Pathologie de la vie sociale


Pathologie de la vie sociale
Pathologie de la vie sociale
Balzac1901.jpg
Auteur Honoré de Balzac
Genre Étude de mœurs
Pays d'origine Drapeau de France France
Lieu de parution Paris
Collection Études analytiques
Date de parution 1839
Série La Comédie humaine
Chronologie
Petites Misères de la vie conjugale

Pathologie de la vie sociale est un ensemble d’essais d’Honoré de Balzac. Commencé en 1833, paru sous son titre définitif en 1839, l’ouvrage réunit sous un même titre trois volets traités séparément : Traité de la vie élégante, Traité de la démarche, et Traité des excitants modernes. Il fait partie des Études analytiques de la Comédie humaine

Histoire du texte

Dès 1820, Balzac avait le projet de « concentrer quatre ouvrages de morale politique, d’observation scientifique et de critique railleuse, tout ce qui concernait la vie sociale analysée à fond, selon son préambule au Traité des excitants modernes[1] », et dans lequel Balzac évoque ce titre pour la première fois le 4 décembre 1838 dans une lettre à l’archéologue Armand Pérémé « ...(j’ai sur les bras le Curé de village( pour La Presse); Une fille d'Ève (pour Le Siècle); (...)et deux ouvrages sous presse pour le même libraire; sans compter une préface à la Physiologie du goût, et mon grand ouvrage Pathologie de la vie sociale vendu huit mille francs à deux mille exemplaires[2]. »

L’ensemble de ces études devait à l’origine comporter quatre parties: outre la Pathologie de la vie sociale, Balzac avait en tête une Anatomie des corps enseignants qui restera à l’état d’une des Ébauches rattachées à la Comédie humaine[3], ainsi que Monographie de la vertu, et traité complet de la vie extérieure. Ces trois derniers titres ne furentjamais achevés, mais l’éditeur Charpentier offrait une aubaine inespérée à Balzac: réunir dans un même volume portant le titre de Pathologie de la vie sociale les deux premiers essais, qui tiendraient lieu de Traité de la vie extérieure et auxquels l'éditeur ajouta à titre de «  produit d'appel » le fameux Traité des excitants modernes qui avait été publié en préface d'une Physiologie du goût de Brillat-Savarin. Le préambule au Traité des excitants modernes eut un succès considérable. Publié le 11 mai 1839, il annonçait déjà une suite ( comme toujours chez Balzac) qui pouvait paraître ou ne pas paraître. Cette suite ne vit jamais le jour, mais l’auteur de la Comédie humaine lui forgeait déjà des titres alléchants : « Méditations mathématiques, physiques, chimiques et transcendantes sur les manifestations de la pensée(...) », « Principes d’hippiatrique(...) »,« Economie et nomenclature des voix(...) », qu’il aurait sans doute produit, sa santé eut-elle supporté la charge de travail qu’il s’imposait, et sa vie eût-elle été prolongée. Mort à l’âge de 51 ans, Balzac nous laisse plus de 130 ouvrages et ébauches. Il n'existe dans son siècle aucun équivalent de production aussi énorme et talentueuse.

«  Qu'on le veuille ou non, Balzac est le plus grand des romanciers français. »

Michel Lichtlé, 11 Septembre 2008[4]

Il n’y a pas lieu de résumer ce livre puisqu'il s'agit du titre d’un d'un ensemble d’autres ouvrages. Il faut se reporter à chaque volet traité séparément :

Notes et références

  1. , La Pléiade, Paris, 1990, t. XIIp. 303 (ISBN 2070108775)
  2. Correspondance, t.III, p. 475, cité par Rose Fortassier, La Pléiade, Paris, 1990, t.XII, p. 185(ISBN 2070108775)
  3. Pierre-Georges Castex, notice sur les Études analytiques, La Pléiade, Paris, 1990, t. XI, p. 1714-1732 (ISBN 2070108767)
  4. Introduction au tome I de la Comédie humaine en 24 vol. éditions Garnier frères, Paris, 2008, volume comprenant le Père Goriot, le colonel Chabert, l'Interdiction, la Messe de l'athée, p. 5 (ISBN 9782351840160) et (ISBN 97823840177).



Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Pathologie de la vie sociale de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Pathologie — La pathologie (Grec ancien παθολογία [pathologia], « étude des passions », soit « étude des maladies »)[1], est la science qui a pour objet l étude des maladies [2] et notamment leurs causes (étiologie) et leurs… …   Wikipédia en Français

  • VIE — «Qui sait si la première notion de biologie que l’homme a pu se former n’est point celle ci: il est possible de donner la mort.» Cette réflexion de Valéry dans son Discours aux chirurgiens (1938) va plus loin que sa destination première. Peut… …   Encyclopédie Universelle

  • PATHOLOGIE — Terme de médecine, «pathologie» désigne la science qui cherche à établir, par l’observation et l’expérimentation, les lois de l’anormalité dans le domaine biologique. Est pathologique tout ce qui s’oppose, au sein d’un organisme, au plein… …   Encyclopédie Universelle

  • Vie opératoire — Psychosomatique Pour la réflexion philosophique, voir le problème corps esprit. Le terme psychosomatique désigne une relation de l esprit au corps, un trouble psychique pouvant se répercuter sur la santé physique. Sommaire 1 Débuts de la… …   Wikipédia en Français

  • Pathologie mentale — Maladie mentale Psychologie Approches et courants Psychodynamique • Humanisme • …   Wikipédia en Français

  • Pathologie humaine — Maladie The Sick Girl (en français : La Fille Malade) de Michael Ancher La maladie est une altération des fonctions ou de la santé d un organisme vivant, animal ou végétal. On parle aussi bien de la maladie, se référant à l ensemble des… …   Wikipédia en Français

  • Pathologie neurologique professionnelle — De nombreux toxiques sont susceptibles de provoquer une atteinte neurologique. Le manganèse est connu pour provoquer un syndrome voisin de la maladie de Parkinson. Différents pesticides sont également incriminés dans la même pathologie mais la… …   Wikipédia en Français

  • Petites Miseres de la vie conjugale — Petites Misères de la vie conjugale Petites Misères de la vie conjugale Auteur Honoré de Balzac Genre Étude de mœurs Pays d origine …   Wikipédia en Français

  • Petites misères de la vie conjugale — Auteur Honoré de Balzac Genre Étude de mœurs Pays d origine …   Wikipédia en Français

  • Chronologie de la vie d'Honoré de Balzac — Honoré de Balzac, né Honoré Balzac[1],[2],[3], à Tours le 20 mai 1799 (1er prairial an VII) et mort à Paris le 18  …   Wikipédia en Français