollence est d'ailleurs fort critiquée. Elle est aussi très approuvée par certains qui aujourd'hui semblent l'avoir un peu oubliée. En tout cas, elle est exceptionnelle, on la retrouve dans peu de pays. (voir Sénat de Belgique, Compte rendu de la séance de l'après-midi du 22 mars 2001 et consultable en ligne ici)(l'intervention du député Vandenberghe est en néerlandais mais on peut suivre le sens du débat sans connaître cette langue par la réponse de Philipppe Moureaux
  4. Maire Info (résumé journalistique), La Constitution ne confère qu'au Parlement la possibilité d'entrer dans le domaine législatif
  5. Voir par exemple cette brève dans Le Soir
  6. Philippe Mahoux, Philippe Moureaux, Jean-François Istasse, Anne-Marie Lizin Projet de loi visant à octroyer le droit de vote aux élections communales à des étrangers, Sénat de Belgique

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Philippe Moureaux de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Philippe Moureaux — Saltar a navegación, búsqueda Philippe Moureaux (Uccle, 12 de abril de 1939) es un político socialista belga, senador, alcalde de Molenbeek Saint Jean, y profesor de historia económica de la Universidad Li …   Wikipedia Español

  • Philippe Moureaux — (* 12. April 1939 in Etterbeek) ist ein belgischer Politiker der Parti Socialiste (PS). Moureaux ist ein ehemaliges Mitglied zahlreicher Föderalregierungen aus den achtziger Jahren, ehemaliger Ministerpräsident der …   Deutsch Wikipedia

  • Philippe Moureaux — (born 12 April 1939 in Etterbeek) is a Belgian politician, senator, mayor of Sint Jans Molenbeek, and professor of economic history at the Université Libre de Bruxelles.His first government post was a Minister of the Interior and Institutional… …   Wikipedia

  • Philippe Monfils — (* 4. Januar 1939 in Lüttich, Wallonien, Belgien) ist ein belgischer Politiker der Parti de la liberté et du progrès (PLP) und war Ministerpräsident der Französischen Gemeinschaft Belgiens. Biografie Nach dem Schulbesuch studierte er… …   Deutsch Wikipedia

  • Exécutif Moureaux I — L Exécutif Moureaux I est un exécutif de la Communauté française de Belgique bipartite composé de socialistes et de libéraux. Cet exécutif fonctionne du 22 décembre 1981 au 9 décembre 1985 Lors de la démission de Philippe Moureaux, il cèdera sa… …   Wikipédia en Français

  • Exécutif Moureaux II — L Exécutif Moureaux II est un exécutif de la Communauté française de Belgique bipartite composé de socialistes et de sociaux chrétiens. Cet exécutif fonctionne du 2 février 1988 au 11 mai 1988 et remplace l Exécutif Monfils. Lors de la démission… …   Wikipédia en Français

  • Charles Moureaux — Charles Raymond Joseph Moureaux (Monceau sur Sambre, 4 juin 1902 Bois de Villers, 2 août 1976) est une personnalité politique et ministre libéral belge. Docteur en droit, il exerce le métier de notaire. Il fut échevin à… …   Wikipédia en Français

  • Catherine Moureaux — Catherine Moureaux, née le 22 juin 1978 est une femme politique belge francophone, membre du Parti Socialiste. Elle est la fille de Philippe Moureaux et Françoise Dupuis et la sœur de Claire Moureaux. Elle est docteur en médecine et… …   Wikipédia en Français

  • Serge Moureaux — né à Etterbeek le 1er janvier 1934, docteur en droit et avocat, est une personnalité politique socialiste belge. Il est le fils de Charles Moureaux et le frère de Philippe Moureaux. Il a occupé de nombreuses fonctions politiques parmi… …   Wikipédia en Français

  • Liste de liens familiaux entre politiciens belges — La politique belge est connue pour le nombre de politiciens et conseillers dont un parent ou membre de la famille fut ou est aussi politicien. On parle parfois de dynasties politiques. La liste suivante reprend ces politiciens par groupe… …   Wikipédia en Français