Panafricanisme


Panafricanisme

Le panafricanisme se définit comme le mouvement politique et culturel qui vise à unir les Africains et les descendants d'Africains hors d'Afrique, à régénérer l'Afrique, ainsi qu'à encourager un sentiment de solidarité entre les populations du monde africain. Le panafricanisme glorifie le passé de l'Afrique et inculque la fierté par les valeurs africaines.

Edward Wilmot Blyden est considéré comme le père du mouvement panafricaniste moderne.

Le mouvement Rastafari de Jamaïque est né du panafricanisme. Quand Marcus Garvey a déclaré « Tournez vous vers l'Afrique pour le couronnement d'un roi noir », les Rastas se sont tournés vers Hailé Sélassié Ier d'Ethiopie.


Le Panafricanisme révolutionnaire existe aujourd'hui encore, notamment à travers le message de retour en Afrique prôné aux États-Unis par Khalid Abdul Muhammad, ou en France par Kemi Seba.

Il existe une autre interprétation du panafricanisme, c'est l'afrocentrisme, qui s'appuie sur les travaux du scientifique sénégalais, Cheikh Anta Diop, notamment repris par Molefi Kete Asante, théoricien afrocentriste, afro-américain, ainsi qu'en France par Jean-Philippe Omotundé, Réné Louis Etilé Parfait. Ce mouvement tente de réexaminer l'histoire de l'Afrique et sa diaspora d'un "point de vue africain" en s'opposant à l'eurocentrisme. Il s'agit d'un retour à des concepts dits traditionnellement africains et à la « culture africaine ». La civilisation égyptienne, ainsi que d'autres, sont alors considérées comme puisant leurs origines en Afrique.

Des départements d'études panafricaines existent dans de nombreuses universités d'Amérique du Nord depuis les années 1960. Ama Mazama, professeur antillaise y enseigne en Pennsylvanie, ainsi que Théophile Obenga professeur congolais y enseigne dans l'État de la Californie.

Le panafricanisme a été défendu par un certain nombre de leaders politiques comme Kwame Nkrumah,qui a été président du ghana, il organise les 6e et 7e conférences panafricaines avec George Padmore en 1953 à Kumasi et 1958 à Accra, qui est également la première conférence des États Indépendants d'Afrique.Il s’engage en 1958, à poursuivre avec ses homologues africains, « une politique africaine commune ».

En 1958, il est le premier à apporter son soutien à la Guinée indépendante de Ahmed Sékou Touré, en lui accordant un prêt de dix millions de livres sterling. Il tente un premier pas vers une réalisation concrète du panafricanisme en formant le 1er mai 1959 une union avec la Guinée, rejoint le 24 décembre 1960 par le Mali. Mais si cette union n’est jamais dissoute, elle n’a aucun pouvoir.

En mars 1963, il participe activement à la rédaction de la charte de l’Organisation de l’unité africaine, même si son idée de créer un gouvernement central africain n’est pas retenue.

Sommaire

Symbole

Un des symboles du panafricanisme est le poing de la gloire (Fist of Glory), le symbole du mouvement Black Power. Plusieurs groupes ont repris ce symbole, comme Otpor, en Europe de l'Est.

Des couleurs seraient dites panafricaines : le vert, l'or et le rouge, couleurs provenant d'Éthiopie. On les retrouve aujourd'hui dans de nombreux drapeaux de pays africains.

Les couleurs rouge, noir et vert ont été déclarées couleurs officielles de la "race africaine" par l'UNIA (Universal Negro Improvement Association and African Communities League) en 1920.

Médias

Dans le domaine des médias ayant une vocation clairement panafricaine, on peut relever :

Bibliographie

  • Gilbert Oloko, Le néo-panafricanisme, Panafrica Plus, 1991.
  • Oruno D. Lara, La naissance du panafricanisme, Maisonneuve & Larose, 2000.
  • George Padmore, Panafricanisme ou Communisme? La prochaine lutte pour l'Afrique, Présence africaine, 2000.
  • Rémy Sim, Panafricanisme: Les nouvelles perspectives, Éditions Nekhen, Londres, 2003.
  • Albert Hilbold, Lissia Jeurissen, Aggée-Célestin Lomo Myazhiom, Martial-Ze Belinga, « Panafricanisme : Piège post-colonial ou construction identitaire non-blanche » dans Latitudes Noires 2003-2004, Homnisphères, 2003.

Voir aussi


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Panafricanisme de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • panafricanisme — [ panafrikanism ] n. m. • mil. XXe; de panafricain ♦ Polit. Doctrine qui tend à développer l unité et la solidarité africaines. ● panafricanisme nom masculin Doctrine et mouvement de solidarité entre les peuples africains. panafricanisme n. m.… …   Encyclopédie Universelle

  • Mouvement panafricain — Panafricanisme Le panafricanisme se définit comme le mouvement politique et culturel qui vise à unir les Africains et les descendants d Africains hors d Afrique à régénérer l Afrique, ainsi qu à encourager un sentiment de solidarité entre les… …   Wikipédia en Français

  • Panafricaniste — Panafricanisme Le panafricanisme se définit comme le mouvement politique et culturel qui vise à unir les Africains et les descendants d Africains hors d Afrique à régénérer l Afrique, ainsi qu à encourager un sentiment de solidarité entre les… …   Wikipédia en Français

  • Kwame Nkrumah — Portrait de Kwame Nkrumah sur un timbre soviétique de 10 kopeck datant de 1989. Mandats 1er Président du Ghana …   Wikipédia en Français

  • Black Nationalism — Nationalisme noir Le nationalisme noir (ou Black nationalism) est un terme générique regroupant une série d idéologies affirmant l unité fondamentale des populations africaines ou d origine africaine. Le « nationalisme noir » ne doit… …   Wikipédia en Français

  • Black nationalism — Nationalisme noir Le nationalisme noir (ou Black nationalism) est un terme générique regroupant une série d idéologies affirmant l unité fondamentale des populations africaines ou d origine africaine. Le « nationalisme noir » ne doit… …   Wikipédia en Français

  • Nationalisme Noir — Le nationalisme noir (ou Black nationalism) est un terme générique regroupant une série d idéologies affirmant l unité fondamentale des populations africaines ou d origine africaine. Le « nationalisme noir » ne doit pas être confondu… …   Wikipédia en Français

  • Nationalisme noir — Le nationalisme noir, souvent désigné sous le terme anglais Black nationalism, est un terme générique regroupant une série d idéologies affirmant l unité fondamentale des populations africaines ou d origine africaine. Le « nationalisme… …   Wikipédia en Français

  • Krumah — Kwame Nkrumah Kwame Nkrumah (21 septembre 1909 à Nkroful, Ghana 27 avril 1972 à Bucarest, Roumanie) est un homme politique indépendantiste et pan africaniste ghanéen qui dirigea le Ghana indépendant en tant que Premier… …   Wikipédia en Français

  • Kwame N'Krumah — Kwame Nkrumah Kwame Nkrumah (21 septembre 1909 à Nkroful, Ghana 27 avril 1972 à Bucarest, Roumanie) est un homme politique indépendantiste et pan africaniste ghanéen qui dirigea le Ghana indépendant en tant que Premier… …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.