Peyo


Peyo
Peyo
Peyo (1990) by Erling Mandelmann.jpg

Nom de naissance Pierre Culliford
Naissance 25 juin 1928
Bruxelles (Drapeau de Belgique Belgique)
Décès 24 décembre 1992 (à 64 ans)
Bruxelles (Drapeau de Belgique Belgique)
Nationalité Drapeau : Belgique Belge
Profession dessinateur de bande dessinée
Signature

Peyo-signature.png

Pierre Culliford dit Peyo, né le 25 juin 1928 à Bruxelles et décédé le 24 décembre 1992 dans cette même ville, est un dessinateur et scénariste de bande dessinée belge, principalement connu pour sa bande dessinée Les Schtroumpfs.

Sommaire

Un auteur mondialement connu

Il est mondialement connu comme l'auteur des Schtroumpfs, série de bande dessinée, adaptée en dessin animé sous forme de série télévisée, produite par la société américaine Hanna Barbera, et en long métrage pour le cinéma. Ces personnages sont aujourd'hui connus dans le monde entier, et déclinés sous toutes les formes de produits dérivés connus et notamment anciennement un parc d’attractions. Les origines de ces amusants lutins bleus sont à chercher du côté de Johan et Pirlouit, série médiévale que Peyo publiait dans les pages du Journal de Spirou des années 1950.

Il est également l'auteur des séries de bande dessinée Johan et Pirlouit, Benoît Brisefer et Poussy, et a écrit des scénarios pour d'autres séries célèbres telles que Natacha et Jacky et Célestin.

Biographie

Le pseudonyme « Peyo », que Culliford a commencé à utiliser en 1945 pour signer ses œuvres, lui vient de l'un de ses cousins qui était incapable de prononcer correctement le prénom « Pierrot »[1].

Après des études à l'Académie royale des beaux-arts de Bruxelles, Culliford entre dans un studio d'animation. Ce dernier ne tarde pas à faire faillite, mais Peyo a eu le temps d'y faire la connaissance de ses collègues et bientôt amis Franquin, Morris et Eddy Paape. Tout en gagnant sa vie dans la publicité, il publie sa première bande dessinée dans La Dernière Heure : elle se nomme Johan. Une seconde série, Poussy, naît dans la foulée : elle paraît dans Le Soir, qui, dès 1950, publie également Johan, qu'accueillera Spirou deux années plus tard. C'est alors que la série trouve sa formule définitive : de blonde, la chevelure de Johan devient noire. Apport plus crucial : ce héros assez terne se voit adjoindre un comparse hilarant, Pirlouit. Johan et Pirlouit devient l'une des séries les plus populaires du journal.

Dans l'épisode intitulé La Flûte à six schtroumpfs (1958), les deux compères découvrent les Schtroumpfs, ces étranges lutins bleus. Une anecdote légendaire court quant au baptême de ces créatures. Peyo et Franquin dînaient dans un restaurant lorsque l'un d'eux demanda à l'autre de lui passer le sel. Mais il modifia la formule consacrée, « Passe-moi le sel ! », en « Passe-moi le schtroumpf ! » : ce mot imprononçable passera à la postérité ! Très vite, le rédacteur en chef de Spirou, Yvan Delporte, entrevoit le potentiel des Schtroumpfs et convainc Peyo de leur consacrer une série parallèle. Leurs premières aventures se présentent sous la forme de mini-albums, suppléments offerts dans Spirou dès 1959. Le succès est tel que Peyo redessine bientôt ces aventures afin qu'elles coïncident avec un format plus classique. La série se poursuit alors dans les pages « normales » de Spirou.

Bien qu'à la tête de deux séries très appréciées (Les Schtroumpfs plus encore que Johan et Pirlouit), Peyo en lance une nouvelle en 1960 : Benoît Brisefer. Les aventures de ce petit garçon à la force surnaturelle (force qui l'abandonne néanmoins au premier coup de froid) se hissent elles aussi au rang de classiques. Dans la foulée, Peyo relance sa série Poussy dans Spirou et imagine Jacky et Célestin pour Le Soir Illustré. Cette série sera partiellement dessinée par Roger Leloup, lequel reprendra une des intrigues et certains plans pour Aventures électroniques dans sa série Yoko Tsuno : L'araignée qui volait [2]. L'extension de ses activités et la popularité croissante des Schtroumpfs poussent Peyo à créer son propre studio. Il y prodigue son enseignement à une génération de jeunes talents, qui tous parviendront à leur tour au succès : Walthéry, Derib, Gos, De Gieter, Benn ou Marc Wasterlain.

