Pavillon d'or


Pavillon d'or

Kinkaku-ji

Page d'aide sur les redirections « Le Pavillon d'or » redirige ici. Pour le roman de Yukio Mishima, voir Le Pavillon d'or (littérature). Pour L'opéra de Toshiro Mayuzumi, voir Le Pavillon d'or (opéra).
Kinkaku-ji, le pavillon d'or

Kinkaku-ji (金閣寺? Temple du Pavillon d'or) est le nom usuel du temple Rokuon-ji (鹿苑寺? temple impérial du jardin des cerfs) situé à Kyōto au Japon. Ce nom est tiré du Kinkaku (金閣? « pavillon d'or »), un bâtiment recouvert d'or, situé dans le jardin du temple.

Sommaire

Construction

Dans les années 1220, le site abrite la villa Kitayamadai de Kintsune Saionji (1171-1244, chef du clan Saionji, qui fait partie d'une branche des Fujiwara) ainsi que le temple Saionji, inauguré en 1224. Après le déclin des Saionji, la villa et le temple ne sont plus entretenus ; seule une mare demeure de cette époque[1].

Yoshimitsu (1358-1408), le 3e des shoguns Ashikaga, abdique en 1394 pour laisser la place à son fils Yochimochi. Trois ans plus tard, en 1397, il achète le site au clan Saionji et commence à y construire une nouvelle villa, Kitayamaden, en faisant de son mieux pour en faire un lieu exceptionnel, destiné à accueillir plusieurs reliques bouddhistes. Il y réside jusqu'à sa mort. Après sa mort et conformément à ses volontés, son fils Yochimochi en fait un temple Zen de l'école Rinzai.

Le temple a été brûlé plusieurs fois pendant la guerre d'Ōnin et seul le pavillon d'or a survécu. Le jardin a cependant gardé son aspect de l'époque.

Architecture

Le pavillon se reflétant dans l'eau

Ce qui a rendu le temple célèbre, c'est le pavillon d'or (金閣, kinkaku?), situé dans son jardin. Le bâtiment est entièrement recouvert d'or pur, à l'exception du rez-de-chaussée. Le pavillon sert de shariden, contenant des reliques de Bouddha. Sur le toit se trouve un fenghuang doré, ou « phoenix chinois » (鳳凰, hōō?).

D'un point de vue architectural, c'est un bâtiment harmonieux et élégant qui regroupe 3 types d'architecture différents : le rez de chaussée (Hō-sui-in) est de style Shinden-zukuri, le style des palais de l'époque Heian. Le premier étage (Chō-on-dō) suit le style Buke-zukuri des maisons de samouraï. Le deuxième étage (Kukkyō-chō) est de style Karayō, celui des temples Zen. Le toit est couvert de bardeaux.

Histoire récente

En 1950, le Pavillon d'or a été entièrement brûlé par un moine mentalement déficient ; cet événement est au centre du roman de Yukio Mishima, Le Pavillon d'or. Le bâtiment actuel, reconstruit à l'identique, date de 1955.

En 1987, il est rénové et reçoit une nouvelle couche, cinq fois plus épaisse, de feuilles d'or.

En 1994, le Pavillon d'or est inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO.

Notes et références

Voir aussi

Commons-logo.svg

Lien externe

Sources

  • (en) David et Michiko Young, The Art of the Japanese Garden, Tuttle Publishing, 2005, (ISBN 0-8048-3598-5)
  • (en) Kinkaku-ji sur le site du temple Shōkoku-ji
  • Portail du Japon Portail du Japon
  • Portail du bouddhisme zen Portail du bouddhisme zen
Ce document provient de « Kinkaku-ji ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Pavillon d'or de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • PAVILLON — PAVILL Arboré à la poupe d’un navire, le pavillon est une pièce d’étoffe qui, frappée aux couleurs de l’État dont ce navire est le ressortissant, sert à en indiquer la nationalité. Le navire peut pourtant se trouver sous un pavillon dit de… …   Encyclopédie Universelle

  • pavillon — PAVILLON. s. m. Espece de logement portatif servant au campement des gens de guerre, & fait en quarré ou en rond, & terminant en pointe par en haut, à la difference des tentes qui sont plus longues que larges, & dont le haut est fait en forme de… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Pavillon — (von frz. Pavillon) hat in der Architektur zwei Bedeutungen, frei stehendes Gebäude oder Teil eines größeren Bauwerks. Leibniztempel im Georgengarten (Hannover) …   Deutsch Wikipedia

  • PAVILLON (N.) — PAVILLON NICOLAS (1597 1677) Vincent de Paul fait nommer en 1637 Nicolas Pavillon à l’évêché d’Alet. Lorsque celui ci quitte Paris pour cette région assez ingrate du Languedoc pyrénéen, c’est pour n’en plus revenir. Homme d’action, il s’emploie à …   Encyclopédie Universelle

  • Pavillon — Pavillon, 1. ein mit einem Zeltdache versehenes Lusthaus (s. die Figur); 2. die vorspringenden Ecken oder Mittelbauten bei ausgedehnten Schloßanlagen (namentlich solchen im französischen Geschmacke); 3. bei Irrenanstalten und Krankenhäusern (s.d …   Lexikon der gesamten Technik

  • Pavillon — Pavillon: Quelle dieses Fremdwortes ist lat. papilio »Schmetterling«, das schon im Spätlat. auch übertragen »Zelt« bedeutete, wohl aufgrund eines Vergleichs des aufgespannten Zeltes mit den Flügeln eines Schmetterlings. Zum ersten Mal erscheint… …   Das Herkunftswörterbuch

  • Pavillon I — (Бидар,Франция) Категория отеля: Адрес: 64210 Бидар, Франция Описание …   Каталог отелей

  • Pavillon II — (Бидар,Франция) Категория отеля: Адрес: 64210 Бидар, Франция Описание …   Каталог отелей

  • Pavillon 7b — Pays d’origine  France Genre musical Cold wave Années d activité 1983– Labels …   Wikipédia en Français

  • Pavillon — [pạwiljon̶g̶; mit Bedeutungsübertragung aus dem FW Pavillon] m; s, s: hinteres Ende, Handgriff des Harnröhrenkatheters …   Das Wörterbuch medizinischer Fachausdrücke

  • Pavillon — Sm runder, freistehender Bau erw. fremd. Erkennbar fremd (18. Jh.) Entlehnung. Entlehnt aus frz. pavillon Zelt , dieses aus l. pāpilio ( ōnis) (älter: Schmetterling ). Von Zelt dann übertragen auf weitere, festere kleine Bauten.    Ebenso nndl.… …   Etymologisches Wörterbuch der deutschen sprache