Perche du Nil


Perche du Nil
Aide à la lecture d'une taxobox Perche du Nil
Classification
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Sous-embr. Vertebrata
Super-classe Osteichthyes
Classe Actinopterygii
Sous-classe Neopterygii
Infra-classe Teleostei
Super-ordre Acanthopterygii
Ordre Perciformes
Sous-ordre Percoidei
Famille Centropomidae
Sous-famille Latinae
Genre Lates
Nom binominal
Lates niloticus
(Linnaeus, 1758)

Retrouvez ce taxon sur Wikispecies

D'autres documents multimédia
sont disponibles sur Commons

La perche du Nil (Lates niloticus), appelée à tort « capitaine » (nom plus adapté aux poissons de la famille des Lethrinidés), est une espèce de poisson de la famille des centropomidés (ordre des Perciformes, sous-ordre des Percoidei) qui peut atteindre près de 2 mètres de long. La perche du Nil originaire d'Éthiopie a été introduite dans divers pays d'Afrique.

Sommaire

Liste des noms vernaculaires africains

Perche du Nil* : Liste des noms vernaculaires africains.
Nom commun Pays Langage
African snook, Nile perch*, Victoria perch Pays anglophones Anglais
Aigle; Bar Victoria**, Capitaine*, Perche du Nil* Pays francophones Français
Perca del Nilo; Perca-do-Nilo Pays ibériphones Espagnol, Portugais
Aja Nigéria Igbo
Am'kal, Am'kaltâya; Amukal Tchad Arabe
Bangur Nigéria Kanuri
Cal, Ceil Soudan Dinka, Northeastern
Chengu Tanzanie Swahili
Diène wekh Sénégal  Wolof
Dzo Ghana Adangme Ga
Fel Fon'dolâ Tchad Kim
Giwan ruwa, Giwan ruwan Nigéria Hausa
Gubro Soudan Autre dialecte
Gur Soudan Shilluk
Gwet Soudan Dinka, Northeastern
Idji Kenya Turkana
Igbo Nigéria   Yoruba
Igl (pour Aigle) Soudan Arabe
Iji Kenya Turkana
Jinte Kenya El Molo
Kima Nigéria Nupe
Kina Nigéria Ijo
Leshie Lesi Ghana    Ewe
Mbuta Kenya Luo
Mkombozi Tanzanie Swahili
Mputa Kenya, Ouganda Autre dialecte
Namal Tchad Kim
Ndeni Nganzi Soudan Zande
Samos Égypte Arabe
Saalen Burkina Faso Jula
Sangala, Sangara Tanzanie Swahili
Zagre Burkina Faso Mòoré

Niger Poisson capitaine Source;Fleuve Niger Source: fishbase.org: [FishCommonName.htm/] de http://www.fishbase.org/

  • Appellation reconnue par la FAO.

Il va de soi que cette perche est présente (soit naturellement soit par introduction humaine) dans tous les pays susmentionnés.

Introduction dans le Lac Victoria

Perche du Nil comparé à un homme.

Dans les années 1950, la perche du Nil a été introduite dans les eaux du lac Victoria, le plus grand lac tropical au monde.

Ce lac présentait la particularité d'abriter une quantité considérable d'espèces indigènes, principalement plusieurs centaines d'espèces de cichlidés, fruit d'une diversification explosive depuis la (re-)création du lac il y a 12000 ans jusqu'à l'introduction de la perche du Nil.

La perche s'est remarquablement adaptée à cet environnement, au détriment des espèces locales. Alors qu'en 1977, les prises de cichlidés représentent encore 32 % du tonnage pêché et celles des perches du Nil 1 %, 6 ans plus tard les prises comportaient 68 % de perches du Nil pour 1 % de cichlidés.

Le groupe de spécialistes des espèces de l'UICN[1] inclut le Lates niloticus parmi les pires cent espèces invasives du monde.

Cependant, malgré la disparition d'un grand nombre d'espèces de cichlidés, les tonnages décollent : 1000 t en 1978, 100 000 t en 1993 pour le seul Kenya — la Tanzanie exporte désormais la perche du Nil en direction de l'Union européenne comme sa principale rentrée de devises : 500 tonnes de filets sont envoyées quotidiennement de l'aéroport de Mwanza, sur le lac Victoria. Un rapport de l'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture, publié en 1987, conclut que « la présence de la perche du Nil dans les pêcheries du lac Victoria" constitue "un developpement extrêmement positif du point de vue du bien-être humain »[2].

