Oscillation nord-atlantique


Oscillation nord-atlantique

L’oscillation nord-atlantique (ONA, plus connue sous le sigle anglais NAO) désigne un phénomène touchant le système climatique du nord de l'Océan Atlantique. L'ONA décrit les variations du régime océan-atmosphère sur la région et se mesure généralement comme la différence de pression atmosphérique entre l'Anticyclone des Açores et la dépression d'Islande. Elle est notamment corrélée à l’Oscillation arctique.

L’ONA a été découverte durant les années 1920 par Sir Gilbert Walker qui avait découvert précédemment l’oscillation australe dans l'océan Pacifique, à laquelle est reliée le phénomène El Niño. Comme l’oscillation australe, l'ONA est un facteur climatique déterminant à l'échelle régionale car elle est reliée à la position et la trajectoire des perturbations météorologiques qui touchent l'Europe de l'Ouest, ainsi qu'aux températures océaniques du bassin de l'Atlantique Nord.

Sommaire

Description

Variation annuelles de l'indice ONA de 1900 à 2005

La circulation atmosphérique au-dessus de l'Atlantique Nord montre une alternance rapide de dépressions et d'anticylones, conformément aux instabilités de la zone barocline des latitudes moyennes. Cependant, on remarque qu'en moyenne on retrouve des dépressions dans la région islandaise et un anticyclone autour des Açores. Ces systèmes atmosphériques semi-permanents sont causés par l'équilibre général de la circulation atmosphérique à ces latitudes (courant-jet moyen d'ouest) et sont en équilibre avec la circulation assez stable des courants marins dans cet océan (Dérive Nord Atlantique, Courant du Labrador et Gulf Stream).

L'indice de l'oscillation nord-atlantique est donc calculé chaque année à partir de la différence de pression entre Lisbonne (Portugal) et Reykjavik (Islande), en prenant la variation de l'écart de pression entre ces deux points par rapport à la moyenne. Ce calcul s'effectue sur les données de janvier à mars dont on fait la moyenne et qu'on normalise, c'est-à-dire qu'on divise par l'écart-type de la pression calculé sur une longue période[1].

On parle d'oscillation parce que la position et l'intensité des systèmes météorologiques évolue constamment autour d'une valeur de référence, notamment suivant la direction nord-sud, en fonction du régime des courants-jets d'altitude. Cette oscillation a pour conséquences[2] :

  • des changements de la pression au sol (donc de l'intensité et de la position de l'anticyclone des Açores et des dépressions d'Islande) ;
  • des variations des vents d'ouest moyens ;
  • des influences sur le climat (températures et précipitations) tout autour du bassin atlantique.

Effets

Effets de l'anomalie positive et négative de l'ONA sur les systèmes météorologiques

La variation de l'indice ONA est particulièrement importante de novembre à avril alors que la circulation atmosphérique est très variable aux latitudes moyennes, c'est pourquoi on calcule l'indice en hiver. L'oscillation peut être hebdomadaire ou mensuelle, indicatrice d'une variation dans la trajectoire des systèmes, de la force et de la direction des vents, ainsi que de la zone affectée par des précipitations.

Les variations de l'indice peuvent être grandes d'une année à l'autre mais on observe clairement sur le graphique des périodes de plusieurs années où l'indice moyen est plutôt positif (1980-1998), et d'autres où il est plutôt négatif (1955-1974)[1]. Ce cycle long de 20 à 25 ans donne un effet plus systématique sur le climat. En 2008, le cycle semble avoir montré une transition vers une nouvelle phase négative[3].

Europe

Un indice ONA très positif est relié à une circulation zonale (d'ouest en est) plus prononcée, entre les deux entités car la différence de pression causant les vents est plus grande. De plus, l'anticyclone plus important sur les Açores fait remonter la circulation vers le nord. Les hivers sont alors doux mais pluvieux sur l'Europe du Nord mais plus secs autour de la Méditerranée[4].

Par contre, quand l'indice est négatif, la circulation d'ouest est plus faible ou plus au sud donnant des hivers froids et les dépressions se dirigent alors vers le bassin méditerranéen. Si l'indice est très négatif, les hivers sont particulièrement froids sur l'Europe du Nord et les précipitations sont déplacées vers la Mer Méditerranée et l'Afrique du Nord[5].

