Pegu


Pegu

Pégou

Localisation de Pégou
Le Bouddha incliné de Shwethalyaung, long de 54 m, construit en 994 après J. C. par le roi Migadepa

Pégou, que les Birmans écrivent Bago depuis 1989, est une ville de Birmanie et la capitale de la division du même nom. Elle est située à 80 km de Rangoun. Sa population est de 220 000 habitants.

L'existence de deux graphies latines vient de la différence entre la graphie littérale birmane et la prononciation réelle.

Histoire

Pégou fut une des trois capitales des Môns, avec Thaton, située plus à l'est, et Nakhon Pathom, aujourd'hui en Thaïlande.

Selon la légende, ce sont deux princesses mônes de Thaton qui auraient fondé la ville en 573 de notre ère, après un présage favorable : Un couple d'oies sacrées brahmaniques se serait posé sur un minuscule îlot du golfe de Martaban, si petit que la femelle, faute de place, dut se poser sur le dos du mâle.[1] C’est à ce couple légendaire que Pégou doit son premier nom, Hamsawaddy ou Hanthawaddy, le « royaume de l’oie ».

C'est en référence à cette légende que le symbole de Pégou est un hamsa (oie ou cygne femelle, monture du dieu Brahmâ) et que le sceau de la Division de Bago porte deux oies superposées.

Dès le huitième siècle, le royaume de Pégou perdit toute importance et fut englobé dans celui de Thaton.

Article détaillé : Royaumes Môns.

Il tomba avec l'ensemble des môn de l'ouest sous la domination des birmans du Royaume de Pagan en 1057. En dépit d'une révolte en 1084, les Môns ne retrouvèrent leur indépendance qu'après la chute de Pagan devant les mongols en 1287.

Une dynastie mône s'établit en Basse-Birmanie, d'abord à Martaban puis à Pégou. De 1369 à 1539, la capitale du royaume môn de Ramanadesa porte le nom d'Hanthawaddy.

Durant le règne du roi Rajadhirat (1383 - 1421), Pégou est en guerre continuelle avec le royaume birman d'Ava. Le règne de la reine Baña Thau (en birman Shin Saw Bu, 1453-72) est pacifique. Elle choisit le moine bouddhiste Dhammazedi pour lui succéder (1472-92). Sous ce dernier, Pégou devient un centre commercial et de bouddhisme theravada.

La région retombe sous la domination birmane en 1539, avec son annexion par le roi Tabinshweti. Les souverains de la dynastie Taungû font de Pégou leur capitale, mais la perdent en 1599, pour ne la reprendre qu'en 1613. Ils l'utilisent comme base pour leurs invasions répétées du Siam. La ville était un port important, fréquemment visité par les Européens, mais trop exposé : Les Birmans déplacèrent de nouveau leur capitale à Ava en 1634.

En 1740, les Môns se révoltent et connaissent une brève période d'indépendance, mais le roi birman Alaungpaya pille et détruit complètement la ville en 1757.

Pégou est reconstruite par le roi Bodawpaya (1782-1819). Entre temps, le fleuve avait changé de cours, et la ville se retrouve coupée de la mer. Elle ne regagnera jamais son importance. Après la Deuxième Guerre Anglo-Birmane, les Anglais annexent Pégou en 1852. En 1862, ils créent la "province de Birmanie Britannique" et déplacent la capitale à Rangoon.

Lieux intéressants

Pagode Shwemawdaw
  • Bouddha incliné de Shwethalyaung
  • Shwemawdaw Paya
  • Kyaikpun Paya
  • Palais de Kanbawzathadi
  • Maha Kalyani Sima
  • Mahazedi Paya
  • Shwegugale Paya
  • Bago Degree College

Notes et références

Commons-logo.svg

  1. On raconte en plaisantant que c'est de là que vient la réputation des femmes de la région d'être toujours « sur le dos » de leurs époux — comme de celle des hommes de Pégou d’être plus chevaleresques que les Birmans en général.

17°20′N 96°29′E / 17.333, 96.483

  • Portail de la Birmanie Portail de la Birmanie
  • Portail de l’histoire Portail de l’histoire
Ce document provient de « P%C3%A9gou ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Pegu de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Pegu — Pegu,   Bago,    1) Stadt in Südbirma, am Pegu, 190 300 Einwohner; Verwaltungssitz der Provinz Pegu; Holz , Metall verarbeitende, Nahrungsmittel , Textilindustrie.   Stadtbild:   Buddhistisches Wallfahrtsziel mit zahlreichen Pagoden und einer… …   Universal-Lexikon

  • Pegu — bezeichnet die bis 1989 verwendete Schreibweise für die Stadt Bago in Myanmar die gleichnamige Verwaltungseinheit, siehe Bago Division. Pegu (Reich) vom 9. bis 19. Jahrhundert bestehendes Reich der Mon in Birma das Gebirge Pegu Joma in Birma …   Deutsch Wikipedia

  • Pegu — Pegu, 1) früher ein Königreich, seit 1852 eine britische Provinz in Hinterindien, ist begrenzt im Norden von dem Birmanischen Gebiete, in Osten vom Flusse Sitang, welcher es von Tenasserim scheidet, im Süden vom Bengalischen Golf, in Westen… …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Pegu — Pegu, Division der britisch ind. Provinz Niederbirma, umfaßt 23,721 qkm mit (1901) 1,820,638 Einw., davon 1,541,388 Buddhisten, 152,151 Hindu, 65,534 Mohammedaner, 38,274 Christen, 21,709 Naturanbeter, die sich selbst Mon nennen, bei den Birmanen …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Pegu — vaste rég. et anc. royaume de basse Birmanie; 49 787 km²; 3 800 240 hab. Forêts de tecks, cultures tropicales; villes principales Rangoon et Pegu (250 000 hab.) …   Encyclopédie Universelle

  • Pegu — (Paigu), früher Mone, Division der indobrit. Prov. Birma, 24.084 qkm, (1891) 1.456.489 E. (Mon oder Talaing, den Birmanen verwandt; Karen); wichtigste Stadt Rangun; früher eigenes Königreich, 1754 1852 zum Birman. Reiche gehörig. – Die frühere… …   Kleines Konversations-Lexikon

  • Pegu — Pegu, früher unabhängiges, später von den Birmanen erobertes und verwüstetes, 1852 den englisch ostind. Besitzungen einverleibtes Königreich, 1100 QM. groß mit 1 Mill. E., die sich Mon nennen u. Buddhisten sind. Die ehemalige Hauptstadt P., von… …   Herders Conversations-Lexikon

  • PEGU — emporium celebre et sedes regia. Duplex est urbs, vetus et nova, cum palatio superbissimo Regum, ad fluv. cognominem 80. mill. pass. ab ora sinus Gangetici in Boream, 160. ab Arracano in Ortum. Quibusdam etiam Onxa. Barbosa, Linschot. etc.… …   Hofmann J. Lexicon universale

  • Pegu — Peguan, adj., n. /pe gooh /, n. a city in central Burma: pagodas. 50,000. * * * ▪ historical city, Myanmar Burmese  Bago        port city, southern Myanmar (Burma), on the Pegu River, 47 miles (76 km) northeast of Yangon (Rangoon). Pegu was the… …   Universalium

  • Pegu —    (Bago)    The capital of Pegu (Bago) Division, with a population estimated at 188,831 in 1996, making it one of Burma s largest cities. The city is best known as the site of the Shwemawdaw Pagoda and the Shwethalyaung Reclining Buddha image.… …   Historical Dictionary of Burma (Myanmar)