Armistice De Moudros


Armistice De Moudros

Armistice de Moudros

Par l'armistice de Moudros, l'Empire ottoman (représenté par son ministre de la Marine, Rauf Orbay) et son sous-secrétaire d'Etat aux affaires étrangères, Reşat Hikmet Bey) capitule devant les alliés (représentés par l'amiral britannique Arthur Calthorpe) dans le port de Moudros sur l'île de Lemnos le 30 octobre 1918.

Cet armistice mit fin à la guerre entre l'Empire ottoman et les alliés pendant la Première Guerre mondiale. Les Ottomans durent renoncer à leur Empire (excepté une petite partie de l'Anatolie). Dans le Caucase, l'Empire ottoman a pu retrouver ses frontières d'avant guerre.

Le traité de Sèvres (1920) qui impose la création d'un Kurdistan et d'une grande Arménie entre en vigueur, ce qui a énormément affaibli les Turcs qui perdent ainsi une grande partie de leur territoire. S'en suivit une résistance armée face aux alliés, unifiée et dirigée par Mustafa Kemal Atatürk.

Voir aussi

  • Portail de la Première Guerre mondiale Portail de la Première Guerre mondiale
  • Portail de la Turquie Portail de la Turquie
  • Portail de la Grèce Portail de la Grèce
Ce document provient de « Armistice de Moudros ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Armistice De Moudros de Wikipédia en français (auteurs)