Parabole de l'enfant prodigue


Parabole de l'enfant prodigue

Fils Prodigue

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Enfant prodigue.
Le Retour du Fils Prodigue par Rembrandt.

Le Fils Prodigue, est l'une des paraboles les plus connues de Jésus de Nazareth, également appelée parabole du Fils Perdu, ou de l’'Enfant Prodigue ; on lui préfère quelquefois le titre de Père prodigue, fils retrouvé, ou parabole du Père et des deux fils...

L'histoire se trouve dans l'Évangile selon Luc 15:11–32 du Nouveau Testament de la Bible, où c'est la troisième et dernière partie d'une trilogie, immédiatement précédée par le Mouton Perdu et la Pièce Perdue.

Le Fils Prodigue se réfère à un fils qui retourne à la maison après avoir gaspillé sa fortune. L'histoire met en parallèle deux personnages. Le fils aîné, qui respecte les règles, et le fils plus jeune (le Prodigue) qui va à la découverte du monde, sans respecter les commandements éthiques de son père. De façon assez fine, le Prodigue n'est pas qu'un héritier qui dilapide son héritage, il va aussi se mettre au service d'un étranger pour gagner sa vie.

Ce personnage de fils Prodigue est intéressant à plusieurs titres. La Bible propose un grand nombre de règles que les hommes devraient suivre : les commandements de Moïse, ceux de Jésus (aimez-vous les uns les autres), ... La parabole met en scène un premier personnage, le Fils aîné, qui adhère à des commandements. Mais elle met donc également en scène ce deuxième personnage, le Fils Prodigue, séducteur, avide d'aventures, adaptable à d'autres mondes que le sien, et guère sensible aux commandements éthiques.

La parabole du fils prodigue a été employée entre le Ve et le VIIIe siècle par plusieurs théologiens dont saint Pierre Chrysologue pour désigner les deux fils du Père, le fils aîné, symbolisant le judaïsme, qui reste proche de la maison, et le fils cadet, l'Église et les pécheurs (voir Autres interprétations).

Retour du fils prodigue, par Pompeo Batoni

Le terme « Fils Prodigue » est également passé dans l'utilisation courante pour désigner un enfant ou une personne à charge qui ne remplit pas les espérances de ceux qui l'ont lancé dans la vie ou une carrière.

Œuvres artistiques

Articles connexes

Lien externe

  • Portail du christianisme Portail du christianisme
Ce document provient de « Fils Prodigue ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Parabole de l'enfant prodigue de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • prodigue — [ prɔdig ] adj. et n. • 1265; lat. prodigus 1 ♦ Qui fait des dépenses excessives; qui dilapide son bien. ⇒ dépensier; prodigalité. « L héritier prodigue paye de superbes funérailles, et dévore le reste » (La Bruyère). Il se montre prodigue avec… …   Encyclopédie Universelle

  • enfant — [ ɑ̃fɑ̃ ] n. • XIe; lat. infans « qui ne parle pas » 1 ♦ Être humain dans l âge de l enfance. ⇒ bambin, fille, 1. fillette, garçon, garçonnet, petit; région. drôle, gone, 2. minot, pitchoun; fam. gamin, gosse, lardon, loupiot, marmot, mioche,… …   Encyclopédie Universelle

  • PARABOLE — PARABOLE, religion Récit allégorique, habituellement assez bref, sous lequel, dans les textes néo testamentaires et spécialement dans les Évangiles, se cache un enseignement, selon un procédé populaire et oriental consistant à faire passer un… …   Encyclopédie Universelle

  • parabole — 1. (pa ra bo l ) s. f. Allégorie qui renferme quelque vérité importante. La parabole a deux parties, le corps et l âme ; le corps est le récit de l histoire qu on a imaginée ; et l âme, le sens moral ou mystique, caché sous les paroles ou récit.… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • prodigue — PRODIGUE. adj. de tout genre. Qui dissipe son bien en folles & excessives dépenses. Cet homme est prodigue de son bien. il n est pas liberal, mais il est prodigue. l enfant prodigue de l Evangile. la parabole de l enfant prodigue. On dit, qu Un… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • enfant — ENFANT. s. m. Fils ou fille par relation au pere & à la mere. Faire des enfants. avoir des enfants. enfant masle. une femme qui est grosse d enfant, en mal d enfant, en travail d enfant. estre chargé d enfants. une mere qui aime fort ses enfants …   Dictionnaire de l'Académie française

  • enfant — ENFANT. sub. m. Fils ou fille par relation au père et à la mère. Avoir des enfans. Enfant mâle. Une femme qui est grosse d enfant, en mal d enfant, en travail d enfant. Être chargé d enfans. Une mère qui aime fort ses enfans. Cette mère souffre… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • PRODIGUE — adj. des deux genres Qui dissipe son bien en excessives et folles dépenses. Il n est pas libéral, il est prodigue. Cette femme est trop prodigue. Prodigue de son bien et du bien des autres. La parabole de l enfant prodigue. Fig., Enfant prodigue …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • PARABOLE — s. f. Allégorie qui renferme quelque vérité importante. Il n est guère usité qu en parlant Des allégories employées dans l Écriture sainte. Une belle parabole. Les paraboles de l Évangile. Notre Seigneur s est servi de paraboles. La parabole de l …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • ENFANT — s. m. Garçon ou fille qui est en bas âge, qui n a pas encore l usage de la raison. On est enfant jusqu à l âge de dix ou douze ans. Un bel enfant. Un petit enfant. Un joli enfant. Un enfant opiniâtre. Tenir un enfant sur les fonts baptismaux. Un… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)