Pellevoisin


Pellevoisin

46° 59′ 02″ N 1° 24′ 54″ E / 46.984, 1.4150

Pellevoisin
L'église.
L'église.
Administration
Pays France
Région Centre
Département Indre
Arrondissement Châteauroux
Canton Écueillé
Code commune 36155
Code postal 36180
Maire
Mandat en cours
Claude Roux
2008-2014
Intercommunalité Communauté de communes du Pays d'Écueillé
Démographie
Population 860 hab. (2008)
Densité 34 hab./km²
Gentilé Pellevoisinois
Géographie
Coordonnées 46° 59′ 02″ Nord
       1° 24′ 54″ Est
/ 46.984, 1.4150
Altitudes mini. 117 m — maxi. 192 m
Superficie 25,62 km2

Voir la carte physique

Voir la carte administrative

Pellevoisin est une commune française, située dans le département de l'Indre, en région Centre.

Sommaire

Géographie

Situation

La commune est située dans le nord du département dans la région naturelle du Boischaut-Nord.

Hydrographie

Le territoire communal est traversé par la rivière Nahon.

Hameaux de la commune

Communes limitrophes

Pellevoisin est situé[1] à environ :

Transports et voies de communications

Réseau routier

Le territoire communal est desservi par les routes départementales : 11, 15, 15d et 33.

Desserte ferroviaire

La ligne de Salbris au Blanc passe par le territoire communal. La commune possède une petite gare ferroviaire sur cette ligne, qui est uniquement desservie par le train touristique du Bas-Berry.

L'autre gare ferroviaire la plus proche est celle de Châteauroux à 36 km, qui se trouve sur la ligne des Aubrais - Orléans à Montauban-Ville-Bourbon.

Bus

La commune est desservie par la ligne S du réseau L'Aile Bleue.

Aéroport

L'aéroport le plus proche est l'aéroport de Châteauroux-Centre situé à environ 35 km.

Sentier de randonnée

Le territoire communal est traversé par le sentier de grande randonnée de pays : Pays de Valençay.

Histoire

Héraldique

Historique

Le bourg existait sous l’Antiquité et au Moyen Âge. Le site est donc occupé sans discontinuité perceptible depuis plus de deux millénaires. Une motte castrale est édifiée près de ce vieux bourg[2].

Miracle de Notre-Dame de Pellevoisin

En 1875, une jeune femme de 32 ans, Estelle Faguette, né à Saint-Memmie en 1843[3], atteinte d’une maladie incurable, écrit, avec un cœur d’enfant et dans une grande confiance, une lettre à la Sainte Vierge : elle lui demande d’intercéder auprès de son divin Fils pour obtenir sa guérison, afin de soutenir ses parents âgés. La Vierge Marie répond à cette lettre par quinze apparitions de février à décembre 1876, au cours desquelles elle éduque Estelle à la sainteté et lui délivre un message de miséricorde. Le 19 février 1876, Estelle est entièrement guérie. Elle meurt en 1929. Dès 1877, l’archevêque de Bourges autorise le culte public à Notre-Dame de Pellevoisin et la chambre d’Estelle est transformée en chapelle. Depuis plusieurs années, l’archevêque de Bourges a confié aux Frères de Saint Jean la conduite spirituelle du sanctuaire de Pellevoisin, et en particulier le message de miséricorde transmis aux pèlerins d'aujourd'hui.

Pellevoisin est le siège d'un important pèlerinage à Notre-Dame de la Miséricorde, le Ier dimanche de septembre.

Article détaillé : Notre-Dame de Pellevoisin.

XXe siècle

En 1940, Pellevoisin devient une prison d'État et accueille des prisonniers politiques célèbres :

  • Vincent Auriol (1884-1966), futur premier président de la IVe République de 1947 à 1953 ;
  • Marx Dormoy, (1888-1941), sénateur, refusa de voter les pleins pouvoirs à Pétain ;
  • Paul Reynaud, président du Conseil en juin 1940 ;
  • Abraham Schrameck (1867-1948), sénateur, interné comme juif ;
  • Salomon Grumbach[4] (1884-1952), embarqué sur le Massilia ;
  • Marcel Bloch, autrement dit Marcel Dassault, constructeur d'avions et homme politique ;
  • Jules Moch (1893-1985), parlementaire qui refusa de voter les pleins pouvoirs à Pétain.

