Philipp Jacob Spener


Philipp Jacob Spener
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Spener.
Philipp Jacob Spener
Philipp Jacob Spener (gravure de 1854)
Philipp Jacob Spener (gravure de 1854)

Naissance 13 janvier 1635
Ribeauvillé
Décès 5 février 1705 (à 70 ans)
Berlin
Profession Théologien
Fondateur du piétisme

Philipp Jacob Spener, né le 13 janvier 1635 à Ribeauvillé (Alsace), mort le 5 février 1705 à Berlin, est un théologien luthérien allemand, originaire d'Alsace. Il est l'auteur de Pia desideria, considéré comme le texte fondateur du piétisme.

Sommaire

Dates

  • 1635 : Naissance à Ribeauvillé (Alsace)
  • 1651-1659 : Études à Strasbourg
  • 1659-1662 : voyages à Bâle et Genève
  • 1663 : Prédicateur à la cathédrale de Strasbourg
  • 1666 : Senior ministeri evangelici à Francfort-sur-le-Main; réunit les premiers Collegia Pietatis
  • 1676 : rédige les Pia Desideria
  • 1686 : Grand prédicateur à Dresde (position la plus élevée dans l'Église luthérienne à l'époque)
  • 1691 : Pasteur à Saint Nicolas à Berlin ; grande influence dans la fondation de l'université de Halle (1692-1694)
  • 1705 : Mort à Berlin

Biographie

Statue de Spener (corniche du Palais universitaire de Strasbourg)
Plaque commémorative à l'église Saint-Paul de Francfort

Fils d'un juriste alsacien, au service des comtes de Ribeaupierre, considérés comme formant une famille très pieuse; il se trouvait dans un milieu très imprégné de Jean Arndt et de son principal ouvrage : Le vrai christianisme; il entreprit des études de théologie à l'université de Strasbourg et fut formé à l'orthodoxie luthérienne; il voyagea en Suisse où il fit la rencontre du calvinisme et revint à Strasbourg où il obtint son doctorat en 1664. Renonçant à la carrière universitaire, il devint prédicateur à la cathédrale de Strasbourg, puis pasteur à Francfort-sur-le-Main.

C'est donc au contact direct de ses paroissiens que Spener fut témoin de leur détresse spirituelle face à ce qu'il appellera plus tard les maux du luthéranisme, c'est-à-dire son formalisme et son dogmatisme.

On sait qu'il chercha à réhabiliter la confirmation qui ne se pratiquait plus guère et qu'il organisa chez lui des assemblées de prières, les collegia pietatis, qui furent toutefois rapidement suspendues, en raison de leurs déviances et particulièrement de leurs tendances séparatistes.

Il publia un grand nombre d'ouvrages théologiques, dont ses Pia Desideria (1675), qui eurent un immense succès.

Cette notoriété lui valut d'être nommé en 1686 premier prédicateur de la cour de Dresde.

Il eut aussi ses détracteurs, en particulier les frères Carpzov : Samuel Benedikt qui avait été son ami intime et Jean Benedikt. Il n'était pas non plus très apprécié du prince électeur Georges III dont il avait dénoncé les mœurs relâchées.

Finalement, en 1691, le poste d'inspecteur et premier pasteur de Saint-Nicolas à Berlin lui fut offert par l'électeur de Brandebourg, futur Frédéric Ier de Prusse.

Cette amitié lui permit de créer une faculté de théologie au sein de la jeune Université de Halle, où ses ouvrages furent étudiés et qui devint alors le foyer du piétisme.

Spener est en outre un grand nom de la science héraldique en Allemagne. Son principal ouvrage, dans ce domaine, est le Theatrum nobilitatis Europae (1668-1678).

Œuvres

  • Tabulae chronologicae; Stuttgard, 1660, in-8°;
  • Sylloge genealogico-historica ; Francfort, 1665, 1677, in-8°: ouvrage plein d'érudition et écrit avec beaucoup de sagacité critique, comme tous ceux que Spener a publiés sur ces matières;
  • Commentarius in insignia domus Saxonicae; ibid., 1668, in-4°;
  • Theatrum nobilitatis Europaeae; ibid., 1668-78, 2 vol. in-fol.;
  • Pia desideria ; ibid. 1675, in-12; souvent réimpr., en dernier lieu à Dresde, 1846; Pia desideria. Umkehr in die Zukunft, Brunnen Verlag Giessen, 1995, ISBN 3-7655-9065-7
  • Das geistliche Priesterthum (Le Sacerdoce spirituel) ; ibid.,1677, in-12; Stuttgard,1851,in-8°;
  • Christliche Leichenpredigten (Oraisons funèbres); Francfort, 1677-1707, 13 vol. in-4°;
  • Busspredigten (Sermons de pénitence) ; ibid., 1678-1710, 3 vol. in-4°;
  • Des thaetigen Christenthums Nothwendigkeit (Nécessité du christianisme pratique); ibid., 1679, 1721, in-4°;
  • Historia insignium illustrium, seu opus heraldicum; ibid., 1680-90, 2 vol. in-fol.;
  • Tabulae catecheticae; ibid., 1683, in-fol.;
  • Klagen ueber das verdorbene Christenthum (Plaintes sur la corruption du christianisme); ibid., 1684, in-12;
  • Der innerliche and geistliche Friede (La Paix intérieure et spirituelle); ibid., 1685, in-12;
  • Evangelische Glaubentslehre (Doctrines des dogmes évangéliques) ; ibid., 1638, in-4°;
  • Illustriores Galliæ stirpes; ibid., 1689, in-fol.;
  • Evangelische Lebenspflichten (Devoirs de la vie évangélique) ; ibid., 1692, 1715, in-4°; Berlin, 1761, in-4°;
  • Wahrhafte Erzaehlung dessen was wegen des sogenannten Pietismi in Deutschland vorgegangen (Récit sincère de ce qui s'est passé en Allemagne au sujet du soi-disant piétisme); Francfort, 1697, in-12;
  • Historie der Wiedergeborenen (Histoire de ceux qui renaissent par la grâce); ibid., 1698, 3 vol. in-8°;
  • Geistreiche Schriften (Œuvres spirituelles); ibid., 1699, in-4°; Magdebourg, 1742, 2 vol. in-4°;
  • Theologische Bedenken (Questions théologiques); Halle, 1700-1721, 5 vol. in-4°: recueil de cas de conscience écrit avec une rare sagesse;
  • Predigten ueber diesonntaeglichen Evangelien (Sermons sur les Évangiles des dimanches) ; Halle, 1706-1709, 2 vol. in-4°;
  • Kleine geistliche Schriften (Opuscules spirituels); Leipzig, 1741, 2 vol. in-4°.

