Organisation de l'Eglise orthodoxe en Grece


Organisation de l'Eglise orthodoxe en Grece

Organisation de l'Église orthodoxe en Grèce

Christianisme
Religions abrahamiques (arbre)
Judaïsme · Christianisme · Islam
Courants

Arbre du christianisme
Grandes confessions :
Catholicisme · Orthodoxie · Protestantisme

Fondements religieux
Théologie chrétienne
Pratiques
Spécificités
Constructions religieuses

Baptistère · Basilique · Cathédrale · Chapelle · Collégiale · Église · Monastère · Temple

Symboles

Chrisme · Croix chrétiennes · Deo optimo maximo · Ichtus · Rose de Luther

Voir aussi
  • Catégories : Christianisme · Branche du christianisme
  • Portails : Religions et croyances · Christianisme
 Cette boîte : voir • disc. • mod. 

Hormis le patriarche de Constantinople, l'archevêque d'Athènes et l'archevêque de Crète, tous les évêques qui ont la charge d'un diocèse sur le territoire de la Grèce portent le titre de métropolite et sont d'égale dignité. C'est l'ancienneté dans l'épiscopat qui établit les préséances. Ainsi toutes les cathédrales sont-elles appelées métropoles.

La République hellénique a hérité de son histoire une organisation singulièrement complexe de l'Église orthodoxe sur son territoire. De plus, le poids de l'Église y est resté très important : il n'y pas de séparation entre l'Église et l'Etat en Grèce (Ainsi l'article 3 de la constitution règle les rapports entre les deux autorités [1]).

Du IVe au VIIIe siècle de l'histoire chrétienne, déjà, deux patriarcats se partageaient le territoire de la Grèce actuelle, celui de Rome s'étendait sur la partie occidentale et continentale du pays et celui de Constantinople sur les Îles orientales et sur la Thrace.

Aujourd'hui encore, deux Églises orthodoxes autocéphales se partagent ce territoire, le Patriarcat œcuménique de Constantinople et l'Église orthodoxe de Grèce.

Mais ce partage est un peu compliquée si bien qu'il faut en fait distinguer six territoires ecclésiastiques de tailles et de statuts fort différents.

Organisation territoriale de l'Église orthodoxe en Grèce. Bleu = Église orthodoxe de Grèce ; reste = Patriarcat œcuménique de Constantinople, dont Violet = "Nouvelles terres", Rouge = République monastique du Mont Athos, Lilas = Église de Crète


Le symbole "TΦ" (Tau + Phi) qui signifie 'Taphos' c'est à dire "Sépulcre" est celui de la Confrérie du Saint-Sépulcre, Patriarcat orthodoxe de Jérusalem

Sommaire

L'Église de Grèce

Article détaillé : Église orthodoxe de Grèce.

Elle a été fondée en 1833 sur le quart Sud-Ouest du pays alors libéré du joug ottoman. Elle a été reconnue par la Patriarcat de Constantinople en 1850. Elle exerce son activité pastorale sur le territoire suivant : l'Attique, le Péloponnèse, les Cyclades, l'Eubée et les Sporades du Nord, l'Étolie, l'Acarnanie, la Béotie, l'Évritanie la Phthiotide, la Thessalie (sauf la métropole d'Élasson), les Îles ioniennes et la métropole d'Arta (en Épire). L'Église de Grèce compte un archevêché et 42 métropoles.

L'Église de Crète

Article détaillé : Église de Crète.

Elle est une Église semi-autonome au sein du patriarcat de Constantinople. Elle a gardé son statut lorsque la Crète a obtenu son autonomie en 1898, puis son rattachement à la Grèce en 1913. L'Église de Crète comprend, l'archevêché dont le siège est à Héraklion, et sept métropoles.

Les « Nouvelles Terres »

Elles ont été libérées de la tutelle ottomane en 1912, à la suite des guerres balkaniques. Les métropoles sont restées dans l'obédience du patriarcat de Constantinople mais le patriarche les a autorisées à participer aux travaux du synode de l'Église de Grèce. Elles comprennent les territoires suivants :

La Sainte Montagne (ou le mont Athos)

Elle est un nome particulier dont les statuts sont garantis en droit international par le traité de Lausanne (1923). Le territoire en est réparti entre vingt monastères stavropigiaques (c’est-à-dire exempts) qui, à ce titre, n'ont pas d'autre évêque que le patriarche de Constantinople.

Les quatre métropoles du Dodécanèse

Elles ont été rattachées à la Grèce en 1946. Elles ont gardé leur statut de métropoles du territoire primitif du patriarcat de Constantinople.

