Paki bashing


Paki bashing

Ratonnade

Une ratonnade est une violence physique en réunion exercée à l'encontre des personnes d'origine nord-africaine[1].

Sommaire

Étymologie

L'expression vient du mot raton, très fortement péjoratif et raciste, apparu en 1937, [2] qui désigne un Maghrébin en argot français. À noter qu'un raton est un petit rat dans la langue française.

Historique

Les ratonnades (au sens premier historique, c'est-à-dire des violences contre les personnes nord-africaines) ont été particulièrement violentes dans les années 1950 et 60, faisant de très nombreux blessés et morts dans le contexte de la guerre d'Algérie.

La plus importante fut le massacre des Algériens à Paris les 17 et 18 octobre en 1961, qui fut qualifiée de ratonnade à l'époque, et qui fit des dizaines de morts (les estimations varient de 30 à plus de 200). Une autre ratonnade importante fit 127 blessés graves[3] : la « ratonnade de la Goutte d'Or », les 2 et 3 avril 1961.

Ces dizaines de morts dans les manifestations font suite à des centaines d'arrestations arbitraires d'Algériens par la police de Paris et les supplétifs FPAs [4], à l'occasion desquelles de nombreux Algériens ont été torturés, parfois à mort. Parmi les tortures, citons celle où on fait boire au prisonnier de l'eau de Javel. Des viols ont également été commis pendant les perquisitions chez les Algériens de Paris. [5]

Les ratonnades policières ont cessé depuis. La violence policière demeure possible.

Au Royaume-Uni, de nombreuses ratonnades, appelées là-bas paki bashing, ont été commises par des skinheads dans les années 1970 à la suite de la venue d'immigrés pakistanais.

En Espagne, des ratonnades eurent lieu suite aux attentats du 11 mars 2004 à Madrid, plus précisément en Andalousie.

Par contre, le phénomène de ratonnade exercée par des citoyens ordinaires a été également très important. Il est notamment, mais pas seulement, le fait de skinheads néonazis, comme Blood and Honour appelant à la violence contre les immigrés (Lire l'article skinhead). Un des derniers exemples en France fit un mort.[6]

Références

  1. Définition sur Le Trésor de la Langue Française informatisé
  2. Dictionnaire historique de la langue française, dir. Alain Rey, Dictionnaire LE ROBERT, 1998
  3. Ratonnades à Paris,p.111
  4. Emmanuel BlanchardPolice judiciaire et pratique d'exceptions pendant la guerre d'Algérie , Vingtième Siècle. Revue d'histoire, n°90, 2006/2
  5. Les harkis à Paris dans le livre de Paulette Péju, Ratonnades à Paris, p40-100
  6. Mouloud Aounit : non au "racisme ordinaire", 21 mai 1998, L'Humanité [1]. Autre exemple de violences commis par des skinheads en réunion: [2]

Bibliographie

  • Ratonnades à Paris, 1961, de Paulette Péju, publié aux Éditions F. Maspero, préfacé par Pierre Vidal-Naquet. L'ouvrage fut censuré. Il ne fut jamais réédité avant 2001. ISBN 2-7071-3329-9
  • Arabicides, une chronique française, 1970-1991, par Fausto Giudice, éditions La Découverte, Paris 1992. ISBN 2-7071-2035-9
Ce document provient de « Ratonnade ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Paki bashing de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Paki-Bashing — Ratonnade Une ratonnade est une violence physique en réunion exercée à l encontre des personnes d origine nord africaine[1]. Sommaire 1 Étymologie 2 Historique 3 Références …   Wikipédia en Français

  • paki-bashing — Noun. Racially motivated violence against the Asian community. See paki …   English slang and colloquialisms

  • paki-bashing — noun In skinhead culture the act of physical or verbal attacks by non Asians against Pakistanis or, frequently, people perceived to be Pakistani …   Wiktionary

  • Skinhead — Pour les articles homonymes, voir Skinhead (homonymie). Skinhead (des mots anglais skin « peau » et head « tête » : « cuir chevelu – à nu ») désigne à l origine un jeune prolétaire britannique aux cheveux tondus …   Wikipédia en Français

  • Skinhead — Skinheads redirects here. For the 1989 Greydon Clark thriller, see Skinheads (film). Baldhead redirects here. For the mountain in Massachusetts, see Yokun Ridge. A skinhead is a member of a subculture that originated among working class youths in …   Wikipedia

  • Skin-head — Skinhead  Pour l’article homonyme, voir Skinhead (comics).  Skinhead (des mots anglais skin (peau) et head (tête) : cuir chevelu (à nu)) désigne à l origine un jeune prolétaire britannique aux cheveux tondus. Etymologiquement cela… …   Wikipédia en Français

  • SkinHeads — Skinhead  Pour l’article homonyme, voir Skinhead (comics).  Skinhead (des mots anglais skin (peau) et head (tête) : cuir chevelu (à nu)) désigne à l origine un jeune prolétaire britannique aux cheveux tondus. Etymologiquement cela… …   Wikipédia en Français

  • White power skinhead — A neo Nazi skinhead from Germany White power skinheads are a white supremacist and antisemitic offshoot of the skinhead subculture.[1][2] …   Wikipedia

  • fashions, youth —    The history of postwar British fashion and music formations reveals the collective ways in which nonelite groups and communities of young people have shaped distinctive cultures as ‘particular ways of life’. Music and fashion have been used as …   Encyclopedia of contemporary British culture

  • British slang — circuBritish slang is English language slang used in the UK. Slang is informal language sometimes peculiar to a particular social class or group and its use in Britain dates back to before the 16th century. The language of slang, in common with… …   Wikipedia


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.