Otar Iosseliani


Otar Iosseliani

Otar Iosseliani

Accéder aux informations sur cette image commentée ci-après.

Otar Iosseliani au Festival de Berlin.

Naissance 2 février, 1934
Tbilissi
Nationalité Géorgien
Profession Réalisateur
Films notables Adieu, plancher des vaches !

Otar Iosseliani, né le 2 février 1934 à Tbilissi, est un cinéaste géorgien travaillant en France.

Ses films sont particuliers, sortes de films muets parlants, habités de nostalgie et d'un désespoir amusé. On y trouve parfois une certaine familiarité de style qui le rend proche de Tati.

Sommaire

Biographie

Iosseliani étudie d'abord le piano à l'école de musique de Tbilissi (il est diplômé de piano, de composition et de direction d'orchestre). En 1953, il entre à l'université de Moscou pour suivre des cours de mathématiques et mécanique, il y reste jusqu'en 1955. Il s'aperçoit que suivre ce type d'études en Union soviétique signifie être recruté par l'Armée et y être retenu. Pour se dégager en douceur, il s'oriente vers des études de mise en scène à l'Institut de cinéma de l'Union soviétique (VGIK). Il y réalise en 1958 son premier film Aquarelle qui passera à la télévision.

En 1961 il réalise Avril. Le film, interdit, ne sera vu en Union soviétique qu'à partir des années 1970.

Iosseliani devient alors pêcheur puis ouvrier métallurgiste, ce qui le ramènera au cinéma deux ans plus tard, avec la réalisation de La Fonte, documentaire sur le travail d'ouvriers d'une fonderie.

En 1967 sortira La Chute des feuilles, le film sera retiré de la distribution en URSS. Il passera cependant les frontières pour être présenté au Festival de Cannes.

1968, Vieilles chansons géorgiennes est interdit par le Comité de Cinéma de Tbilissi. Pour Il était une fois un merle chanteur (1971) la distribution sera limitée aux ciné-clubs mais le film passera également les frontières et arrivera à Cannes en 1974 avec Otar Iosseliani. En 1976, Pastorale est interdit jusqu'en 1979, année où Iosseliani est nommé Personnalité émérite des Arts de Géorgie.

À partir de 1982, Iosseliani travaille en France : il y tourne une Lettre d'un cinéaste pour l'émission de télévision Cinéma, cinéma. En 1983, toujours pour la télévision, il tourne un documentaire Euskadi.

1984, nouveau long-métrage de cinéma : Les Favoris de la lune, qui obtiendra le Prix spécial du jury à la Mostra de Venise. Iosseliani est nommé Artiste du Peuple de Georgie. L'année suivante il tourne un documentaire pour la télévision Petit monastère en Toscane.

En 1989 Et la lumière fut obtient le Prix spécial du jury à la Mostra de Venise.

La Chasse aux papillons sort en 1992.

Nicolas Zourabichvili, compositeur français d'origine géorgienne, assure la collaboration musicale pour nombre de ses films.

En 1994 Arte diffuse le triptyque documentaire Seule, Géorgie.

Avec Brigands, chapitre VII (1996), Otar Iosseliani obtient son troisième Prix spécial du jury à la Mostra de Venise.

En 1999 Adieu, plancher des vaches ! se voit récompenser du Prix Louis-Delluc.

En 2001 sort Lundi matin qui se voit décerner L'Ours d'argent au Festival de Berlin.

Filmographie

courts métrages
  • 1958 : Aquarelle (Akvarel)
  • 1959 : Le Chant de la fleur introuvable (Sapovnela )
  • 1961 : Avril (Aprili )
  • 1964 : La Fonte (Tudzhi) (documentaire)
  • 1968 : Vieilles chansons géorgiennes (Dzveli qartuli simgera ) (documentaire)
  • 1982 : Lettre d'un cinéaste : 7 pièces pour le cinéma noir et blanc
longs métrages
comme comédien

Voir aussi

Bibliographie

  • Addio Terraferma - Ioseliani secondo Ioseliani, de Luciano Barcaroli, Carlo Hintermann et Daniele Villa, Ubulibri, Milan, 1999
  • (Et) Le Cinéma d'Otar Iosseliani (fut), de Antony Fiant, L'Âge d'Homme, 2002

DVD

  • L'éditeur Blaqout a réalisé, début 2004, un coffret regroupant la presque totalité des films d'Otar Iosseliani.

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Otar Iosseliani de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Otar Iosseliani — mit dem Silbernen Bären der Berlinale Otar Iosseliani (georgisch ოთარ იოსელიანი; * 2. Februar 1934 in Tiflis, Ge …   Deutsch Wikipedia

  • Otar Iosseliani — at the Berlinale of 2002 Born 2 February 1934 (1934 02 02) (age 77) Tbilisi, Georgia …   Wikipedia

  • Otar Iosseliani — en la Berlinale del año 2002 Otar Iosseliani[1] (2 de febrero de 1934, Tbilisi, Georgia). Director de cine. Contenido …   Wikipedia Español

  • Iosseliani — Otar Iosseliani Otar Iosseliani Otar Iosseliani au Festival de Berlin. Naissance …   Wikipédia en Français

  • Otar Ioseliani — Otar Iosseliani (georgisch ოთარ იოსელიანი; * 2. Februar 1934 in Tiflis, Georgien) ist ein georgisch französischer Filmregisseur. Der Filmemacher wurde wegen gesellschaftskritischer Filme in der Sowjetunion wiederholt zensiert und emigrierte 1982… …   Deutsch Wikipedia

  • Iosseliani — ist der Familienname folgender Personen: Dschaba Iosseliani (1926–2003), georgischer Staatschef und Krimineller Nana Iosseliani (* 1962), georgische Schachspielerin Otar Iosseliani (* 1934), georgisch französischer Filmregisseur Otia Iosseliani… …   Deutsch Wikipedia

  • Iosseliani — Iosseliạni,   Ioseliạni, Otar D., georgischer Filmregisseur, * Tiflis 2. 2. 1934; lebt in Paris; seine Filme sind poetisch und realistisch zugleich.   Filme: Die Weinernte (1967); Es war einmal eine Singdrossel (1970); Ein Sommer auf dem Dorf… …   Universal-Lexikon

  • ოთარ იოსელიანი — Otar Iosseliani Otar Iosseliani Otar Iosseliani au Festival de Berlin. Naissance …   Wikipédia en Français

  • Ioseliani — Iosseliani ist der Familienname folgender Personen: Dschaba Iosseliani (1926–2003), georgischer Staatschef und Krimineller Nana Iosseliani (* 1962), georgische Schachspielerin Otar Iosseliani (* 1934), georgisch französischer Filmregisseur …   Deutsch Wikipedia

  • Nicholas Zourabichvili — Nicolas Zourabichvili Nicolas Zourabichvili, né le 27 octobre 1936[1] à Paris, est un compositeur français d origine géorgienne. Fils de Georges Zourabichvili et de Nathalie von Pelken, frère de l historienne Hélène Carrère d Encausse,… …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.