Papyrus d'Artémidore


Papyrus d'Artémidore
Un fragment du papyrus


Le papyrus d'Artémidore a été retrouvé au cours des années 1990 dans un amas de vieux papyri divers, recyclés à la fin du Ier siècle pour fabriquer un masque funéraire en papier-mâché. Son authenticité fait actuellement débat.

Parmi les éléments de cet amas se trouvaient une cinquantaine de morceaux du papyrus d'Artémidore. Haut de 32,5 cm et long de 2,55 m, le papyrus se compose en fait de deux morceaux, entre lesquels il manque une feuille. Le recto se compose d'un texte de géographie, qu'on a attribué à Artémidore d'Éphèse[1], un géographe grec du -IIe siècle et -Ier siècle, dont l'œuvre ne nous est connue que par des citations d'autres auteurs.

Le texte retrouvé se compose d'une introduction et du début d'une description de la péninsule Ibérique. L'originalité du papyrus est qu'il comporte une carte géographique. Cette carte, inachevée, représente peut-être la Bétique, c'est-à-dire la partie sud-ouest de l'Espagne. On peut supposer que le dessinateur ne l'a pas achevée, parce qu'il s'est rendu compte qu'il ne copiait pas la carte correspondant au texte. Ceci se passait à la fin du -Ier siècle. Le papyrus n'a cependant pas été mis au rebut. Au verso, on a dessiné une quarantaine d'animaux, réels ou fantastiques. Ces dessins devaient permettre à des clients qui souhaitaient faire réaliser une fresque ou une mosaïque de choisir un modèle. La vie du papyrus ne s'est pourtant pas arrêtée là : dans les espaces restés libres au recto, c'est-à-dire la « page de garde » et les espaces où devaient figurer les cartes non réalisées, on a représenté deux têtes ainsi que d'autres éléments d'anatomie, à titre d'exercice.

D'après la date des autres documents retrouvés dans l'amas, le papyrus d'Artémidore aurait finalement été recyclé en vieux papier vers la fin du Ier siècle.

Il a été exposé au Palazzo Bricherasio de Turin jusqu'en mai 2006. Ensuite, le papyrus est retourné à Milan.

Depuis septembre 2006 une vaste discussion s’est développée à propos de l’authenticité de ce rouleau. Plusieurs savants avançant l'idée qu'il s'agirait plutôt d’un faux[2]. Ainsi selon Luciano Canfora, l'auteur du papyrus serait le faussaire Constantin Simonides au XIXe siècle. Toutefois un certains nombre d'arguments ont été avancé pour appuyer l'idée de l'authenticité, le papyrus contenant des informations inconnues à l'époque de Simonides et découvertes depuis. Un certain nombre de chercheurs considère que l'idée d'un faux est peu vraisemblable[3]. Luciano Canfora a répondu à ces objections. Il considère que Simonides a eu accès à certaines informations que l'on croyait inédites à son époque[4] et a fourni ce que l'on considère désormais comme différentes autres preuves possibles du travail de faussaire de Simonides. Tout récemment Federico Condello, dans un essai bibliographique complet et analytique, a montré que la grande majorité des arguments contraires à l'authenticité sont restés sans réponse.

Notes

  1. Artémidore d'Ephèse voyagea dans tout le bassin méditerranéen, notamment en Égypte et en Espagne. Lors de ses périples, il constitua une géographie en onze volumes, considérée comme la plus ancienne du monde occidental.
  2. Voir L. Canfora, 2007 et 2008.
  3. G. B. D'Alessio, « On the "Artemidorus" Papyrus », ZPE, 171, 2009, p. 27-45
  4. L. Canfora, « Simonidis conosceva direttamente, ricopiava e metteva a frutto le epigrafi di Priene (a proposito del sampi in P. Artemid. col V.) », Quaderni di storia, 73, juin 2011, p. 199-209

