Paladin

Paladin
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Paladin (homonymie).

Le paladin est un chevalier ayant atteint l'un des plus hauts grades ainsi que des pouvoirs de guérison et qui faisait partie d'un ordre religieux, porteur du pouvoir sacré de la foi. Néanmoins ce terme a subi une évolution assez importante, en ce sens où de chevalier sacré partant en croisade pour le compte d'un ordre prestigieux et militaire, l'appellation de paladin finira par évoquer un concept plus humaniste de chevalier errant (peut-être un amalgame avec le latin palabundus) défendant la veuve et l'orphelin. Cette nuance peut être perçue en comparant deux opéras de Vivaldi basés sur le même personnage de Roland : Orlando furioso et Orlando finto pazzo.

Cette appellation vient de l'époque romaine. Sous Dioclétien, le corps de la Garde prétorienne (unité de soldats d'élite chargée de protéger les officiers généraux), constitué de fantassins romains, a été remplacé par un contingent monté de barbares. Leur possession de monture leur a donné la dénomination d’equites (cavalier), terme également utilisé à l'époque pour désigner l'Ordre des chevaliers romains. Or ce contingent était logé près du portique de la Schola Palatinae à Rome ; le temps et la déformation de la langue ont contribué à la création en bas-latin du mot palatinus (garde du palais) pour désigner les chevaliers d'élite constituant la garde personnelle de Charlemagne.

Exemples :

Sommaire

Histoire

Armures du XVIe siècle exposées au Metropolitan Museum of Art à New York

Les gestes des paladins de Charlemagne rivalisèrent un temps de popularité avec les histoires du Roi Arthur et des chevaliers de la Table Ronde. L'Arioste et le Tasse, dont les travaux furent un temps aussi lus et respectés que ceux de Shakespeare, ont contribué le plus à la réécriture littéraire et poétique des récits de hauts faits de paladins. Ces récits traitaient des guerres entre les Francs et les Maures durant les conquêtes islamiques de l’Espagne et leur invasion du sud de la France. Leurs aventures furent connues comme la Matière de Charlemagne (ou Matière de France), sur un pied d’égalité avec les aventures du Roi Arthur et de ses chevaliers classées Matière de Bretagne. Galahad, ou Galaad, fils du chevalier Lancelot, est l'archétype du paladin dans la légende arthurienne.

Le renouveau celtique, plus particulièrement à la fin du XIXe siècle, privilégia le matériel arthurien et encouragea sa réécriture et sa rediffusion. Rien de tel n’eut lieu pour le matériel de Charlemagne, parce que fortement chrétien et triomphaliste dans sa présentation (à l'exception des personnages de l'Arioste, beaucoup plus nuancés). En conséquence, les lecteurs du XXe siècle connaissent bien Arthur et sa Camelot alors qu’ils ont peu entendu parler des paladins de Charlemagne, qui jouissaient pourtant au Moyen Âge d’un égal renom.

Utilisation post-médiévale du terme

Rapidement banalisé pour qualifier un héros chevaleresque, ou plus péjorativement un chevalier errant tel que Don Quichotte, le paladin trouvera une définition plus moderne, considéré comme représentant voire porte-parole d'une éthique idéale. C'est en ce sens que certains auteurs comme Montesquieu se réfèrent à ce personnage pour symboliser l'essence de la perfectibilité et de la vertu : « Des paladins, toujours armés dans une partie du monde pleine de châteaux, de forteresses et de brigands, trouvaient de l'honneur à punir l'injustice et à défendre la faiblesse. De là… dans nos romans la galanterie fondée sur l'idée de l'amour, jointe à celle de force et de protection ». (Montesquieu, De l'esprit des lois, XXVIII, XXII). Le terme a été utilisé par Victor Hugo dans Trois ans après, pour montrer son rôle de chevalier défenseur terrassé par la mort de sa fille[1].

Aujourd'hui couramment employé pour sa connotation d'héroïsme et d'inflexibilité dans les jeux de rôle et la littérature médiévalo-fantastique, on le retrouve décliné de différentes façons selon l'univers. Le plus souvent, c'est un chevalier tirant ses pouvoirs d'une déité (ou d'un pouvoir séculier) à laquelle il a prêté allégeance ; il est généralement fidèle à sa parole, un modèle de guerrier pour l'armée qu'il inspire. En quête d'actions d'éclats et d'aventures héroïques où manifester sa bravoure, sa générosité, sa courtoisie, le paladin est aussi considéré comme le bouclier de l'éthique et des croyants et comme le bras de la justice. Son devoir est également de soutenir le sens de l'équilibre voire parfois de la nature.

