Ostiarium

Ostiarium

L'Ostiarium était, sous l'Empire romain, une taxe qui frappait les portes des maisons et qui fut probablement créée en même temps que le columnarium[1] par la loi somptuaire établie au temps de Jules César (Lex Julia sumptuaria[2]).

On tenait compte du nombre de portes d'un bâtiment (comme le columnarium tenait compte du nombre des colonnes). On sait que Quintus Caecilius Metellus Pius Scipio Nasica voulut introduire ces taxes en Syrie, surtout comme une façon de pressurer les provinciaux.

Sources

Notes

Référence de traduction


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Ostiarium de Wikipédia en français (auteurs)

См. также в других словарях:

  • OSTIARIUS — secundus ordo in Ecclesia, iuxta Hieronymum. Isidor. Iun. Ad Ostiarium pertinent claves Ecclesiae, ut claudat et aperiat templum Dei, et omnia, quae sunt intus, extraque custodiat, fideles excipiat, excommunicatos et infideles proiciat.… …   Hofmann J. Lexicon universale

  • Mansio — Foundation of Roman mansio at Eining, Germany. In the Roman Empire, a mansio (from the Latin word mansus the perfect passive participle of manere to remain or to stay ) was an official stopping place on a Roman road, or via, maintained by the… …   Wikipedia

  • Contribution des portes et fenêtres — Impôt sur les portes et fenêtres L’impôt sur les portes et fenêtres fut institué par le Directoire, pendant la Révolution française, le 4 frimaire an VII (24 novembre 1798), et supprimé en 1926. Sommaire 1 L impôt français sur les portes et… …   Wikipédia en Français

  • Impot sur les portes et fenetres — Impôt sur les portes et fenêtres L’impôt sur les portes et fenêtres fut institué par le Directoire, pendant la Révolution française, le 4 frimaire an VII (24 novembre 1798), et supprimé en 1926. Sommaire 1 L impôt français sur les portes et… …   Wikipédia en Français

  • Impôt Sur Les Portes Et Fenêtres — L’impôt sur les portes et fenêtres fut institué par le Directoire, pendant la Révolution française, le 4 frimaire an VII (24 novembre 1798), et supprimé en 1926. Sommaire 1 L impôt français sur les portes et fenêtres 2 L impôt britannique sur les …   Wikipédia en Français

  • Impôt sur les portes et fenêtres — L’impôt sur les portes et les colonnes fut institué en France par le Directoire, pendant la Révolution, le 4 frimaire an VII (24 novembre 1798), et supprimé en 1926. Sommaire 1 L impôt français sur les portes et fenêtres 2 L impôt… …   Wikipédia en Français

  • ANALOGIUM — Graece ἀναλογεῖον, Balbo in Catholico, ideni quod Ambo. Unde Alcuinus de Divin. offic. et Remig. Autissiodorens. l. de Celebr. Missae, Defertur Euangelium ad Analogium, praecedentibus cereis. Vide supra in voce Ambo. Interdum vero, Analogium,… …   Hofmann J. Lexicon universale

  • CARDO — cuneus proprie, qui in foramine vertitur. Hi in liminibus ferrei erant aut aerei. Cornelius Gallus in Ceiri, sonitum nam fecerat illi Marmoreo aeratus stridens in limine cardo. Papinius Statius, Theb. l. 11. v. 49. Stabat in Argolicae ferrat… …   Hofmann J. Lexicon universale

  • CLAMATOR Angliae Principalis — cum suis Subclamatoribus, in Parlamentis Anglicis: cuius officium Clamatoria dictum, olim folebat esse unitum Ostiariae seu Ostiarii officio, ut est in libro de modo tenendi Parliamentum: ubi de munere Clamatoris ista habentur, Clamator… …   Hofmann J. Lexicon universale

  • FORES, a FORO — an quia foras aperiebantur, Serv. Priscorum enim aedes Fores habuêrunt, quae exterius atqueve in viam explicarentur: proin, non extrorsum solum annulum fer reum vel aeneum habuêrunt, Corvum sive Cornicem Iulio Polluci dictum, ut ex Plauto… …   Hofmann J. Lexicon universale


Поделиться ссылкой на выделенное

Прямая ссылка:
Нажмите правой клавишей мыши и выберите «Копировать ссылку»