Perdrix bartavelle


Perdrix bartavelle
Aide à la lecture d'une taxobox Perdrix bartavelle
 Alectoris graeca
Alectoris graeca
Classification (COI)
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Classe Aves
Ordre Galliformes
Famille Phasianidae
Genre Alectoris
Nom binominal
Alectoris graeca
(Meisner, 1804)
Statut de conservation UICN :

LC  : Préoccupation mineure
Schéma montrant le risque d'extinction sur le classement de l'UICN.

Retrouvez ce taxon sur Wikispecies

D'autres documents multimédia
sont disponibles sur Commons

La perdrix bartavelle ou simplement bartavelle (Alectoris graeca), aussi nommée Perdrix royale, perdrix de roche[1], perdrix grecque[1], fait partie de la famille des phasianidés.

Elle est la plus grande des perdrix, avec une taille variant de 32 à 43 cm et un poids oscillant entre 460 et 770 grammes. Elle a une gorge blanche, circonscrite d'un collier noir. C'est une perdrix qui ressemble beaucoup a la perdrix rouge, les différences sont que la perdrix rouge a un plumage plus rouge sur le torse alors que la bartavelle a un plumage plus jaunâtre. Chez les bartavelles, on ne peut pas différencier un mâle d'une femelle ; c'est au printemps lors de la reproduction que l'on peut les différencier, car le mâle sera un peu plus gros que la femelle et qu'il chantera pour attirer d'autres compagnes. Il faut savoir que cette perdrix vit surtout sur les pentes rocheuses alpines entre 1 000 et 2 000 m d'altitude. En France, elle a été rendue célèbre par le roman autobiographique de Marcel Pagnol, la Gloire de mon père, dans lequel la chasse à la bartavelle devient une épopée glorieuse dans un village provençal.

Sommaire

Liste des sous-espèces

D'après Alan P. Peterson, il existe trois sous-espèces :

  • Alectoris graeca graeca (Meisner 1804)
  • Alectoris graeca saxatilis (Bechstein, 1805)
  • Alectoris graeca whitakeri Schiebel, 1934

Habitat

Elle vit dans des régions relativement élevées, pierreuses ou rocheuses, dans des zones montagneuses, même légèrement boisées. En hiver, elle descend à des altitudes plus basses. On la rencontre en Europe du sud-est, dans les Balkans, en Asie, au Proche-Orient ainsi que dans le golfe persique.

Reproduction

Son nid est posé sur le sol dans les rochers et les zones pierreuses à végétation rare. Elle pond de 8 à 14 oeufs, à des intervalles de 24 à 36 heures, qui sont couvés par la femelle de 24 à 26 jours. Les petits, nidifuges, sont nourris par les deux parents et atteignent leur taille adulte vers deux mois.

Voir aussi

Bibliographie

  • Philippe Poiré, « Une perdrix bartavelle Alectoris graeca saxatilis au balcon à Névache, dans les Hautes-Alpes », dans Ornithos, Rochefort, Ligue pour la protection des oiseaux, vol. 15-4, juillet 2008, p. 308-311 (ISSN 1254-2962) 
  • Guide vert des Oiseaux du monde, Solar

Références taxonomiques

Liens externes

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes

  1. a et b Définitions lexicographiques et étymologiques de « perdrix » du CNRTL.

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Perdrix bartavelle de Wikipédia en français (auteurs)