Études

  • Canstelo, Lebensbeschreibung Speners; Halle, 1740, in-8°.
  • Hossbach, Spener und seine Zeit; Berlin, 1828, 2 vol. in-8°.
  • Pfannenberg, Spener der Kirchenvater des evanvelischen Deutschlands; Berlin, 1832, in-8°.
  • Thilo. Spener, als Katechet., Berlin, 1840, in-8°.
  • Wildenhahn, Ph.-J. Spener; Leipzig, 1842, 1847, 2 vol. in-8°.
  • Lllraching, Handbusch.
  • Grégoire, Hist. des sectes religieuses.
  • Haag frères, France protest. (On y trouvera, avec une juste appréciation des doctrines religieuses de Spener, une liste très-détaillée de ses écrits.)
  • Ludwig Biewer: Philipp Jakob Spener als Heraldiker - Ein kleiner Beitrag zu dem 300. Todestag eines grossen Theologen. Dans: Der Herold (Virteljahresschrift des "Herold". Verein für Heraldik, Genealogie und verwandte Wissenschaften zu Berlin), vol. 16, Cahier 17/2005, p. 493 ss.
  • Johannes Wallmann, Philipp Jakob Spener und die Anfänge des Pietismus, 1970
  • Reinhard Breymayer: Der "Vater des deutschen Pietismus" und seine Bücher. Zur Privatbibliothek Philipp Jakob Speners. Dans: Bibliothecae selectae da Cusano a Leopardi, a cura di Eugenio Canone. Leo S. Olschki Editore, Firenze 1993 (Lessico Intellettuale Europeo, 58), p. 299-331.

Articles de dictionnaires

Sur les autres projets Wikimedia :


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Philipp Jacob Spener de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Philipp Jacob Spener — 1683 Gedenktafel an der …   Deutsch Wikipedia

  • Philipp Jacob Spener — Saltar a navegación, búsqueda Philipp Jacob Spener. Philipp Jakob Spener (1635 1705), fue teólogo alemán fundador del pietismo, un movimiento luterano del siglo XVII que se caracterizó por la importancia que otorgaba a la buena conducta y a …   Wikipedia Español

  • Philipp Jakob Spener — Philipp Jacob Spener 1683 Gedenktafel an der Frankfurter Paulskirche zum 275. Todestag …   Deutsch Wikipedia

  • Philipp Jakob Spener — Philipp Jacob Spener Pour les articles homonymes, voir Spener. Philipp Jacob Spener Philipp Jacob Spener, né à Ribeauvillé ( …   Wikipédia en Français

  • Philipp Jakob Spener — (January 13, 1635 ndash; February 5, 1705) was a German Christian theologian known as the Father of Pietism. Spener was born in Rappoltsweiler in Upper Alsace.After a brief time at the grammar school of Colmar, he went to Strasbourg in 1651,… …   Wikipedia

  • Spener — ist der Familienname folgender Personen: Philipp Jacob Spener (1635–1705), deutscher lutherischer Theologe und einer der bekanntesten Vertreter des Pietismus Christian Maximilian Spener (1678–1714), deutscher Anatom; Sohn von Philipp Jacob Spener …   Deutsch Wikipedia

  • Philipp Ludwig Hanneken — (* 5. Juni 1637 in Marburg; † 16. Januar 1706 in Wittenberg) war ein deutscher lutherischer Theologe. Inhaltsverzeichnis …   Deutsch Wikipedia

  • Spener — Spener,   Philipp Jacob, evangelischer Theologe, * Rappoltsweiler 13. 1. 1635, ✝ Berlin 5. 2. 1705; studierte ab 1651 Theologie in Straßburg, wo er auch seine wegweisenden heraldischen Arbeiten begann. 1663 wurde er Freiprediger am Straßburger… …   Universal-Lexikon

  • Philip Spener — Philipp Jacob Spener Pour les articles homonymes, voir Spener. Philipp Jacob Spener Philipp Jacob Spener, né à Ribeauvillé ( …   Wikipédia en Français

  • Philippe-Jacques Spener — Philipp Jacob Spener Pour les articles homonymes, voir Spener. Philipp Jacob Spener Philipp Jacob Spener, né à Ribeauvillé ( …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.