Pecquencourt


Pecquencourt

50° 22′ 41″ N 3° 12′ 59″ E / 50.3780555556, 3.21638888889

Pecquencourt
L' Hôtel de ville
L' Hôtel de ville
Armoiries
Détail
Administration
Pays France
Région Nord-Pas-de-Calais
Département Nord
Arrondissement Douai
Canton Marchiennes
Code commune 59456
Code postal 59146
Maire
Mandat en cours
Joël Pierrache
2009-2014
Intercommunalité Communauté de communes Cœur d'Ostrevent
Démographie
Population 5 939 hab. (2008)
Densité 619 hab./km²
Gentilé Pecquencourtois, Pecquencourtoises
Géographie
Coordonnées 50° 22′ 41″ Nord
       3° 12′ 59″ Est
/ 50.3780555556, 3.21638888889
Altitudes mini. 16 m — maxi. 27 m
Superficie 9,6 km2

Voir la carte physique

Voir la carte administrative

Pecquencourt est une commune française, située dans le département du Nord et la région Nord-Pas-de-Calais. La Compagnie des mines d'Aniche y a ouvert les fosses Lemay et Barrois.


Sommaire

Géographie

Communes limitrophes

Communes limitrophes de Pecquencourt
Lallaing Marchiennes Vred
Pecquencourt Rieulay
Montigny-en-Ostrevent Masny Écaillon Bruille-lez-Marchiennes

Histoire

Moyen Age

Cartulaire du Duc de Croy en 1603

En 1568, l'abbaye fonde le collège d'Anchin, le plus grand collège de l'université de Douai. L'abbaye fut supprimée à la Révolution et démolie en 1792.

Trois cents chevaliers venus de l'Ostrevent, du Hainaut, du Cambrésis et du pays d'Artois se réunirent dans la célèbre Abbaye d'Anchin[3].

Epoque moderne

Fosse Barrois des mines d'Aniche, à Pecquencourt

Héraldique

Blason de la ville de Pecquencourt (59) Nord-France.svg

Les armes de Pecquencourt se blasonnent ainsi :« D'azur semé de fleurs de lis d'or, au cerf d'argent passant sur le tout. Ce sont celles de l'ancienne abbaye d'Anchin qui se trouvait jusqu'en 1792 sur le territoire de la commune. »

Administration

Pecquencourt dans son canton et son arrondissement.
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1994 2006 Patrick Vanandrewelt sans étiquette Décédé en cours de mandat
2006 mars 2008 Léon Brevière    
mars 2008 octobre 2009 Henri Fontaine PCF  
octobre 2009 en cours Joël Pierrache Divers gauche  

Démographie

Évolution démographique

L'évolution du nombre d'habitants depuis 1793 est connue à travers les recensements de la population effectués à Pecquencourt depuis cette date :

Années 1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
Population 1 329 1 269 1 261 1 304 1 334 1 300 1 353 1 438 1 350
Années 1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
Population 1 366 1 426 1 427 1 360 1 405 1 324 1 259 1 275 1 259
Années 1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
Population 1 381 1 417 1 345 1 329 3 018 3 713 4 263 5 111 6 555
Années 1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
Population 8 772 8 911 7 934 7 387 6 718 6 355 6 040 5 990 5 939
Notes, sources, ...
Sources - Nombre retenu jusque 1962 : base Cassini de l'EHESS[4] et à partir de 1968 : Insee (population sans doubles comptes puis population municipale à partir de 2006)[5],[6],[7]


Pyramide des âges

Pyramide des âges à Pecquencourt en 2007 en pourcentage[8].
Hommes Classe d'âge Femmes
0,0 
90 ans ou +
0,4 
5,9 
75 à 89 ans
11,5 
10,8 
60 à 74 ans
12,4 
21,0 
45 à 59 ans
21,5 
17,1 
30 à 44 ans
17,4 
23,1 
15 à 29 ans
20,0 
22,0 
0 à 14 ans
16,7 
Pyramide des âges du département du Nord en 2007 en pourcentage[9].
Hommes Classe d'âge Femmes
0,2 
90 ans ou +
0,7 
4,6 
75 à 89 ans
8,2 
10,4 
60 à 74 ans
11,9 
19,8 
45 à 59 ans
19,5 
21,0 
30 à 44 ans
19,9 
22,5 
15 à 29 ans
20,9 
21,5 
0 à 14 ans
18,9 

Économie

Emplois, revenus et niveau de vie

Répartition des emplois par catégories socioprofessionnelles en 2006.
  Agriculteurs Artisans, commerçants,
chefs d'entreprise
Cadres et professions
intellectuelles supérieures
Professions
intermédiaires
Employés Ouvriers
Pecquencourt
Zone d'emploi
Moyenne nationale 2,2 % 6,0 % 15,4 % 24,6 % 28,7 % 23,2 %
Répartition des emplois par secteurs d'activités en 2006.
  Agriculture Industrie Construction Commerce Services aux
entreprises
Services aux
particuliers
Pecquencourt
Zone d'emploi
Moyenne nationale 3,5 % 15,2 % 6,4 % 13,3 % 13,3 % 7,6 %
Sources : Insee[10]

Lieux et monuments

Église Saint Gilles 13e et 19e : maître autel 18e en fer forgé et toiles 17e provenant de l'abbaye.

