Parc naturel marin d’Iroise


Parc naturel marin d’Iroise

Parc naturel marin d'Iroise

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Iroise.
Phare du Nividic sur la mer d'Iroise

Le parc naturel marin d’Iroise est le premier parc naturel marin français.
Créé en 2007 après plusieurs années de concertation et de débat, il doit permettre une meilleure gestion du domaine maritime de la mer d'Iroise, en vue de la préservation et du développement durable de cet espace exceptionnel.

Sommaire

Richesses environnementales de la mer d'Iroise

Localisation de la Mer d'Iroise

Cet espace maritime est réputé pour la richesse de sa flore et de sa faune. Riche en plancton, la mer d'Iroise est connue pour être le plus grand champ d'algues marines en Europe, avec plus de 300 espèces.

Elle accueille plus de 120 espèces de poissons différentes. C'est un espace privilégié pour la lotte, le tourteau, le homard et la langouste. Le quart de la population française de mammifères marins y réside aussi, avec des colonies de phoques, de dauphins et de loutres.

Historique de la création du parc

  • 1989-1990 : Lors de l'inauguration de la Réserve de biosphère d'Iroise (label de l'UNESCO attribué à Ouessant et à l'archipel de Molène), par le Ministre de l'environnement, l'idée de créer en mer d'Iroise un parc national marin est émise.
  • 1996 : Création d'une "mission" à Brest pour monter le projet.
  • 1998-1999 : Études socio-économiques et scientifiques du projet avec confirmation de la richesse du patrimoine naturel, et de la fragilité des activités locales, notamment sur les îles habitées et pour les pêches maritimes.
  • 2000-2001 : Consultation des 34 communes concernées et des socioprofessionnels de la zone d'étude (avis du territoire globalement positif). Avis favorable du Conseil national de la protection de la nature (CNPN).
  • 2001 : Approbation du projet par l'arrêté de prise en considération, signé par le Premier Ministre.
  • 2003 : Consultations locales aboutissant à des propositions d'orientations.
  • 2004 : Révision de la loi sur les parcs nationaux.
  • 2004 : L'association d'opposants ADVILI dépose au Parlement européen une pétition comportant 7300 signatures et « demande que la communauté européenne exige du gouvernement français qu'il renonce au projet de parc naturel marin d'Iroise, au profit de structures développées régionalement comme le parc régional d'Armorique et les sites NATURA 2000 avec des implications fortes de ses habitants comme cela est le cas actuellement.[1] » La communauté européenne répond « En conclusion, la Commission ne dispose pas d'éléments lui permettant de conclure que l'adoption du décret portant création du PNMI constituerait une violation de l'article 8 de la Convention d'Aarhus ni que l'élaboration du plan de gestion du PNMI se fera en violation de l'article 7 de ladite convention.[2] »
  • 2005 : Abandon du projet de parc national, remplacé par le parc naturel marin, moins contraignant car excluant les zones périphériques côtières, seul l’espace marin étant classé et visant une exploitation durable des ressources.
  • 2006 : Parution de la loi permettant la création des parcs naturels marins et enquête publique du 20 novembre au 20 décembre.
  • 2007 : Création par un décret signé le 29 juin 2007[3] par le Ministre de l’écologie, du développement et de l’aménagement durables, Jean-Louis Borloo, et publié au Journal officiel le 2 octobre 2007 après sa signature par le Premier Ministre, François Fillon.[4]
  • 2007 : L'association d'opposants ADVILI dépose une requête en Conseil d'État pour abus de pouvoir en novembre 2007 et demande l'annulation du décret de création[réf. nécessaire]

L'opposition au projet a été portée par l´« association de défense et de valorisation des îles et du littoral de la mer d'Iroise » (ADVILI), créée en mai 2002 et menée par Albert Cam et Bernard Le Bihan. Elle s'est principalement illustrée par un intense lobbying auprès des communes concernées et l'inscription à la peinture blanche de « NON AU PARC MARIN » sur de nombreuses routes et digues de la région. L'« association pour la création du parc naturel marin d’Iroise » (APCPNMI) a été créée en réaction pour soutenir le projet de parc, et a été appuyée par l'association Longitude 181 Nature.

Certains plaisanciers[5] ont craint la protection intégrale de sites sensibles auxquels ils n'auraient plus accès. D'autres, à l'instar du Réseau Cohérence[6] ont déploré le manque de volonté affichée de restauration des écosystèmes et des habitats au profit d'un statu quo. D'autres encore ont vu dans la création du Parc l'occasion de traiter les questions de sécurité maritime, de nitrates et de l'eutrophisation marine, ou encore des séquelles de guerre (la mer d'Iroise ayant servi après les deux dernières Guerres mondiales de dépôt de munitions chimiques et conventionnelles[7].