Bibliographie

  • Claudio Gallazzi (d'après), Le Papyrus d'Artémidore d'Éphèse, dans L'Archéologue, avril 2006 - mai 2006, N° 83, p. 32-39
  • (en) Luciano Canfora, The True history of the so-called Artemidorus Papyrus, Bari, Edizioni di Pagina, 2007, p. 200.
  • (it) Luciano Canfora, Il papiro di Artemidoro, avec des contributions de Luciano Bossina, Livia Capponi, Giuseppe Carlucci, Vanna Maraglino, Stefano Micunco, Rosa Otranto, Claudio Schiano, et avec le texte du nouveau papyrus, Roma-Bari, Laterza, 2008, p. 524.
  • (it) C. Gallazzi, B. Kramer, S. Settis, Il papiro di Artemidoro, con la collaborazione di G. Adornato, A.C. Cassio, A. Soldati, Milano, LED Edizioni, 2008.
  • Luciano Canfora, Luciano Bossina, Wie kann das ein Artemidor-Papyrus sein? Ma come fa a essere un papiro di Artemidoro?, Bari, Pagina, 2008, p. 246.
  • Artemidorus Ephesius. P. Artemid. sive Artemidorus personatus, curante Luciano Canfora, Bari, Edizioni di Pagina, 2009, p. 52.
  • (it) Luciano Canfora, Il viaggio di Artemidoro. Vita e avventure di un grande esploratore dell'antichità, Milano, Rizzoli, 2010.
  • (it) Luciano Canfora, La meravigliosa storia del falso Artemidoro, Palermo, Sellerio, 2011.
  • (it) Federico Condello, 'Artemidoro' 2006-2011: l'ultima vita in breve, dans Quaderni di storia 74, luglio-dicembre 2011, p. 161-256.

,


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Papyrus d'Artémidore de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Papyrus d'Artemidore — Papyrus d Artémidore Le papyrus d Artémidore a été retrouvé au cours des années 1990 dans un amas de vieux papyri divers, recyclés à la fin du Ier siècle pour fabriquer un sarcophage de momie. Parmi les éléments de cet amas se trouvaient une …   Wikipédia en Français

  • Papyrus de la rome antique — Papyrus (papier) Pour les articles homonymes, voir papyrus. Papyrus égyptien Le papier de papyrus (Grec πάπυρος, papyros ; «  …   Wikipédia en Français

  • Artemidore (geographe) — Artémidore (géographe) Pour les articles homonymes, voir Artémidore. Artémidore d Ephèse est un célèbre géographe grec du Ier siècle av. J. C.. Il visita l Italie (comme ambassadeur à Rome), l Espagne, l Égypte, et la plupart des pays… …   Wikipédia en Français

  • Artémidore (Géographe) — Pour les articles homonymes, voir Artémidore. Artémidore d Ephèse est un célèbre géographe grec du Ier siècle av. J. C.. Il visita l Italie (comme ambassadeur à Rome), l Espagne, l Égypte, et la plupart des pays riverains de la Méditerranée …   Wikipédia en Français

  • Papyrus de Moscou — 14° problème Le papyrus mathématique de Moscou, aussi appelé papyrus Golenischev d après le nom de son découvreur, Vladimir Golenichtchev, est un papyrus contenant des résultats mathématiques. Avec le papyrus Rhind, c est un des deux fameux… …   Wikipédia en Français

  • Papyrus (papier) — Pour les articles homonymes, voir papyrus. Papyrus égyptien Le papier de papyrus ou simplement papyrus (en grec ancien πάπυρος …   Wikipédia en Français

  • Artémidore (géographe) — Pour les articles homonymes, voir Artémidore. Artémidore (dit parfois Artémidore d Éphèse, ce qui crée une confusion avec Artémidore de Daldis dit aussi d Éphèse) est un célèbre géographe grec du Ier siècle av. J.‑C.. Il visita l Italie …   Wikipédia en Français

  • Papyrus Berlin 6619 —  Ne pas confondre avec le Codex de Berlin. Le Papyrus Berlin 6619 communément appelé le Papyrus de Berlin est un document sur papyrus du début de la XIXe dynastie de l Égypte antique. Il a été trouvé dans une tombe à Saqqarah. Contenu Ce… …   Wikipédia en Français

  • Papyrus Ebers — une page du papyrus Ebers Le papyrus Ebers est l un des plus anciens traités médicaux qui nous soit parvenu : il aurait été rédigé au XVIe siècle avant notre ère, pendant le règne d Amenhotep Ier[1 …   Wikipédia en Français

  • Papyrus Rhind — Un extrait du papyrus Rhind. Le papyrus Rhind est un célèbre papyrus de la deuxième période intermédiaire qui aurait été écrit par le scribe Ahmès. Son nom vient de l Écossais Henry Rhind qui l acheta en 1858 à Louxor, mais aurait été d …   Wikipédia en Français