Philipp von Lenard


Philipp von Lenard

Philipp Lenard

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lenard.
Philipp Lenard

Philipp Eduard Anton von Lenard (en hongrois Fülöp Lénárd) (7 juin 1862 à Bratislava - 20 mai 1947 à Messelhausen) était un physicien allemand, d'origine austro-hongroise. Il a obtenu le prix Nobel de physique en 1905 pour ses recherches sur les rayons cathodiques et la découverte de certaines de leurs propriétés. Il a aussi été un des promoteurs de la Deutsche Physik pendant le régime nazi, à l'idéologie duquel il avait adhéré.

Biographie

Lenard a étudié sous la direction de Bunsen et Helmholtz et a obtenu son doctorat en 1886 à l'Université d'Heidelberg. Après des postes à Aix-la-Chapelle, Bonn, Breslau, Heidelberg (1896-1898) et Kiel (1898-1907), il est finalement revenu à l'Université d'Heidelberg en 1907.

Lenard était un expérimentaliste de génie connu pour ses contributions à l'étude des rayons cathodiques. Avant son travail, les rayons cathodiques était produits dans des tubes primitifs, des tubes de verre sous vide partiel munis d'électrodes métalliques, auxquelles on appliquait une forte tension. Il fut lauréat de la Médaille Franklin en 1932 pour ses travaux sur la photoélectricité.

Dans les années 1930, il rejoint le NSDAP, et devient un idéologue de la physique "aryenne" ou "allemande". À ce titre, il a, entre autres, vilipendé Albert Einstein, attribuant à Friedrich Hasenöhrl la formule E=mc² pour en faire une création aryenne. [1]. Il a été démis de ses fonctions à l'Université d'Heidelberg lors du processus de dénazification en 1945. Il est mort deux ans après.

Note

Références


Précédé de :
Lord John Rayleigh
Prix Nobel de physique
1905
Suivi de :
Sir Joseph John Thomson



  • Portail de la physique Portail de la physique
  • Portail du nazisme Portail du nazisme
Ce document provient de « Philipp Lenard ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Philipp von Lenard de Wikipédia en français (auteurs)