La commune a acquis une certaine notoriété grâce au Salon de la Moto qui s'y déroule chaque année.

Personnalités liées à la commune

Vanandrewelt Patrick, 1944-2006, président de l'union sportive de Pecquencourt durant 13 ans, premier adjoint à partir de 1983 puis maire à partir de 1990 jusqu'en 2006.Vice président du Syndicat Intercommunal des Eaux du Nord, Conseiller régional pour le mandat de 1992 à 1998 dans le groupe formé autour de Jean-Louis Borloo. Président du syndicat des transports du Douaisis de 1995 à 2002. Chevalier dans l'ordre de la légion d'honneur en 2004

Voir aussi

Sources, références

  1. Jean-Pierre Gerzaguet, éditeur, Les chartes de l'abbaye d'Anchin (1079-1201), Brepols, Turnhout (Belgique), 2005, collection ARTEM, numéro 6, 511 p. (ISBN 978-2-503-52172-5)
  2. Page 33 - Le chevalier au Cygne et Godefroid de Bouillon, - par le baron de Reiffenberg -- 1848 - imprimé chez M.Hayez à Bruxelles - numérisé par Google Books en accès libre.
  3. Page 265- Archives historiques et ecclésiastiques de la Picardie et de l'Artois, Volume 1 - par Paul Roger - édité à Amines Typographie de Duval et Herment - 1842 - archive de Bodlelana Bibliotheca - numérisé par Google Books.
  4. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur site de l'École des hautes études en sciences sociales. Consulté le 31 juillet 2010
  5. Évolution et structure de la population (de 1968 à 2007) sur Insee. Consulté le 31 juillet 2010
  6. Recensement de la population au 1er janvier 2006 sur Insee. Consulté le 31 juillet 2010
  7. Recensement de la population au 1er janvier 2008 sur Insee. Consulté le 13 février 2011
  8. Évolution et structure de la population à Pecquencourt en 2007 sur le site de l'Insee. Consulté le 31 juillet 2010
  9. Résultats du recensement de la population du Nord en 2007 sur le site de l'Insee. Consulté le 31 juillet 2010
  10. Rapport statistique national sur le site de l'Insee. Consulté le 10 janvier 2010

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Pecquencourt de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Pecquencourt — Saltar a navegación, búsqueda Pecquencourt País …   Wikipedia Español

  • Pecquencourt — is a town and commune in the Nord département , in northern France …   Wikipedia

  • Pecquencourt — Original name in latin Pecquencourt Name in other language Pecquencourt State code FR Continent/City Europe/Paris longitude 50.3785 latitude 3.21277 altitude 20 Population 6703 Date 2012 01 18 …   Cities with a population over 1000 database

  • Compagnie des mines d'Aniche — Création 11 novembre 1773 Dates clés 19 septembre 1773 : Autorisation d effectuer des travaux de recherche[A 1] …   Wikipédia en Français

  • Compagnie Des Mines D'Aniche — La Compagnie des mines d Aniche était une compagnie qui exploitait des mines de charbon dans la région Nord Pas de Calais en France et qui possédait aussi des usines et des lavoirs. Sommaire 1 Origine 1.1 Marquis de Traisnel 1.2 Fo …   Wikipédia en Français

  • Compagnie des mines d'aniche — La Compagnie des mines d Aniche était une compagnie qui exploitait des mines de charbon dans la région Nord Pas de Calais en France et qui possédait aussi des usines et des lavoirs. Sommaire 1 Origine 1.1 Marquis de Traisnel 1.2 Fo …   Wikipédia en Français

  • Fosse Barrois — Fosse Charles Barrois Vue aérienne de la fosse Barrois (au premier plan) et se son lavoir (en arrière plan). Puits Barrois n° 1 Coordonnées …   Wikipédia en Français

  • Terrils du Bassin minier du Nord-Pas-de-Calais — Dans le Bassin minier du Nord Pas de Calais, 340 terrils sont recensés. En 1969, les Houillères du Bassin Nord Pas de Calais ont attribué un numéro à chaque site dans le but de référencer ces terrils et de les exploiter. Les terrils sont… …   Wikipédia en Français

  • Transports en commun de Douai — Logo du réseau Évéole du SMTD. Dates clés 8 février 2010 : Le TUB du Douaisis devient Évéole. Slogan …   Wikipédia en Français

  • Coupe de France de football 2008-2009 – Tours 1 à 6 — Cette page présente les tours de la Coupe de France de football 2008 2009 ne confrontant que les équipes amateures ou au statut professionnel probatoire. Il s agit des tours 1 à 6 de la compétition. Selon le nombre de clubs en lice, certaines… …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.