Administration

Maires

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
2001 en cours Claude Roux[5] PS Instituteur retraité

Services publics

La commune dispose des services suivants :

Démographie

Évolution démographique

En 2008, Pellevoisin compte 860 habitants (soit une diminution de 3 % par rapport à 1999). La commune occupait le 10 768e rang au niveau national, alors qu'elle était au 9 618e en 1999, et le 55e au niveau départemental sur 247 communes.

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués à Pellevoisin depuis 1793.

Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par loi du 27 février 2002, dite loi de démocratie de proximité[7], afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises.

Pour les communes dont la population est inférieure à 10 000 habitants, les enquêtes sont exhaustives et ont lieu chaque année par roulement au cours d'une période de cinq ans[8]. Pour Pellevoisin, le premier recensement a été fait en 2005[9], les suivants étant en 2010, 2015, etc. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1e janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006, qui, pour Pellevoisin, est une évaluation intermédiaire. Le premier recensement exhaustif est celui de 2009, publié en 2012. Pour cette période 2006-2009, la population 2006 ainsi que la dernière population légale publiée par l’INSEE sont présentées pour information.

Le maximum de la population a été atteint en 1911 avec 1 167 habitants.

Années 1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
Population 790 795 838 888 1 067 1 030 943 906 1 001
Années 1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
Population 1 046 967 1 061 1 006 1 063 1 053 1 078 1 007 1 052
Années 1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
Population 1 070 1 144 1 167 1 066 1 041 976 934 1 019 1 072
Années 1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2008 -
Population 998 940 926 1 027 916 885 874 860 -
Notes, sources, ... Sources : base Cassini de l'EHESS pour les nombres retenus jusqu'en 1962[10], base Insee à partir de 1968 (population sans doubles comptes puis population municipale à partir de 2006)[11],[12].

Pyramide des âges

La population de la commune est relativement âgée. Le taux de personnes d'un âge supérieur à 60 ans (34,3 %) est en effet supérieur au taux national (21,8 %) et au taux départemental (29,6 %). À l'instar des répartitions nationale et départementale, la population féminine de la commune est supérieure à la population masculine. Le taux (53,7 %) est supérieur au taux national (51,9 %).

La répartition de la population de la commune par tranches d'âge est, en 2008, la suivante :

  • 46,3 % d’hommes (0 à 14 ans = 17,7 %, 15 à 29 ans = 9,8 %, 30 à 44 ans = 19,9 %, 45 à 59 ans = 23,3 %, plus de 60 ans = 29,2 %) ;
  • 53,7 % de femmes (0 à 14 ans = 15,2 %, 15 à 29 ans = 8,9 %, 30 à 44 ans = 18,6 %, 45 à 59 ans = 18,6 %, plus de 60 ans = 38,6 %).
Pyramide des âges à Pellevoisin en 2008 en pourcentage[13]
Hommes Classe d'âge Femmes
0,7 
90  ans ou +
6,4 
11,1 
75 à 89 ans
16,1 
17,4 
60 à 74 ans
16,1 
23,3 
45 à 59 ans
18,6 
19,9 
30 à 44 ans
18,6 
9,8 
15 à 29 ans
8,9 
17,7 
0 à 14 ans
15,2 
Pyramide des âges du département de l'Indre en 2008 en pourcentage[14].
Hommes Classe d'âge Femmes
0,6 
90  ans ou +
1,7 
9,4 
75 à 89 ans
13,6 
16,7 
60 à 74 ans
17,3 
22,1 
45 à 59 ans
20,6 
19,5 
30 à 44 ans
18,1 
15,2 
15 à 29 ans
13,7 
16,5 
0 à 14 ans
15,0 

Économie

Enseignement

La commune possède[15] une école primaire publique (Jean Giraudoux).

Sport

  • Football : FC Pellevoisin.

Lieux et monuments

  • Un musée Giraudoux-Bernanos-Estelle Faguette occupe la maison de Menou, où le père de Jean Giraudoux fut percepteur.

Activités festives

  • La Musique de Pellevoisin, crée en 1905, elle anime toutes sortes de manifestations : Foires, Brocantes et Cavalcades.

Personnalités liées à la commune

  • Georges Bernanos (1888-1948), écrivain français, est issu par sa mère d'une famille de Pellevoisin ; il est enterré dans le cimetière du village. La région était chère à son cœur. Pendant son enfance, il venait passer ses vacances à Pellevoisin. Marie-Clémence Moreau, plus connue sous le prénom d'Hermance, sa mère, était la fille de petits paysans qui étaient fermiers aux Barreaux.
  • Jean Giraudoux (1882-1944), écrivain français, qui a fréquenté l'école de Pellevoisin quand il était jeune.
  • Estelle Faguette, (1843-1929) qui vit apparaître à 15 reprises la Vierge Marie et fut miraculeusement guérie en 1876.