Le film Le Cauchemar de Darwin du réalisateur autrichien Hubert Sauper dénonce en 2004 l'exploitation de la perche du Nil et ses conséquences, que l'auteur utilise comme une parabole des problèmes de l'Afrique tels qu'il les perçoit. On notera cependant qu'il s'agit d'une thèse controversée, certaines affirmations du film n'étant pas étayées[3].

À la fin des années 2010, la surpêche menace l'espèce : on est passé de « 654 000 tonnes de poisson dans le lac en 2006 contre 310 000 aujourd'hui » souligne Brian Marshall, de l'Organisation des pêches du lac Victoria[4].

Introduction dans d'autres lacs

En Afrique

Au Burkina-Faso

D'après un rapport de la Direction de la Pêche et de la Pisciculture du Burkina Faso (1981), ce prédateur, a été capturé dans les Hauts Bassins de la Volta, situés entre le 9° et 14° de latitude Nord et de 0° à 5° de longitude Ouest. (Source: Direction de la Pêche et de la Pisciculture du Burkina-Faso)

En Égypte

Malgré les dégâts causés dans le Lac Victoria, la perche du Nil, que les égyptiens appellent Samos, a été introduite dans le lac Nasser. Là aussi, elle connaît, dans ce jeune lac de barrage, une grande expansion.

Elle a également été retrouvée récemment dans le lac Mariout situé dans le Delta du Nil.

En Australie

Une étude concernant l'introduction de la perche du Nil en Australie dans les lacs du (Queensland) a été menée il y a une quinzaine d'années, mais "vu les ravages causés par ce poisson dans plusieurs lacs d'Afrique", le gouvernement local a finalement rejeté cette idée. [2]

Références externes

Notes et références

  1. 100 OF THE WORLD’S WORST INVASIVE ALIEN SPECIES IUCN
  2. Paragraphe 5.1, Reynolds, J.E., et D.F. Greboval, 1988 "Socio-economic effects of the evolution of Nile perch fisheries in Lake Victoria: a review". CIFA Technical Paper, (17):148p, ISBN 92-5-102742-0[1] (en Anglais)
  3. Voir notamment François Garçon, Enquête sur le cauchemar de Darwin, Paris, Flamarion, 2006 (ISBN 978-2-08-210579-8)  et également Jean-Philippe Rémy, « Contre-enquête sur un cauchemar », dans Le Monde, 4 mars 2006 (ISSN 1950-6244) 
  4. « La "méchante" perche du Nil est à son tour menacée d'extinction dans le lac Victoria », Le Monde, 16 février 2010.

Voir aussi

Liens internes

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Perche du Nil de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Perche du nil — Perche du Nil …   Wikipédia en Français

  • Perche du Nil — ● Perche du Nil très gros poisson des eaux douces africaines, à grosses écailles et épines operculaires, pouvant atteindre 2 m pour 140 kg …   Encyclopédie Universelle

  • perche — 1. perche [ pɛrʃ ] n. f. • XIIe; lat. perca, gr. perkê ♦ Poisson carnassier (percidés) d eau douce, dont certaines espèces sont très estimées pour leur chair. Elle « apercevait le dos vert sombre d une perche, rayé de noir » (P. Benoit). Perche… …   Encyclopédie Universelle

  • perché — 1. perche [ pɛrʃ ] n. f. • XIIe; lat. perca, gr. perkê ♦ Poisson carnassier (percidés) d eau douce, dont certaines espèces sont très estimées pour leur chair. Elle « apercevait le dos vert sombre d une perche, rayé de noir » (P. Benoit). Perche… …   Encyclopédie Universelle

  • Perche (poisson) — Pour les articles homonymes, voir Perche. Nom vernaculaire ou nom normalisé ambigu : Le terme « Perche » s applique en français à plusieurs taxons distincts …   Wikipédia en Français

  • Pont Qasr al-Nil — Le pont Qasr al Nil et la révolution de 2011 : perché sur une statue, un Égyptien arbore le drapeau national Le pont Qasr al Nil est un ouvrage d art situé dans le centre ville du Caire, en Égypte. Enjambant le Nil, il fait la jonction entre …   Wikipédia en Français

  • Lates niloticus — Perche du Nil Perche du Nil …   Wikipédia en Français

  • Lac Ukerewe — Lac Victoria Pour les articles homonymes, voir Victoria. 0°59′46″S 33°03′29″E / …   Wikipédia en Français

  • Lac Ukéréoué — Lac Victoria Pour les articles homonymes, voir Victoria. 0°59′46″S 33°03′29″E / …   Wikipédia en Français

  • Lac Victoria — Pour les articles homonymes, voir Victoria. Lac Victoria Le lac Victoria vu depuis l espace …   Wikipédia en Français