Ne demandant ni n'exigeant sauf de lui-même, il tente d'être gardien d'une certaine harmonie ; il garde le statut d'un protecteur d'une bonté spontanée. Autrement dit, il est défenseur d'une nature humaine qu'il juge capable d'être digne et vertueuse. C'est d'ailleurs la dignité qui au centre des préoccupations paladines comme valeur et comme combat : en ce sens, le paladin n'est pas tant l'expression d'un manichéisme mais le symbole d'une qualité humaine.

Notes

  1. Trois Ans après, texte intégral sur Wikisource

Voir aussi


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Paladin de Wikipédia en français (auteurs)

См. также в других словарях:

  • paladin — [ paladɛ̃ ] n. m. • 1552; it. paladino, lat. médiév. palatinus « officier du palais » ♦ Chevalier errant du Moyen Âge, en quête de prouesses et d actions généreuses. Spécialt Seigneur de la suite de Charlemagne. ● paladin nom masculin (italien… …   Encyclopédie Universelle

  • Paladín — Saltar a navegación, búsqueda Roland, líder de los paladines Un paladín es uno de los 12 legendarios guardianes de Carlomagno (los 12 pares) en los cantares de gesta e historias de romance. Están ligeramente basados en los históricos guardianes… …   Wikipedia Español

  • paladin — PALADÍN, paladini, s.m. (În evul mediu, în Europa apuseană) Nobil slujitor la palatul unor regi; p. ext. cavaler rătăcitor din evul mediu, în continuă căutare de aventuri eroice. ♦ fig. Bărbat voinic, îndrăzneţ, însufleţit de sentimente… …   Dicționar Român

  • Paladin BD — Paladin Série Genre(s) Heroic fantasy Humour Scénario Zaz Le Fab Dessin Le Fab Régis Torres Coloriste Vigneau Personnages principaux Lyxo …   Wikipédia en Français

  • Paladin — Sm Palastritter per. Wortschatz arch. (18. Jh.) Entlehnung. Über frz. paladin entlehnt aus it. paladino; dieses aus l. palātīnus zum (kaiserlichen) Palast gehörig , zu l. palātium n. Palast .    Ebenso nndl. paladijn, ne. paladin, nfrz. paladin,… …   Etymologisches Wörterbuch der deutschen sprache

  • paladín — sustantivo masculino 1. Uso/registro: literario. Caballero valeroso que luchaba en un combate judicial o en un desafío defendiendo el honor ajeno o el de su propio grupo: Hay un paladín dispuesto a defender el honor de la reina. Don Quijote creía …   Diccionario Salamanca de la Lengua Española

  • paladin — palàdīn m <G paladína> DEFINICIJA 1. pov. jedan od dvanaest legendarnih vitezova iz pratnje Karla Velikog (8. st.) 2. pren. a. onaj koji prednjači u viteštvu; junak b. onaj koji odlučno brani ili zagovara plemenita djela ONOMASTIKA Palàdīn… …   Hrvatski jezični portal

  • Paladin — Paladin: Der Ausdruck war zunächst die historische Bezeichnung der zum Heldenkreis am Hofe Karls des Großen gehörenden Ritter, der dann auch allgemein im Sinne von »Hofritter, Berater eines Fürsten« verwendet wurde; heute wird das Wort im… …   Das Herkunftswörterbuch

  • Paladin — Paladin, der Name jener irrenden Ritter, welche Abenteuer suchend umherzogen, und zu diesem Endzwecke vorzugsweise Jeden herausforderten, der die Dame ihres Herzens nicht als die schönste anerkennen wollte. Unter diesen ritterlichen Abenteurern… …   Damen Conversations Lexikon

  • paladin — (n.) 1590s, one of the 12 knights in attendance on Charlemagne, from M.Fr. paladin a warrior, from It. paladino, from L. palatinus palace official; noun use of palatinus of the palace (see PALACE (Cf. palace)). The Old French form of the word was …   Etymology dictionary

  • paladin — Paladin. s. m. On appelle ainsi dans les vieux romans, les principaux Seigneurs de la Cour de Charlemagne, qui le suivoient à la guerre. Le Paladin Roland …   Dictionnaire de l'Académie française


Поделиться ссылкой на выделенное

Прямая ссылка:
Нажмите правой клавишей мыши и выберите «Копировать ссылку»