Patrick Dupond


Patrick Dupond
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Dupont ou Dupond (homonymie).
Patrick Dupond
Patrick Dupond au festival de Cannes 1997
Patrick Dupond au festival de Cannes 1997

Naissance 14 mars 1959
Paris
Activité principale Danseur étoile au Ballet de l'Opéra national de Paris
Maître de ballet à l'Opéra de Paris
Style Danseur
Lieux d'activité Paris
Années d'activité 1976 - 1997
Maîtres Max Bozzoni
Site internet http://www.patrickdupond-fusion.com/

Patrick Dupond, né à Paris le 14 mars 1959[1], est un danseur français.
Il se fit connaître en 1976 en remportant la médaille d'or du concours international de ballet de Varna en Bulgarie. Danseur virtuose, il sera nommé danseur étoile en 1980 et rencontra un succès considérable en France ce qui ne l'empêcha pas de connaître une glorieuse carrière internationale. Il travailla avec d'éminents danseurs comme Rudolf Noureev, Maurice Béjart ou Alvin Ailey, puis devint en 1990 directeur de la danse du ballet de l'Opéra national de Paris, succédant ainsi à Noureev. Il quittera cette fonction en 1995, puis l'Opéra de Paris en 1997, licencié, « payant son insoumission et son indiscipline »[2]. Par la suite, il apparaîtra à diverses occasions sur les plateaux télévisés comme candidat ou juré d'émissions tout en continuant de se produire sur scène.

Sommaire

Les années d'apprentissage

Son père quitte le domicile familial très tôt. Il vit une enfance simple et modeste en compagnie de sa mère et du compagnon de celle-ci. Pour canaliser l'énergie de son fils, sa mère décide de l'inscrire dans un club de football, puis à des cours de judo. Le jeune Patrick abandonne rapidement ces activités. Il découvre sa vocation en observant un cours de danse classique et sa mère l'inscrit donc à un cours de danse.

Ses capacités sont vite remarquées et son professeur de danse lui conseille de prendre des cours d'un niveau supérieur. C'est à cette époque — à la fin de l'année 1967 — que ses parents rencontrent par hasard Tessa Beaumont et Max Bozzoni, lui-même ancien danseur à l'Opéra national de Paris. Ce dernier pressent tout de suite le talent du jeune danseur, et accepte de prendre en main la formation de Patrick Dupond.

Au moment des événements de mai 1968, il doit arrêter momentanément ses activités scolaires et ses cours de danse. Lorsqu'il reprend le chemin de l'école, il est victime d’ostracisme de la part de ses camarades du fait de sa qualité de jeune danseur, et il se présente aux sélections d'entrée à l'école de danse de l'Opéra national de Paris.

Il est admis à l'école de danse en 1969, a l'âge de dix ans, pour le stage de préparation de trois mois. Il réussit ensuite le test d'entrée à l'école de danse et y fera toute sa formation de danseur classique, tout en continuant à prendre des cours particuliers chez Max Bozzoni, chaque soir. Il continuera d'étudier sous la direction de Gilbert Mayer mais, jusqu'au bout, son maître aura été Max Bozzoni.

L'Opéra national de Paris et la carrière internationale

Le 14 mars 1975, Patrick Dupond est admis à intégrer le corps de ballet de l'Opéra de Paris en tant que quadrille stagiaire. Il a seize ans.

Il remporte la médaille d'or du Concours international de ballet de Varna en Bulgarie, avec la variation d'Albrecht du deuxième acte de Giselle, celle de Siegfried du troisième acte du Lac des cygnes, le solo du ballet Études d'Harald Lander, la variation de Basilio, extrait du ballet "Don Quichotte", la célèbre variation du Corsaire, et enfin une chorégraphie contemporaine créée par ses soins.

Sa carrière, dès lors, prendra un nouvel essor. Il crée différents rôles-titres, et poursuit sa formation de soliste. Il est amené à danser tant à l'Opéra que sur des scènes internationales.

En décembre 1978, à l'issue de l'examen annuel du Corps de Ballet, il est nommé Premier danseur. Il dansera alors pour les plus grands chorégraphes, Rudolf Noureev, Alvin Ailey ou encore Maurice Béjart. Il est nommé Danseur étoile en 1980. Il danse avec des partenaires comme Noëlla Pontois, Françoise Legrée, Monique Loudières, Sylvie Guillem, Isabelle Guérin, Marie-Claude Pietragalla.