L'Exarchat patriarcal de Patmos

Il recouvre les quatre îles de Patmos (l'« Île Sainte »), Lipsi, Agathonisi et Arki. Il doit son statut spécial au monastère Saint Jean le Théologien construit sur la grotte de l'Apocalypse. Le patriarche de Constantinople y est l'évêque titulaire. Il nomme un cathigoumène (évêque-abbé) qui assume en son nom la double charge de supérieur du monastère et d'évêque du petit archipel. Quand les quatre îles sont devenues grecques en 1946, avec l'ensemble du Dodécanèse, ce statut particulier a été maintenu et confirmé par la loi 1155-81 de l'État grec.

Le drapeau de l'Église orthodoxe en Grèce

Drapeau jaune, frappé d'une aigle bicéphale noire couronnée du même et tenant dans ses serres un sceptre et un globe impérial aussi noirs.

Il est utilisé sur les bâtiments des évêchés, sur les métropoles, sur les monastères et quelquefois sur les églises le jour de la fête patronale. Il est un souvenir de l'empire byzantin dans son idéal de rassemblement et de civilisation. L'aigle aux ailes éployées représente l'universalité (ou œcuménisme) de l'Orient à l'Occident. Dans l'Église orthodoxe, l'aigle est un emblème de l'évêque. L'aigle bicéphale est l'emblème de la famille impériale des Paléologues, et devient symbole de l'empire byzantin après 1261 (reprise de Constantinople aux Francs par les Byzantins). L'aigle bicéphale est aujourd'hui l'emblème de l'église orthodoxe.

Les exarchats et les métochions

Conformément à l'usage de l'Église orthodoxe, quelques églises et quelques maisons monastiques dérogent à l'organisation territoriale présentée ci-dessus. Ce sont les exarchats, représentation en Grèce des différents patriarcats orthodoxes, et les métochions (dépendances) d'un monastère. Ces deux institutions jouissent d'une sorte d'extraterritorialité. Lors de la liturgie eucharistique, on n'y mentionne pas l'évêque du lieu, selon l'usage général, mais le primat de l'Église représentée ou l'évêque responsable du monastère, selon le statut d'exception de la représentation.

Il y a à Athènes :

  • Portail des chrétiens d’Orient Portail des chrétiens d’Orient
  • Portail de la Grèce Portail de la Grèce
Ce document provient de « Organisation de l%27%C3%89glise orthodoxe en Gr%C3%A8ce ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Organisation de l'Eglise orthodoxe en Grece de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Organisation de l'église orthodoxe en grèce — Christianisme Religions abrahamiques (arbre) Judaïsme · Christianisme · Islam Courants Arbre du christianisme Grandes confessions : Catholicisme · Orthodoxie · Protestantisme …   Wikipédia en Français

  • Organisation de l'Église orthodoxe en Grèce — Hormis le patriarche de Constantinople, l archevêque d Athènes et l archevêque de Crète, tous les évêques qui ont la charge d un diocèse sur le territoire de la Grèce portent le titre de métropolite et sont d égale dignité. C est l ancienneté… …   Wikipédia en Français

  • Église orthodoxe de Grèce — Pour les articles homonymes, voir Église grecque orthodoxe. Église de Grèce (Εκκλησία της Ελλάδος) Fondateur(s) saint Paul Autocéphalie/Autonomie déclarée 1833 Autocéphalie/Autonomie reconnue 1850 …   Wikipédia en Français

  • Eglise orthodoxe de Grece - Saint-Synode en resistance — Église orthodoxe de Grèce Saint Synode en résistance Église orthodoxe de Grèce Saint Synode en résistance Fondateur(s) Autocéphalie/Autonomie déclarée Autocéphalie/Autonomie reconnue non reconnue …   Wikipédia en Français

  • Église orthodoxe de Grèce - Saint-Synode en résistance — Fondateur(s) Autocéphalie/Autonomie déclarée Autocéphalie/Autonomie reconnue non reconnue …   Wikipédia en Français

  • Église orthodoxe de grèce - saint-synode en résistance — Fondateur(s) Autocéphalie/Autonomie déclarée Autocéphalie/Autonomie reconnue non reconnue …   Wikipédia en Français

  • Vraie Église orthodoxe de Grèce — Autocéphalie/Autonomie reconnue non reconnue Territoire primaire Grèce Extension territoriale Rite byzantin Calendrier julien …   Wikipédia en Français

  • Vraie Eglise orthodoxe de Grece — Vraie Église orthodoxe de Grèce Vraie Église orthodoxe de Grèce Fondateur(s) Autocéphalie/Autonomie déclarée Autocéphalie/Autonomie reconnue non reconnue Primat …   Wikipédia en Français

  • Vraie église orthodoxe de grèce — Fondateur(s) Autocéphalie/Autonomie déclarée Autocéphalie/Autonomie reconnue non reconnue Primat …   Wikipédia en Français

  • Eglise orthodoxe — Église orthodoxe Pour les articles homonymes, voir orthodoxe. Christianisme Religions abrahamiques (arbre) Judaïsme · Christianisme · Islam Courants …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.