Dans les années 1970, Peyo délaisse une à une la plupart des séries dont il s'occupe pour consacrer son énergie aux seuls Schtroumpfs. Le succès international que rencontrent ces derniers au début des années 1980 rend en outre nécessaire une réorganisation des activités de l'auteur qui délègue les aspects commerciaux (produits dérivés, licences, etc...) à sa fille Véronique (IMPS) et le lancement d'un magazine (Schtroumpf) à son fils Thierry Culliford (Cartoon Création). Peyo reste à la tête de son empire jusqu'au moment où une crise cardiaque le terrasse en 1992. Après sa mort, ses deux enfants dirigeront une importante équipe de collaborateurs (dessinateurs, commerciaux, juristes, etc...) qui continueront à faire vivre tous ses personnages en concevant toujours de nouveaux projets aussi bien en édition (bande dessinée, livres illustrés, etc...) qu'en dessin animé, produits dérivés et bien d'autres.

Famille

Peyo et sa femme, Nine, eurent deux enfants : Thierry et Véronique. Nine coloria plusieurs albums des Schtroumpfs, et Thierry participa à plusieurs albums de son père avant de reprendre la série à la mort de celui-ci.

Son petit-fils John Culliford participe à la saison 4 de l'émission de télé-réalité de TF1, Secret Story, lors de laquelle il doit garder secret son lien de parenté avec « le père des Schtroumpfs »[3].

Curiosité

En 1968, Franquin travaillait auprès de Peyo sur l’album Les Schtroumpfs et le Cracoucass : le père de Gaston Lagaffe dessine le grand rapace agressif qui terrorise, tout au long de cette histoire, le village des petits héros bleus. Peu de temps auparavant Peyo était venu en aide à Franquin sur l’album Panade à Champignac, Franquin ayant du mal à faire tenir son scénario debout. Comme Franquin n'avait pas crédité Peyo pour son aide lors de la publication en album de Panade (un oubli, Franquin se définissait comme un éternel distrait), il refusa d'être identifié comme l'auteur de l'oiseau [4]; Peyo et Gos sont donc les seuls noms figurant sur l'album (encore que Peyo réussit à glisser Franquin dans les remerciements - à confirmer). Cependant, Gos dessine l'oiseau pour la bande dessinée.

Prix

Citations

  • Yvan Delporte : « De tous les auteurs de bande dessinée que j'ai pu rencontrer, Peyo était le meilleur raconteur d'histoires. »
  • Franquin : « C'est la qualité d'un dessin de Peyo : tu mets sa planche au mur, tu recules de cinq mètres, tu vois très bien ce qui s'y passe : il sait dessiner clair ! »

Notes et références

  1. Intégrale Johan et Pirlouit, volume 1, Page du Roy, Dupuis, 2008, p. 4 et 7.
  2. in L'Astrologue de Bruges, supplément de l'album
  3. [1]
  4. in Et Franquin créa la Gaffe, interviews de Franquin par Numa Sadoul

Voir aussi

Critiques

  • Les Studios TV Animation Dupuis, pour la 1re série de dessins animés des Schtroumpfs, dans Le Journal de Spirou n° 1255 et 1257 - 1962
  • Où vont-ils les chercher ? : présentation de l'équipe entourant Peyo (Matagne, Gos et Walthéry), dans Le Journal de Spirou n° 1671 - 1970
  • Schtroumpf - Les Cahiers de la bande dessinée n°12 - 1971 (dossier Peyo)
  • Bande dessinée et dessins animés : le Roman d'un dessin animé, pour le long métrage animé des Schtroumpfs, dans Le Journal de Spirou n° 1966 - 1975
  • Histoire de Spirou et des publications Dupuis, par Philippe Brun, éd. Glénat - 1975
  • Stripschrift n°81/82 - 1975 (dossier Peyo)
  • Peyo - bédésup n°13 - 1980 (dossier Schtroumpfs)
  • Schtroumpf - Les Cahiers de la Bande Dessinée n°54 - 1983 (édition refondue)
  • Incroyable mais Schtroumpf ! : Peyo nous raconte la fabuleuse aventure des Schtroumpfs !, dans Hello Bédé n°38 (France n°157) - 1992
  • Peyo l'enchanteur, de Hugues Dayez, éd. Niffle - 2003

