Parti de la justice et du développement (Maroc)


Parti de la justice et du développement (Maroc)
Parti de la justice et du développement
PJD-Maroc.jpg 
Secrétaire général Abdelillah Benkirane
(depuis le 20 juillet 2008)
Création 1967 (MPCD)
1998 (PJD)
Fondateur(s) Abdelkrim Al Khatib
Siège Drapeau : Maroc 4 rue El Yefrani
Cité les Orangers, Rabat
Représentation du parti
Représentants 46/325 (14,15%)
(Législatives 2007)
Conseillers  ??/270
Ministres 0/36 (29e gouvernement)
Idéologie Islamisme
Conservatisme
Nationalisme
Justice
Progrès
Couleurs bleu, blanc
Presse écrite almisbah
Site Web www.pjd.ma
Voir aussi

Politique du Maroc
Partis politiques marocains

Le Parti de la justice et du développement (arabe : حزب العدالة والتنمية, transcription : Hizb al-εadala wa at-tanmia) (PJD), est un parti politique marocain de référentiel islamique.

Officiellement le parti se définit comme un parti politique national dont le but est la contribution à la construction d'un Maroc moderne démocratique, prospère et solidaire, fier de son authenticité historique et contribuant positivement dans la marche de la civilisation humaine, dans le cadre de la monarchie constitutionnelle en reconnaissant le fait que le roi du Maroc est également Commandeur des croyants.

Sommaire

Histoire

La création du parti remonte aux années soixante quand le docteur Abdelkrim Al Khatib, chef de l'Armée de libération marocaine, s'est opposé à la déclaration de l'état d'exception, et annonça la constitution du « Mouvement populaire, constitutionnel et démocratique » en février 1967.

  • Juin 1996, le parti s'ouvre sur deux composantes de la mouvance islamique, y insufflant une nouvelle dynamique. Aux élections législatives de 1997, il décrocha 9 sièges malgré les fraudes qui les ont caractérisées. Le parti décline la proposition de participer au gouvernement d'alternance et opte pour le soutien critique. En 1998, le parti changea son nom et devient « Parti de la justice et du développement ». Suite au non-respect par le gouvernement de ses engagements, le parti passe du soutien critique à l'opposition.
  • En 2001, le parti présente un « mémorandum pour des élections transparentes et saines » comportant ses propositions sur les conditions politiques et légales pour organiser des élections crédibles. Après les élections législatives de 2002, le parti devient le premier parti d'opposition.
  • En 2004, le parti organise son cinquième congrès national et fait élire le docteur Saâdeddine El Othmani au poste de Secrétaire général.
  • En 2008, le parti organise son sixième congrès national et fait élire le professeur Abdelilah Benkirane au poste de Secrétaire général.

Représentation parlementaire

Lors des élections législatives du 27 septembre 2002, le parti a obtenu quarante-deux sièges au Parlement. Depuis 2004, le secrétaire général du parti est Saâdeddine El Othmani qui est par ailleurs député de Hay Hassani. Lors des dernières élections législatives du 7 septembre 2007, le PJD a obtenu quarante-six sièges au Parlement marocain. Le 20 juillet 2008, Abdelillah Benkirane a été élu Secrétaire général du parti lors du 6e congrès du PJD à Rabat, il a obtenu 684 voix sur les 1628 voix.

Idéologie

Ce parti est considéré comme conservateur. Il est connu pour ses tribunes violentes contre l'occidentalisation des mœurs marocaines (marchandisation des femmes, nouvelles modes vestimentaires, conduites sociales, etc...). Le parti a toutefois adopté un ton beaucoup moins véhément depuis les attentats du 16 mai 2003 à Casablanca, perpétrés par la mouvance terroriste. Le parti travaille dès lors sur une image de respectabilité, afin de ne pas nuire à ses succès électoraux. C'est ce parti qui, aidé par d'autres conservateurs, a fait pression sur le Palais et la commission Mennouni pour que la liberté de conscience soit supprimée de la nouvelle constitution de 2011. Pris à parti dés le début du mouvement du 20 Février, ses dirigeants, en tête desquels Abdelillah Benkirane, ont su opérer un virage tactique qui les a progressivement fait sortir de l'orbite du Makhzen aux yeux de nombreux marocains.

Voir aussi

Articles connexes

Liens et documents externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Parti de la justice et du développement (Maroc) de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Parti de la justice et du developpement — Parti de la justice et du développement (Maroc) Parti de la Justice et du Développement   Secrétaire Général Abdelillah Benkirane Fondation …   Wikipédia en Français

  • Parti de la justice et du développement —  Cette page d’homonymie répertorie différents partis politiques partageant un même nom. Adalet ve Kalkınma Partisi (Parti de la justice et du développement), un parti politique turc Parti de la justice et du développement (Maroc), parti… …   Wikipédia en Français

  • Parti politique marocain — Partis politiques marocains Maroc Cet article fait partie de la série sur la politique du Maroc, sous série sur la politique. Monarchie  …   Wikipédia en Français

  • Justice et Spiritualité — Al Adl Wal Ihsane Al Adl Wal Ihsane (arabe : العدل و الإحسان, littéralement: Justice et Spiritualité) est un mouvement islamiste marocain créé en 1973 par Abdessalam Yassine, dont le porte parole est Fathallah Arsalan, il n est pas légal… …   Wikipédia en Français

  • Justice et bienfaisance — Al Adl Wal Ihsane Al Adl Wal Ihsane (arabe : العدل و الإحسان, littéralement: Justice et Spiritualité) est un mouvement islamiste marocain créé en 1973 par Abdessalam Yassine, dont le porte parole est Fathallah Arsalan, il n est pas légal… …   Wikipédia en Français

  • Parti de la renaissance et de la vertu — Le Parti de la renaissance et de la vertu fait partie des groupes politiques nouvellement créés au Maroc. Secrétaire Général: Mohamed Khalidi Secretaire Général adjoint : Maarouf Khalil Historique Le Parti de la renaissance et de la vertu a… …   Wikipédia en Français

  • Parti socialiste destourien — Pour les articles homonymes, voir PSD. Parti socialiste destourien الحزب الاشتراكي الدستوري Données clés Président Habib Bourguiba (1964 1987) Zine el Abidine Ben Ali (1987 1988) Fondation 22 o …   Wikipédia en Français

  • MAROC — Le Maroc, pays du soleil couchant, Maghrib al ‘aq ル , offre, dans l’ensemble de l’Afrique du Nord, une histoire originale. Il la doit sans doute à la puissante personnalité de ses peuples restés tout au long des siècles moins marqués des… …   Encyclopédie Universelle

  • Parti socialiste unifie (Maroc) — Parti socialiste unifié (Maroc) Parti Socialiste Unifié الحزب الإشتراكي الموحد   Secrétaire Général Mohamed Moujahid Fondation 1983 (OADP) 2002 (PGSU) 2005 (PSU) …   Wikipédia en Français

  • Parti socialiste unifié (maroc) — Parti Socialiste Unifié الحزب الإشتراكي الموحد   Secrétaire Général Mohamed Moujahid Fondation 1983 (OADP) 2002 (PGSU) 2005 (PSU) …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.