Phidias


Phidias
Athéna dite de Varvakeion, meilleure copie existante de l'Athéna Parthénos chryséléphantine de Phidias, Musée national archéologique d'Athènes
Phidias faisant visiter le Parthénon à ses amis ; scène imaginée et peinte par Lawrence Alma-Tadema.

Phidias, en grec ancien Φειδίας / Pheidias (Athènes, v. 490Olympie, av. 430), est un sculpteur du premier classicisme grec.

Sommaire

Biographie

On dispose de peu de détails sur la vie de Phidias. Né à Athènes peu après la bataille de Marathon, il est l'élève d'Agéladas et apprend la technique du bronze à l'école d'Argos, en même temps que Myron et Polyclète. Il semble avoir véritablement commencé son activité en -479 et l'avoir terminée en -432.

Sa première grande œuvre est une colossale Athéna Promachos, pour l'Acropole, en 460. Il est ensuite choisi par Périclès pour exécuter des statues pour le Parthénon, mais aussi pour superviser l'ensemble des travaux de sculpture. Il réalise lui-même la statue chryséléphantine, c’est-à-dire faite d'or et d'ivoire, d'Athéna Parthénos, dédiée en 438, et réalise des maquettes pour les deux frontons, les 92 métopes et la frise. Il surveille étroitement leur exécution par son atelier, avant de partir en 437 à Élis et Olympie, où il réalise son Zeus chryséléphantin, l'une des Sept merveilles du monde.

Quand il rentre à Athènes en 433, il est victime d'une manœuvre destinée à discréditer, à travers lui, son protecteur Périclès. Il est d'abord accusé d'avoir volé une partie de l'or de l'Athéna Parthénos. Après avoir été disculpé par une pesée des éléments en or, il est de nouveau accusé, cette fois d'impiété : il s'est en effet représenté, avec Périclès, au beau milieu de l'amazonomachie, sur le bouclier de la déesse. Jeté en prison, il est ensuite, en 430, exilé à Olympie où il mourra.

Œuvres

Le style de Phidias, le meilleur représentant du premier classicisme, se caractérise par une représentation réaliste de l'anatomie humaine, mais idéaliste par son idéal de majesté et de sérénité. Selon l'expression d'Edmond Lévy, il réalise ainsi « une synthèse subtile de la puissance archaïque et de l'harmonie classique ». Il a aussi créé une statue d'Athéna en or et en ivoire, fierté du Parthénon.

Ses bas-reliefs sont remarquables par la rigueur de leur composition, et leur souci de rythme : se détachant du statisme des grandes frises orientales, Phidias introduit dans les scènes des contrepoints (personnages retournés, à contre-courant) et joue sur les lignes courbes, divergentes et convergentes. Il réussit à bien détacher et étager ses personnages, donnant l'impression d'une multitude d'individus et non d'un amas peu discernable. La minutie des représentations (on voit les veines saillantes du cheval de Séléné sur le fronton oriental représentant la naissance d'Athéna) fait de chacun des sujets de véritables sculptures.

On lui prête également une légende : Phidias participait à un concours de sculpture d'une statue d'Athéna qui serait disposée à Athènes, à quatre mètres du sol. Tous les artistes présentèrent leurs œuvres, et Phidias, déjà très célèbre, la découvrit en dernière. Ce fut un tollé, les Athéniens trouvant difforme et laide la statue proposée par Phidias. Il leur demanda alors de hisser cette statue sur le réceptacle prévu à cet effet. Une fois disposée, les déformations de la statue disparurent pour laisser l'illusion d'une Athéna aux formes parfaitement respectées. Ce fut évidemment et unanimement cette statue qui fut choisie par les Athéniens.

Méduse Rondanini, attribuée à Phidias, Glyptothèque de Munich

Bibliographie

Sur les autres projets Wikimedia :

  • Edmond Lévy, La Grèce au Ve siècle de Clisthène à Socrate, Paris, Seuil, coll. « Points Histoire / Nouvelle histoire de l'Antiquité », 1995 (ISBN 2-02-013128-5) .
  • Laurent Saget, « La Parthénos de Phidias en lumière », dans Chronozones no 11 (2005), Lausanne:UNIL/IASA (ISSN 1422-5247).

Autres

  • Phidias est le nom d'un logiciel qui permet de dessiner sur la console "nintendo ds".
  • Phidias est aussi le nom d'un personnage de la bande dessinée Gargouilles.

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Phidias de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Phidias — zeigt seinen Freunden den Fries im Parthenon; Gemälde von Lawrence Alma Tadema …   Deutsch Wikipedia

  • PHIDIAS — Considéré par les Anciens comme leur plus grand sculpteur: celui qui sut le mieux représenter la majesté des dieux, Phidias est devenu pour les Modernes le parangon du classicisme – du moins tel qu’il a pris forme sur l’Acropole d’Athènes, entre… …   Encyclopédie Universelle

  • Phidias — (or Pheidias; in ancient Greek, Polytonic|Φειδίας; c.480 BCndash c.430 BC), son of Charmides [Not the Charmides who participated in the tyranny at Athens.] was an ancient Greek sculptor, painter and architect, commonly regarded as one of the… …   Wikipedia

  • Phidias — Phidias,   griechisch Pheidịas, attischer Bildhauer, Bronzeplastiker, Toreut und Maler des 5. Jahrhunderts v. Chr. aus Athen, vermutlich um 490 geboren; genoss hohes Ansehen schon in der Antike. Phidias war neben Polyklet der Schöpfer der… …   Universal-Lexikon

  • PHIDIAS — nobilis statuarius, qui in ebore seulpendo citra aemulum claruit: Cicer. de Orat. Phidiae simulacris nihil in eo genere perfectius. Diis tamen (ut inquit Quinctilianus l. 12. c. 10.) quam hominibus efficiendis mellior. Inter huius opera maxime… …   Hofmann J. Lexicon universale

  • Phidĭas — Phidĭas, Sohn des Charmidas, geb. um 490 v. Chr. in Athen, Bildhauer u. größter Künstler des Alterthums, Schüler des Argivers Ageladas. Vom Perikles zum Vorsteher aller seiner Kunstunternehmungen ernannt, schmückte er um 444 Athen mit zahlreichen …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Phidĭas — Phidĭas, s. Pheidias …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Phidias — Phidĭas, größter griech. Bildhauer, geb. um 500 v. Chr. in Athen, tätig das. im Zeitalter des Perikles, später zu Elis; unter seiner Leitung entstand der Parthenon; Hauptwerke: der plastische Schmuck des Parthenon, die aus Gold und Elfenbein… …   Kleines Konversations-Lexikon

  • Phidias — Phidias, Bildhauer aus Athen, geb. um 500 v. Chr., der größte griech. Künstler in dem erhabenen Style, Freund des Perikles und durch diesen hauptsächlich beschäftigt, st. 432, des Goldunterschleifs und der Gotteslästerung angeklagt im Gefängnisse …   Herders Conversations-Lexikon

  • Phidias — [fid′ē əs] 5th cent. B.C.; Gr. sculptor: see PARTHENON Phidian [fid′ēən] adj …   English World dictionary

  • Phidias — /fid ee euhs/, n. c500 432? B.C., Greek sculptor. * * * or Pheidias flourished с 490–430 BC, Athens, Greece Greek sculptor. Placed in charge of the great building program initiated by Pericles in Athens, he supervised and probably designed the… …   Universalium


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.