Armes secrètes


Armes secrètes

Les Armes secrètes

Les Armes secrètes (Las armas secretas) est un recueil de 11 nouvelles de Julio Cortázar, publié en 1959 et traduit de l'espagnol par Laure Guille-Bataillon.

Nouvelles

  • I.
  1. La nuit face au ciel
  2. Axolotl
  3. Circé
  4. Les Portes du ciel
  • II.
  1. Continuité des parcs
  2. La Lointaine
  3. Fin d'un jeu
  • III.
  1. Les Fils de la Vierge
  2. Bons et loyaux services
  3. Les Armes secrètes
  4. L'Homme à l'affût

Critique

Hubert Juin déclara au sujet de ce recueil : « C'est un livre qui échappe. C'est pourquoi on le relit. C'est un livre qui hante. C'est pourquoi il bouleverse... »

Citation

Extrait de La nuit face au ciel : « Les porteurs de torches marchaient les premiers, éclairant vaguement le passage aux murs humides et à la voûte si basse que les servants du prêtre devaient courber la tête. On l'emmenait maintenant, on l'emmenait, c'était la fin. Face contre ciel, à un mètre du plafond taillé à même le roc, et qui s'illuminait par instants d'un reflet de torche. Quand, à la place du plafond, surgiraient les étoiles et se dresserait devant lui le grand escalier incendié de cris et de danses, ce serait la fin ».

  • Portail de la littérature Portail de la littérature
  • Portail de l’Argentine Portail de l’Argentine
Ce document provient de « Les Armes secr%C3%A8tes ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Armes secrètes de Wikipédia en français (auteurs)