Organisme (physiologie)


Organisme (physiologie)
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir vivant.

Un organisme désigne, en biologie et en écologie (du grec organon = instrument), un système complexe évolutif formé d'organes qui interagissent de façon à ce qu'ils fonctionnent comme un ensemble stable (homéostasie).

Un organisme est dans un état thermodynamique de non-équilibre, conservant un environnement interne homéostatique, et un apport continu d'énergie est nécessaire pour maintenir cet état.

Sommaire

Généralités

Un organisme est un être organisé, qui peut être unicellulaire ou multicellulaire. Le terme organisme complexe s'applique à tout organisme vivant ayant plus d'une cellule.

Il est difficile de définir avec précision ce qu'est un être vivant. On peut donner quelques caractéristiques du vivant :

La matière vivante est fondée sur la chimie organique avec comme base le carbone.

Tout organisme vivant est mortel, par définition.

Selon la source d'énergie utilisée, on distingue les chimiotrophes, tirant leur énergie de molécules et les Phototrophes, tirant leur énergie du Soleil.

Un organisme est un ensemble organisé de matière qui tend à se maintenir à l'état homéostatique par une utilisation concertée d'énergie.

Interprétations

Georges Chapouthier a proposé d'interpréter la complexité des organismes par l'application répétée de deux principes généraux, compatibles avec la sélection darwinienne : le principe de « juxtaposition » d'unités identiques, puis le principe d'« intégration » de ces unités dans des ensembles plus complexes, dont elles constituent alors des parties[1].

Références

  1. L'homme, ce singe en mosaïque, éditions Odile Jacob, 2001

Voir aussi

Article connexe


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Organisme (physiologie) de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • PHYSIOLOGIE — Aristote avait nommé «physiologues» les philosophes grecs présocratiques qui avaient proposé une explication générale de la nature des choses par le recours à quelque élément fondamental (eau, air, feu) ou à quelque composition d’éléments. De là …   Encyclopédie Universelle

  • Physiologie digestive humaine — Sommaire 1 Développement embryologique du tube digestif 2 Anatomie du système digestif 2.1 Le tube digestif 2.2 Les organes associés …   Wikipédia en Français

  • Physiologie — La physiologie (du grec φύσις, phusis, la nature, et λόγος, logos, l étude, la science) étudie le rôle, le fonctionnement et l organisation mécanique, physique et biochimique des organismes vivants et de leurs composants (organes, tissus,… …   Wikipédia en Français

  • Physiologie masculine — Article principal : homme. Cet article, est un sous article, concernant l homme, entendu comme, individu de sexe masculin et d espèce humaine, par opposition à la femme (individu de sexe féminin).et ici, il est question du corps masculin.… …   Wikipédia en Français

  • Organisme humain — Corps humain Pour les articles homonymes, voir Corps et humain. Un corps humain mâle …   Wikipédia en Français

  • ORGANISME — n. m. T. de Physiologie L’ensemble des organes qui exécutent les fonctions de la vie. Organisme intact. Lésion de l’organisme. Il se dit au figuré d’un Ensemble organisé dans la vie sociale ou politique. Ce corps, cette société constituent un… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • ORGANISME — s. m. T. de Physiologie. L ensemble des fonctions qu exécutent les organes. L organisme du corps humain est un assemblage de merveilles …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • TRAVAIL - Physiologie — La physiologie du travail, branche spécialisée de la physiologie, s’intéresse au fonctionnement de l’organisme engagé dans une activité physique ou mentale. Une partie des connaissances acquises l’ont été sur l’animal, mais c’est l’homme qui est… …   Encyclopédie Universelle

  • RESPIRATOIRE (APPAREIL) - Physiologie — La physiologie de la respiration est l’étude des mécanismes, nombreux et complexes, qui permettent de transporter du milieu ambiant jusqu’aux cellules une quantité adéquate d’oxygène et de rejeter dans l’atmosphère le dioxyde de carbone produit… …   Encyclopédie Universelle

  • NERVEUX (SYSTÈME) - Physiologie générale — Au plus bas de l’échelle animale (Spongiaires, Cœlentérés), le système nerveux, lorsqu’il existe, a une structure réticulée: il s’agit d’éléments cellulaires dont les prolongements, peu différenciés, s’anastomosent de façon lâche et irrégulière,… …   Encyclopédie Universelle


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.