Parti de la justice et du developpement


Parti de la justice et du developpement

Parti de la justice et du développement (Maroc)

Parti de la Justice et du Développement
Sigl pjd.jpg
 
Secrétaire Général Abdelillah Benkirane
Fondation 1967 (MPCD)
1998 (PJD)
Siège Avenue Abdelwahed El Marrakchi, rue El Yefrani, n°4
Cité les Orangers - Rabat
Représentants 46
Conseillers 2
Idéologie Démocratie, Justice, Progrès, Nationalisme,
Affiliation internationale
Couleurs vert
Site Web http://www.pjd.ma
Voir aussi

Politique du Maroc
Partis politiques marocains

Maroc

Armoiries du Maroc
Cet article fait partie de la série sur la
politique du Maroc,
sous-série sur la politique.

Monarchie :
Mohammed VI (depuis 1999)
Pouvoir exécutif :
Abbas El Fassi (depuis 2007)
  • Gouvernement
Pouvoir législatif :
Élections :
  • Élections législatives ; 1963, 1970,

1977, 1984, 1993, 1997 2002, 2007

  • Élections communales ; 2003 ; 2009
Partis politiques
Autres :

 v ·  · m 

Portail politique - Portail national


Le Parti de la justice et du développement (arabe : حزب العدالة والتنمية, transcription : Hizb al-εadala wa at-tanmia) (PJD), est un parti politique marocain de référentiel islamique.

Officiellement le parti se définit comme un parti politique national dont le but est la contribution à la construction d'un Maroc moderne démocratique, prospère et solidaire, fier de son authenticité historique et contribuant positivement dans la marche de la civilisation humaine, dans le cadre de la monarchie constitutionnelle en reconnaissant le fait que le roi du Maroc est également Commandeur des croyants.

Sommaire

Histoire

La création du parti remonte aux années soixante quand le Dr Abdelkrim Al Khatib, « chef de l'armée de libération » s'est opposé à la déclaration de l'état d'exception, et annonça la constitution du « Mouvement populaire, constitutionnel et démocratique » en février 1967.

  • Juin 1996, le parti s'ouvre sur deux composantes de la mouvance islamique, y insufflant une nouvelle dynamique. Aux élections législatives de 1997, il décrocha 9 sièges malgré les fraudes qui les ont caractérisées. Le parti décline la proposition de participer au gouvernement d'alternance et opte pour le soutien critique. En 1998, le parti changea son nom et devient « Parti de la justice et du développement ». Suite au non respect par le gouvernement de ses engagements, le parti passe du soutien critique à l'opposition.
  • En 2001, le parti présente un « mémorandum pour des élections transparentes et saines » comportant ses propositions sur les conditions politiques et légales pour organiser des élections crédibles. Après les élections législatives de 2002, le parti devient le premier parti d'opposition.
  • En 2004, le parti organise son cinquième congrès national et fait élire le Docteur Sâad-dine El Otmani au poste de Secrétaire Général.
  • En 2008, le parti organise son sixième congrès national et fait élire le Professeur Benkirane Abdelilah au poste de Secrétaire Général.

Représentation parlementaire

Lors des élections législatives du 27 septembre 2002, le parti a obtenu quarante-deux sièges au Parlement. Le parti a gagné la plupart des circonscriptions où le gouvernement marocain lui a permis de se présenter. Depuis 2004, le secrétaire général du parti est Saâdeddine El Othmani qui est par ailleurs député de Hay Hassani (Casa) . Le 20 juillet 2008, Abdelillah Benkirane a été élu à Rabat lors du 6ème congrès du PJD, il a obtenu 684 voix sur les 1628 voix.

Voir aussi

Articles connexes


Liens et documents externes


  • Portail du Maroc Portail du Maroc
  • Portail de la politique Portail de la politique
Ce document provient de « Parti de la justice et du d%C3%A9veloppement (Maroc) ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Parti de la justice et du developpement de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Parti pour la justice et le developpement — Parti pour la justice et le développement (Turquie) Pour les articles homonymes, voir AKP. Adalet ve Kalkınma Partisi …   Wikipédia en Français

  • Parti pour la justice et le développement — (Turquie) Pour les articles homonymes, voir AKP. Adalet ve Kalkınma Partisi …   Wikipédia en Français

  • Parti de la justice et du développement —  Cette page d’homonymie répertorie différents partis politiques partageant un même nom. Adalet ve Kalkınma Partisi (Parti de la justice et du développement), un parti politique turc Parti de la justice et du développement (Maroc), parti… …   Wikipédia en Français

  • Parti de la justice et du développement — Die Partei für Gerechtigkeit und Entwicklung (Parti de la justice et du développement [PJD]; arabisch ‏حزب العدالة والتنمية‎, DMG ḥizb al ʿadāla wa t tanmīya) ist eine gemäßigte islamistische Partei in Marokko. Sie ist seit 1997 (damals noch als… …   Deutsch Wikipedia

  • Parti de la justice et du développement (Maroc) — Parti de la justice et du développement   Secrétaire général Abdelillah Benkirane (depuis le 20  …   Wikipédia en Français

  • Parti de la justice et du développement (Turquie) — Parti pour la justice et le développement (Turquie) Pour les articles homonymes, voir AKP. Adalet ve Kalkınma Partisi …   Wikipédia en Français

  • Parti pour la justice et le développement (Turquie) — Pour les articles homonymes, voir AKP. Adalet ve Kalkınma Partisi Logo officiel …   Wikipédia en Français

  • Parti de la justice (Turquie) — La Parti de la Justice (AP, Adalet Partisi) est un parti politique turc créé après le coup d état du 27 mai 1960 et la dissolution du Parti démocrate, parti au pouvoir de 1950 à 1960. Une partie des cadres du parti dissous réapparaissent dans le… …   Wikipédia en Français

  • Parti de la Justice et Développement — (PJD)    See Mouvement Populaire Démocratique et Constitutionel (MPDC) …   Historical dictionary of the berbers (Imazighen)

  • Pétition populaire pour la liberté, la justice et le développement — العريضة الشعبية للحرية والعدالة والتنمية Données clés Leader Hechmi Hamdi Fondation 3 mars 2011 Données clés Représentation Assemblée constituante …   Wikipédia en Français


We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.