Notes et références

  1. La distance entre la commune et : la préfecture, le chef-lieu d'arrondissement et le chef-lieu du canton avec Mappy.fr.
  2. Archives départementales de l’Indre, Berry médiéval : à la découverte de l’Indre au Moyen Âge, catalogue d’exposition, Châteauroux, Archives départementales de l’Indre, 2009, p. 52.
  3. Jean-Paul Barbier Des Châlonnais célèbres, illustres et mémorables, 2000.
  4. Extrait du journal l'Alsace (Dimanche 2 Aout 1992).
  5. Résultats des élections municipales de mars 2008 sur le site officiel de la préfecture de l'Indre.
  6. Le syndicat d'initiative sur le site Berry.fr.
  7. Loi no 2002-276 du 27 février 2002 relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V "des opérations de recensement".
  8. INSEE : Les grandes étapes : 2002 – 2009.
  9. Calendrier des recensements des communes du département de l'Indre sur www.insee.fr, Insee. Consulté le 24 août 2011.
  10. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur site de l'École des hautes études en sciences sociales. Consulté le 24 août 2011.
  11. Évolution et structure de la population (de 1968 à 2007) sur Insee. Consulté le 24 août 2011.
  12. Recensement de la population au 1er janvier 2008 sur Insee. Consulté le 24 août 2011.
  13. Évolution et structure de la population à Pellevoisin en 2008 sur le site de l'Insee. Consulté le 24 août 2011.
  14. Résultats du recensement de la population de l'Indre en 2008 sur le site de l'Insee. Consulté le 24 août 2011.
  15. Site officiel de l'inspection académique de l'Indre.

Voir aussi

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes

Liens externes



Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Pellevoisin de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Pellevoisin — Saltar a navegación, búsqueda Pellevoisin …   Wikipedia Español

  • Pellevoisin — Le nom est surtout porté dans les Deux Sèvres, tout comme ses variantes Pellevoizin, Pelvoisin et Pelvoizin. Ce curieux surnom ( qui dépouille le voisin ) est aussi un toponyme, nom de divers hameaux dans cette région : à Azay le Brûlé (Pelevezin …   Noms de famille

  • Pellevoisin — Infobox Commune de France nomcommune=Pellevoisin région=Centre département=Indre arrondissement=Châteauroux canton=Écueillé insee=36155 cp=36180 maire=Claude Roux mandat=2001 2008 intercomm=Pays d Écueillé longitude=1.415 latitude=46.9844444444… …   Wikipedia

  • Gare de Pellevoisin — Pellevoisin Vue du bâtiment voyageurs. Localisation Pays France Commune Pellevoisin Quartier …   Wikipédia en Français

  • Église Notre-Dame-de-Pellevoisin de Lille — Église Notre Dame de Pellevoisin Présentation Culte Catholique romain Rattaché à Diocèse …   Wikipédia en Français

  • Notre-Dame de Pellevoisin — En 1875, une jeune femme de 32 ans, Estelle Faguette[1](prénom qui signifie étoile) atteinte d’une maladie incurable, écrit, avec un cœur d’enfant et dans une grande confiance, une lettre à la Sainte Vierge : elle lui demande d’intercéder… …   Wikipédia en Français

  • Saint-maurice pellevoisin — est un quartier à dominante résidentielle situé au Nord Est de Lille (France). Il compte environ 16 000 habitants et occupe une surface approchant les 200 hectares. Ce quartier est aussi notable par sa concentration d édifices et de… …   Wikipédia en Français

  • Saint-Maurice Pellevoisin — est un quartier à dominante résidentielle situé au Nord Est de Lille (France). Il compte environ 17 000 habitants[réf. nécessaire] et occupe une surface approchant les deux cent hectares. Ce quartier est aussi notable par sa… …   Wikipédia en Français

  • Saint Maurice Pellevoisin (metro lillois) — Saint Maurice Pellevoisin (métro lillois) 50° 38′ 32″ N 3° 05′ 19″ E / 50.64234444, 3 …   Wikipédia en Français

  • Saint Maurice Pellevoisin (métro lillois) — 50° 38′ 32″ N 3° 05′ 19″ E / 50.64234444, 3 …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.