Perdigon


Perdigon
Le troubadour Perdigon

Perdigon ou Perdigo[1] né en 1190 et mort en 1212[2] était un troubadour né à Lesperon, en Gévaudan[3], aujourd'hui la Lozère. Quatorze éléments de son œuvre sont parvenus jusqu'à nous, dont trois cansos et leur mélodie[4] .

Sommaire

Biographie

Son village natal

D'après sa biographie en occitan : « Perdigons si fo joglars e saup tròp ben violar e trobar. E fo de l'avescat de Gavaudan, d'un borget que a nom Lesperon. E fo filhs d'un paubre òme que èra pescaire »[5] (Perdigon était jongleur (ménestrel) ; il jouait de la viole et composait des vers avec talent. Il était de l'évêché du Gévaudan, d'un petit bourg nommé Lesperon, et était le fils d'un pêcheur pauvre). La transcription moderne de Lespero pourrait être Lespère près de Saint-Léger-de-Peyre ou bien Lespéron près de Coucouron (aujourd'hui en Ardèche)[6]. Ce dernier lieu semble le plus probable.

Son œuvre

Sa vie a été écrite, dans laquelle on retrouve à Perdigon plusieurs activités : poète, jongleur, etc.

Annexes

Notes et références

  1. Chute du -n final dit caduc de l'ancien occitan.
  2. Aubrey, 18.
  3. Egan, 83.
  4. Aubrey, 19.
  5. J. Boutière & A.-H. Schutz, Biographies des troubadours, Privat, Didier, 1950, p. 252.
  6. Félix Buffière, Ce tant rude Gévaudan [détail des éditions], Tome I, p.737

Bibliographie

  • H.J. Chaytor Les chansons de Perdigon, Champion, Paris, 1926.

Sources

  • Aubrey, Elizabeth. The Music of the Troubadours. Indiana University Press, 1996. ISBN 0 253 21389 4.
  • Egan, Margarita, ed. and trans. The Vidas of the Troubadours. New York: Garland, 1984. ISBN 0 8240 9437 9.

Lien externe


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Perdigon de Wikipédia en français (auteurs)