Phare de Chassiron

Phare de Chassiron
Phare de Chassiron
Le phare de Chassiron en 2008
Le phare de Chassiron en 2008

Coordonnées[1] 46°02′48″N 1°24′37″O / 46.04667, -1.4102846°02′48″N 1°24′37″O / 46.04667, -1.41028
Pays Drapeau de France France
Localisation Saint-Denis-d'Oléron, Charente-Maritime
Construction 1836
Hauteur 43 m (224 marches)
Élévation 50 m
Portée 28 milles (52 km)
Feux Feu blanc à éclats réguliers 10 s
Lanterne Lampe halogène 1 500 W
Automatisation 1998
Visiteurs oui

Géolocalisation sur la carte : Charente-Maritime

(Voir situation sur carte : Charente-Maritime)
Phare de Chassiron

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Phare de Chassiron

Le phare de Chassiron, juché sur une falaise rocheuse, est situé à l'extrémité nord de l'île d'Oléron, près de la ville de Saint-Denis-d'Oléron. Le phare permet aux marins de rentrer dans les eaux du pertuis d'Antioche, lieu semé de récifs et réputé pour ses nombreux naufrages. C'est le plus ancien phare de France encore en activité après celui de Cordouan[2].

Sommaire

Le phare en chiffres

  • 1re année de construction : 1685
  • Deuxième construction : en 1834
  • Date de mise en service : 1er décembre 1836
  • Hauteur : 46 mètres
  • Taille des fondations : 18 mètres de diamètre et 3 mètres de profondeur
  • Feu : 8 faisceaux lumineux, feu à éclats blanc 10 s
  • Portée : environ 52 km (28 milles nautiques)
  • Date d'automatisation : 1998
  • Coordonnées géographiques : 46°02′48″N, 1°24′37″O
  • Nombre de marches : 224

Histoire

Le premier phare a été construit en 1635 pour éclairer l'approche de l'arsenal royal de Rochefort.

Son nom est celui du hameau le plus proche[3].

Le phare actuel a été achevé en 1836, d'abord éclairé à l'huile, puis au gaz (1895) puis à l'électricité (1905) ; son faisceau était visible jusqu'à 40 kilomètres.

Aujourd’hui ses huit faisceaux lumineux sont visibles jusqu'à 52 kilomètres par temps clair, grâce à sa lanterne située à 43 mètres au-dessus du sol.

Le phare possède un escalier en colimaçon de 224 marches d'où l'on peut admirer les villes de La Rochelle, l'île de Ré, ainsi qu'une partie nord de l'île d'Oléron.

Le musée

La rotonde du phare abrite un musée. Les six salles du musée s’orientent, d’une part, autour de la découverte des pêches traditionnelles (pêche embarquée, pêche à pied, pêche à la courtine et pêche aux écluses à poissons) et d’autre part, elles évoquent l’agriculture partagée entre maraîchage et viticulture ainsi que les difficultés que rencontraient les paysans face aux vents et aux embruns qui brûlaient les récoltes.

Le jardin du phare

Le jardin est en forme de rose des vents exposé aux embruns de l'océan Atlantique. Il se compose de quatre bassins, de mobilier pédagogique, d'une partie jardin de type contemporain avec des graminées et autres plantes d'ornements, et d'une partie jardin traditionnel avec 21 variétés de roses, un potager et de la vigne.

Il est labellisé « jardin remarquable ».


Notes

  1. Coordonnées géographiques obtenues sur le site World Lighthouse On The Air (consulter la liste). Modifiées d'après Géoportail (IGN) et CartoExploreur (Bayo, d'après cartographie IGN).
  2. Cordouan, Les Baleines, Chassiron - Les trois plus anciens phares de France, René Faille, 1993, Patrimoines & Médias, ISBN 2-910137-02-3
  3. Consulter la carte de Cassini sur Géoportail IGN.

Voir aussi

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes

Articles connexes

Les phares et balises

Les Musées

Repères géographiques


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Phare de Chassiron de Wikipédia en français (auteurs)

См. также в других словарях:


Поделиться ссылкой на выделенное

Прямая ссылка:
Нажмите правой клавишей мыши и выберите «Копировать ссылку»