Documentaires télévisés

  • Les Copains d'alors, en novembre 1992 sur la RTBF : interview par Franck Baudonck
  • BD : Hommage au gentleman-dessinateur Peyo, en 1993 (25'), réalisateur Christophe Heili, producteurs Canal +/TVCF.

Documentaires radiophoniques

  • Entretiens RTBF avec Hugues Dayez (cf. supra) : mars 1988, septembre 1989 et octobre 1990
  • Entretien RTBF avec Luc Beyer dans l'émission Rencontre en décembre 1992

Articles connexes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Peyo de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Peyo — Peyo, Pseudonym für Pierre Culliford (* 25. Juni 1928 in Brüssel; † 24. Dezember 1992 ebenda) war ein belgischer Comiczeichner, dessen erfolgreichste Kreation die Schlümpfe sind. Inhaltsverzeichnis 1 Leben 2 Johann, Pfiffikus und die Schlümpfe …   Deutsch Wikipedia

  • Peyo — Saltar a navegación, búsqueda Pierre Culliford Nacimiento 25 de junio de 1928 Bruselas, Bélgica …   Wikipedia Español

  • Peyo — (Pierre Culliford, dit) (1928 1992) dessinateur belge de bandes dessinées, créateur des Schtroumpfs (1958) …   Encyclopédie Universelle

  • Peyo — Peyọ,   eigentlich Pierre Culliford [kyli fɔːr], belgischer Comic Künstler, * Brüssel 25. 6. 1928, ✝ Brüssel 24. 12. 1992; erfand 1947 die Comicserie »Johan« (ab 1954 unter dem Titel »Johan et Pirlouit«; deutsch unter dem Titel »Prinz Edelhart« …   Universal-Lexikon

  • Peyo — Infobox Comics creator name = Peyo imagesize = caption = birthname = Pierre Culliford birthdate = 25 June 1928 location = Brussels, Belgium deathdate = death date and age|1992|12|24|1928|6|25 deathplace = Brussels, Belgium nationality = Belgian… …   Wikipedia

  • Peyo — Pierre Culliford, Peyo , nació el 26 de junio de 1928 en Bruselas y murió el 24 de diciembre de 1992 …   Enciclopedia Universal

  • Peyo Yavorov — Saltar a navegación, búsqueda Monumento de Peyo Yavorov en Borisova gradina, Sofia, de los agradecidos armenios. Peyo Yavorov ((en búlgaro: Пейо Яворов; nacido como Peyo Totev Kracholov, Пейо Тотев Крачолов;), 1 de enero de …   Wikipedia Español

  • Peyo Lizarazu — né le 25 septembre 1975 à Saint Jean de Luz[1], est un surfeur français. Il est le frère cadet du footballeur Bixente Lizarazu[2],[3]. Biographie …   Wikipédia en Français

  • Peyo Yavorov — ( bg. Пейо Яворов; born Peyo Totev Kracholov, Пейо Тотев Крачолов; January 1, 1878–October 17, 1914) was a Bulgarian Symbolist poet. He was considered to be one of the finest poetic talents in the fin de siècle Kingdom of Bulgaria. Yavorov was a… …   Wikipedia

  • Peyo Yavorov — ((en bulgare: Пейо Яворов; né Peyo Totev Kracholov, Пейо Тотев Крачолов;) 1er janvier 1878 17 octobre 1914) fut un poète symboliste bulgare. Il était considéré comme l un des meilleurs talents poétiques de la fin de la royauté bulgare. Yavorov… …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.