Sa carrière ne s'arrête pas à l'Opéra de Paris puisqu'il est nommé directeur Artistique du Ballet Français de Nancy en 1988. Pierre Bergé le nomme, à l'âge de 31 ans, directeur du Ballet de l'Opéra National de Paris, poste qu'il conserve de 1990 à 1995. Ses apparitions sur toutes les scènes internationales furent triomphales, grâce à son magnétisme inné, doublé d'une générosité incomparables. Il fut la plus grande star française de sa génération, et savait découvrir ceux et celles qui sont les Étoiles d'aujourd'hui. Des chorégraphes comme Maurice Béjart, John Neumeier, Rudolf Noureev, Alvin Ailey, Roland Petit, Youri Grigorovitch, Alwin Nikolais ou Twyla Tharp lui confient les premiers rôles. En plus des nombreux ballets qu'il a interprétés, il a également joué et dansé dans plusieurs films et créé le groupe Dupond et ses Stars, avec Sylvie Guillem, Monique Loudières, Fanny Gaida, Manuel Legris, Jean-Marie Didiere et la pianiste/chef d'orchestre Elizabeth Cooper. Le très médiatique "Grand Échiquier" de Jacques Chancel restera gravé dans nos mémoires. Ce groupe fera le tour du monde pendant deux ans.

Après la danse

Patrick Dupond photographié en 1994 par le studio Harcourt.

En 1997, il est sollicité comme membre du jury au Festival International du Film de Cannes. Son absence de trois jours ne sera pas acceptée par la Direction Générale de l'Opéra National de Paris, qui le remerciera. Patrick Dupond se voit tout de même proposer un contrat de danseur étoile invité, proposition qu'il refuse, préférant s'adresser au tribunal. Sa requête sera rejetée par les Prud'hommes.

En janvier 2000, il est victime d'un grave accident de voiture qui le contraint à la fois à une réhabilitation physique et à réapprendre à danser. Il reprend alors son entraînement grâce à l'aide de son Maître Max Bozzoni. Il retrouve la scène dans une comédie musicale en 2001: "L'air de Paris" à l'Espace Pierre Cardin, avec pour partenaire Manon Landowski.

En 2005, il participe à l'émission de TF1 La Ferme Célébrités 2.

Il est l'auteur d'une autobiographie intitulée Étoile et parue chez Fayard en 2000.

En 2007, il devient juré pour l'émission de M6 Incroyable talent.

Depuis, il enchaîne les spectacles, notamment à Soissons et Saint-Quentin dans l'Aisne (02).

Son nouveau site officiel s'est ouvert en 2010 (voir la rubrique "liens externes" de cette page)

Créations à l'Opéra national de Paris et au Ballet Français de Nancy

Filmographie

Television
  • 1978 : Il était un musicien: Monsieur Stravinski, de Roger Hanin : Nijinski (danseur étoile)
Cinéma

Liens externes

Notes et références

  1. Biographie sur le site faisceau.com
  2. (fr) Biographie de Patrick Dupond, http://patrick-dupond.ifrance.com, consulté le 16 mai 2011


Précédé de :
Rudolf Noureev
Directeur du Ballet l'Opéra de Paris
1990-1994
Suivi de :
Brigitte Lefèvre




Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Patrick Dupond de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Dupond — Dupont ou Dupond (homonymie) Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Sommaire 1 Patronyme 2 Toponyme 3 …   Wikipédia en Français

  • Patrick — Pour les articles homonymes, voir Saint Patrick et Saint Patrick. Patrick est un prénom ou un patronyme masculin. Sommaire 1 Origine du nom 2 Variantes …   Wikipédia en Français

  • Dupont Ou Dupond (Homonymie) — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Sommaire 1 Patronyme 2 Toponyme 3 …   Wikipédia en Français

  • Dupont ou dupond (homonymie) — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Sommaire 1 Patronyme 2 Toponyme 3 …   Wikipédia en Français

  • Dupont ou Dupond (homonymie) —  Pour l’article homophone, voir Pierre Dupong. Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Sommaire 1 …   Wikipédia en Français

  • Patrik — Patrick Patrick est un prénom masculin dérivé du mot latin[1] patricius (patricien), qui désignait dans la Rome antique un homme noble, jouissant de prérogatives, par opposition à un plébéien. Patricius est lui même dérivé du mot pater (père).… …   Wikipédia en Français

  • Ballet de l'Opéra national de Paris — Ballet de l’Opéra national de Paris Création 1661 …   Wikipédia en Français

  • Ballet De L'Opéra National De Paris — Ballet de l’Opéra national de Paris Création 1669 …   Wikipédia en Français

  • Ballet de l'Opera national de Paris — Ballet de l Opéra national de Paris Ballet de l’Opéra national de Paris Création 1669 …   Wikipédia en Français

  • Ballet de l'Opéra de Paris — Ballet de l Opéra national de Paris Ballet de l’Opéra national de Paris Création 1669 …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.