Périmètre

Carte de la Mer d'Iroise

Le Parc naturel marin d'Iroise s’étend sur 3550 km² de zones immergées[8] entre le parallèle 48°31'N (au Nord de l’île d’Ouessant) et le parallèle 47°59'N (au Sud de l’île de Sein), le trait de côte à l'Est à l'exception de la rade de Brest et la limite des eaux territoriales (12 milles marins) à l'Ouest. Les espaces côtiers et terrestres ne sont donc pas visés par le parc.

Le Cap Sizun au Sud et la région des abers au Nord (Aber-Wrac'h,Aber-Benoît et Aber-Ildut) pourraient intégrer cette zone prochainement.

Orientations de gestion

Le décret de création du parc fixe dix orientations de gestion pour le parc

« 
  1. Approfondissement et diffusion de la connaissance des écosystèmes marins
  2. Maintien en bon état de conservation des populations des espèces protégées, rares ou menacées et de leurs habitats
  3. Réduction des pollutions d'origine terrestre ainsi que du risque de pollutions maritimes et portuaires diffuses ou accidentelles
  4. Maîtrise des activités d'extraction de matériaux
  5. Exploitation durable des ressources halieutiques
  6. Soutien de la pêche côtière professionnelle
  7. Exploitation durable des champs d'algues
  8. Soutien aux activités maritimes sur les îles afin d'y maintenir une population d'habitants permanents
  9. Conservation et valorisation du patrimoine paysager, architectural, maritime et archéologique, notamment sous-marin, et des savoir-faire locaux
  10. Développement raisonné des activités touristiques, nautiques et de loisirs, compatibles avec la protection des écosystèmes marins. » 
    Décret no 2007-1406 du 28 septembre 2007 portant création du Parc naturel marin d'Iroise

Fonctionnement

Le conseil de gestion représente l'État, les collectivités territoriales intéressées, des organisations représentatives des professionnels et des usagers ainsi que des personnalités qualifiées.

Relation avec les autres dispositifs de protection et de valorisation

Le parc ne remplace pas les dispositifs de protection et de valorisation antérieurs qui portent sur la mer d'Iroise, mais les complète en portant uniquement sur l'espace maritime.

Notes

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes

  • Portail de la Bretagne Portail de la Bretagne
  • Portail du Finistère Portail du Finistère
  • Portail de la conservation de la nature Portail de la conservation de la nature
  • Portail du monde maritime Portail du monde maritime
Ce document provient de « Parc naturel marin d%27Iroise ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Parc naturel marin d’Iroise de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Parc naturel marin d'iroise — Pour les articles homonymes, voir Iroise. Phare du Nividic sur la mer d Iroise Le parc naturel marin d’Iroise est le premier parc natur …   Wikipédia en Français

  • Parc naturel marin d'Iroise — Pour les articles homonymes, voir Iroise. Parc naturel marin d Iroise Phare du Nividic sur la mer d Iroise Catégorie UICN …   Wikipédia en Français

  • Parc naturel marin de la mer d'Iroise — Parc naturel marin d Iroise Pour les articles homonymes, voir Iroise. Phare du Nividic sur la mer d Iroise Le parc naturel marin d’Iroise est le premier parc natur …   Wikipédia en Français

  • Parc naturel marin de la mer d’Iroise — Parc naturel marin d Iroise Pour les articles homonymes, voir Iroise. Phare du Nividic sur la mer d Iroise Le parc naturel marin d’Iroise est le premier parc natur …   Wikipédia en Français

  • Parc naturel marin des Trois Estuaires — Parc naturel marin à l ouvert des Trois Estuaires Zone de projet, au droit des 7 estuaires, de la Bresle, de la Somme, de l Authie, de la Canche, de la Liane, du Wimereux et de la Slack …   Wikipédia en Français

  • Parc naturel marin des trois estuaires — Proposé par le président du Conservatoire du littoral (également Président de la commission permanente du Conseil national du littoral, vice président du Conseil général de la Somme et député de la Somme) Jérôme Bignon, le Parc naturel marin des… …   Wikipédia en Français

  • Parc naturel marin — Les parcs naturels marins sont en France des structures visant la gestion intégrée, dans un objectif de protection, d une zone maritime d intérêt particulier pour la biodiversité et pour les activités humaines. Les parcs naturels marins sont une… …   Wikipédia en Français

  • Parc naturel marin de Mayotte — Catégorie UICN Inconnue Pays  France Collectivité d outre mer Mayotte Coordonnées …   Wikipédia en Français

  • Parc naturel régional d'Armorique — Pointe de Pen Hir Catégorie UICN V (paysage terrestre/marin protégé) Identifiant …   Wikipédia en Français

  • Parc naturel regional d'Armorique — Parc naturel régional d Armorique Parc naturel régional d Armorique Catégorie V de la CMAP (Paysage terrestre/marin protégé) [1] Pointe de Penhir Pays …   Wikipédia en Français


We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.