Parchemin


Parchemin
Page d'un parchemin de la Gesta Danorum, page 1 du Fragments d'Angers, Saxo Grammaticus, Bibliothèque royale de Copenhague, tiré du livre de Helle Stangerup, 2004

Le parchemin désigne une peau de couleur claire apprêtée par un artisan parcheminier.

Il sert comme support à l'écriture ; le papyrus, utilisé en Occident jusqu'au VIIe siècle, laisse place ainsi à un matériau issu du monde animal. Il sert aussi en musique, dans la facture instrumentale de bien des instruments du monde. Le parchemin peut être utilisé en gainerie d'ameublement.

Anciennement, le terme parchemin s'employait également comme synonyme de diplôme.

Sommaire

Histoire

D'après Pline l'Ancien, le roi de Pergame aurait introduit son emploi au IIe siècle av. J.‑C. à la suite d'une interdiction des exportations de papyrus décrétée par les Égyptiens, qui craignaient que la bibliothèque de Pergame surpassât celle d'Alexandrie[1].

Ainsi, si des peaux préparées avaient déjà été utilisées pendant un ou deux millénaires, le « parchemin » proprement dit (mot dérivé de pergamena, « peau de Pergame ») a été perfectionné vers le IIe siècle av. J.‑C. à la bibliothèque de Pergame en Asie Mineure.

Préparation du parchemin, de Jost Amman et Hans Sachs, Francfort-sur-le-Main, Allemagne, 1568

Préparation

Les peaux animales (de chèvre, de mouton, de veau, de porc ou d'agneau) sont dégraissées et écharnées pour ne conserver que le derme. Par la suite elles sont trempées dans un bain de chaux, raclées à l'aide d'un couteau pour ôter facilement les poils et les restes de chair et enfin amincies, polies et blanchies avec une pierre ponce et de la poudre de craie. Une fois la préparation achevée, on peut distinguer une différence de couleur et de texture entre le "côté poil" (appelé également "côté fleur") et le côté chair. Cette préparation permet ainsi l'écriture sur les deux faces de la peau. Selon l'animal, la qualité du parchemin varie (épaisseur, souplesse, grain, texture, couleur…).

Le parchemin est découpé en feuilles. Ces dernières peuvent être assemblées sous différentes formes :

  • le volumen est un ensemble de feuilles cousues les unes aux autres et forme un rouleau (utilisé jusqu'au IVe-Ve siècle). On le retrouve encore très souvent au XVe siècle, par exemple en Bretagne, pour servir à la longue rédaction des procès,
  • le codex (utilisé à partir du Ier-IIe siècle) est un ensemble de feuilles cousues en cahiers et peut être considéré comme l'ancêtre du livre moderne.

Les parchemins en peau de veau mort-né, d'une structure très fine, sont appelés vélins. Ils diffèrent des parchemins par leur aspect demi-transparent. Ils sont fabriqués à partir de très jeunes veaux, les plus beaux et les plus recherchés provenant en général du fœtus. Certains parchemin en peau d'être humain auraient été fabriqués, mais cela reste à démontrer.

Le parchemin est un support complexe à fabriquer, cher, mais extrêmement durable. Si les papiers habituels jaunissent en quelques années, on trouve aux archives nationales quantité de parchemins encore parfaitement blancs, et dont l'encre est parfaitement noire. Aussi, il offre l'avantage d'être plus résistant et permet le pliage. Il fut le seul support des copistes européens au Moyen Âge jusqu'à ce que le papier apparaisse et le supplante. À la fin du XIVe siècle, il est utilisé essentiellement pour la réalisation de documents précieux, d'imprimés de luxe ou encore pour réaliser des reliures.

Vélin datant de 1638
Feuillet du Coran bleu provenant à l'origine de la bibliothèque de la Grande Mosquée de Kairouan (en Tunisie) ; écrit en coufique doré sur du vélin teint à l'indigo, il date du Xe siècle. Certains feuillets du Coran bleu sont actuellement conservés au musée des arts islamiques de Raqqada en Tunisie[2].

Support onéreux, on évitait de le gaspiller. Aussi, on réparait les peaux abîmées avec du fil et on réutilisait les vieux parchemins après que l'écriture en avait été grattée : on les appelle les palimpsestes.

Musique

Le parchemin est aussi employé comme renfort et table d'harmonie dans certains instruments de musique à cordes et comme membrane (surface de vibration) pour les instruments de percussions ; les velins sont aussi employés. Exemples :

Voir aussi

Articles connexes

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes

Notes et références

Bibliographie

  • FOURNIER Sylvie, Brève histoire du parchemin et de l'enluminure, Editions Fragile, 1995, ISBN : 2.910685.08.X



Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Parchemin de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • PARCHEMIN — PARCHEMI Peau de mouton, de veau ou de chèvre spécialement préparée pour recevoir l’écriture. La peau de très jeune veau, d’une grande finesse, est dite «vélin». L’invention du parchemin, attribuée par la légende aux habitants de Pergame (d’où le …   Encyclopédie Universelle

  • parchemin — PARCHEMIN. s. m. Peau de brebis ou de mouton preparée, de maniere qu on puisse escrire dessus. Feüille de parchemin. contract en parchemin. livre relié en parchemin. On appelle, Parchemin vierge, La peau des petits chevreaux ou agneaux mort nez.… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • parchemin — Parchemin, quasi pargemin, a Pergamena, quia membranae primum repertae sunt Pergami. Parchemin, Membrana. Parchemin plus lasche, Membrana laxatior, vel laxior. Qui est fait de parchemin, Membraneus …   Thresor de la langue françoyse

  • Parchemin — Surtout porté en Bretagne, le nom a dû désigner celui qui prépare ou vend des parchemins (latin *pergaminus = de la ville de Pergame, en Asie Mineure). Dérivés bretons : Parcheminal, Parcheminer, Parcheminou. Autres dérivés : Parcheminier (02,… …   Noms de famille

  • parchemin — (par che min) s. m. 1°   Peau de mouton, de brebis ou d agneau, qui est préparée avec de l alun pour écrire surtout les pièces qu on veut conserver longtemps, telles que les titres des maisons et des terres, les brevets, les lettres patentes, etc …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • PARCHEMIN — s. m. Peau de brebis ou de mouton préparée pour écrire dessus, ou pour d autres usages. Feuille de parchemin. Parchemin timbré. Contrat sur parchemin. Livre relié en parchemin.   Parchemin vierge, La peau préparée des petits chevreaux ou agneaux… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • PARCHEMIN — n. m. Peau de brebis ou de mouton préparée pour l’écriture, la peinture, la reliure, etc. Feuille de parchemin. Contrat sur parchemin. Livre relié en parchemin. Parchemin vierge, La peau préparée des petits chevreaux ou agneaux mort nés. Par… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • parchemin — peau d animal traitée de façon qu on puisse y écrire ♦ Pergame ville d Asie où l on a inventé la technique de préparation du parchemin …   Dictionnaire des éponymes

  • Parchemin — ♦ Parchment panel, kindred to linenfold. Here the central rib branches to the four corners, stopped by ogival curves. (Wood, Margaret. The English Medieval House, 413) …   Medieval glossary

  • parchemin — nm. parsh(è)min (Albanais) …   Dictionnaire Français-Savoyard


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.