Amérique

L'influence sur l'Amérique du Nord est vérifiable. Dans la phase positive, sur le nord et l'est du Canada ainsi que sur le Groenland, les hivers sont plutôt froids et secs. Le long de la côte Est des États-Unis, ils sont plutôt doux et humides[4]. En effet, un creux barométrique d'altitude se forme le long de la côte et les vents deviennent du sud-ouest, empêchent la descente d'air arctique le long de la côte.

Par contre les hivers de phase négative, le flux zonal se retrouve plus au nord. Le Groenland voit des hivers plutôt doux et la côte Est du continent nord-américain subit plus d'épisodes froids et de chutes de neige, dont de nombreuses tempêtes du Cap Hatteras et continentales[5],[6]. Ainsi, l'hiver très neigeux connu en 2007-2008 sur la côte Est américaine, le Québec et les provinces de l'Atlantique, après plusieurs années très douces, est relié à un changement dans l'indice ONA de positif à négatif[3]. En effet, durant la phase négative les dépressions hivernales passent plus au sud que pendant la phase positive et la région n'entre pas dans le secteur chaud du système. Les précipitations restent donc surtout en neige[3].

Autres

Les variations des vents d'ouest au-dessus de l'Atlantique Nord sont également connues pour jouer un rôle important en contrôlant les écosystèmes océaniques et les stocks de poissons de l'Atlantique Nord[1]. Finalement, l'indice ONA montrant une variation cyclique, on peut l'utiliser pour faire des prévisions qualitatives sur le climat.

Voir aussi

Articles connexes

Europe
Dans le Pacifique
Dans l'Atlantique

Liens externes

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Oscillation nord-atlantique de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Oscillation de madden-julian — Graphique montrant la variation temporelle (ordonnée) et longitudinale (abscisse) du taux de convection par rapport à la normale ce qui indique la progression du MJO. Les zones orangées étant un surplus et celles bleues un déficit. Noter la… …   Wikipédia en Français

  • Oscillation atlantique multidécennale — Oscillation entre 1856 et 1999 qui montre un cycle qui s étend sur plusieurs décennies L’oscillation atlantique multidécennale (OAM) est une variation de la température de surface de la mer qui s étend sur plusieurs décennies, de 40 à 80 ans,… …   Wikipédia en Français

  • Oscillation de Madden-Julian — Graphique montrant la variation temporelle (ordonnée) et longitudinale (abscisse) du taux de convection par rapport à la normale ce qui indique la progression du MJO. Les zones orangées étant un surplus et celles bleues un déficit. Noter la… …   Wikipédia en Français

  • Oscillation arctique — L’ oscillation arctique (OA) est une variation de la différence de pression atmosphérique, au niveau de la mer, entre 20 N et le Pôle d une année à l autre. Cette variation est reliée à l intensité et la position moyenne des dépressions et… …   Wikipédia en Français

  • Oscillation décennale du Pacifique — Diagramme des anomalies de température causées par La Niña et l’oscillation décennale du Pacifique en avril 2008 (Source : NASA) L’oscillation décennale du Pacifique (ODP) est une variation de la température de surface de la mer dans le… …   Wikipédia en Français

  • Oscillation quasi-biennale — Diagramme temps versus hauteur du vent équatorial (u) en m/s entre 20 et 35 km d altitude de 1981 à 1991. Les valeurs positives montrent un vent d ouest. L’oscillation quasi biennale (OQB) est un changement oscillatoire de la direction des… …   Wikipédia en Français

  • Oscillation australe — L oscillation autrale est un phénomène météorologique découvert au début du XXe siècle par le mathématicien anglais Sir Gilbert Walker, directeur général des observatoires météorologiques des Indes. Il découvrit que la pression atmosphérique …   Wikipédia en Français

  • Atlantic Multidecadal Oscillation — Oscillation atlantique multidécennale Oscillation entre 1856 et 1999 qui montre un cycle qui s étend sur plusieurs décennies L’Oscillation atlantique multidécennale (Atlantic Multidecadal Oscillation ou AMO en anglais), est une variation de la… …   Wikipédia en Français

  • Bataille de l'Atlantique (1939-1945) — Pour les articles homonymes, voir Bataille de l Atlantique. Bataille de l Atlantique (1939 1945) Guetteurs sur un navire d escorte (octobre 1941) …   Wikipédia en Français

  • Saison cyclonique 2002 dans l'océan Atlantique Nord — Début officiel …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.