Ordre national du Mérite


Ordre national du Mérite
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ordre du Mérite.
Ordre national du Mérite
Ordre national du Mérite img 2534.jpg
Ordre national du Mérite
Décerné par Drapeau de France France
Type Ordre comportant 5 grades
Éligibilité Militaires et civils
Décerné pour Mérites distingués rendus à la nation française
Statut Toujours décernée
Chiffres
Total d'intronisés Au 15 juillet 2010 :
Chevaliers : 151 900
Officiers : 31 807
Commandeurs : 5 269
Grands officiers : 313
Grands-croix : 142
Grand maître : 1
Suivant (supérieur) Médaille militaire
Suivant (inférieur) Croix de guerre 1914-1918

Ordre national du Merite GC ribbon.svg
Grand-croix
Ordre national du Merite GO ribbon.svg
Grand officier
Ordre national du Merite Commandeur ribbon.svg
Commandeur
Ordre national du Merite Officier ribbon.svg
Officier
Ordre national du Merite Chevalier ribbon.svg
Chevalier

Rubans des cinq échelons de l'ordre national du Mérite

L'ordre national du Mérite est un ordre français qui a été institué le 3 décembre 1963 par le général de Gaulle[1]. Il récompense les mérites distingués, militaires (d'active et de réserve) ou civils, rendus à la nation française. Il remplace d'anciens ordres ministériels et coloniaux.

Sa création permet de revaloriser l'ordre national de la Légion d'honneur créé par Napoléon Bonaparte le 20 mai 1802 pour récompenser les mérites éminents.

Il comprend également trois grades : chevalier, officier et commandeur, et deux dignités : grand officier et grand-croix.

La nomination dans l'ordre national du Mérite peut se faire par proposition ministérielle ainsi que par la procédure d'initiative citoyenne.

Sommaire

Ordre protocolaire de port des principales décorations françaises

L'ordre national du Mérite arrive en quatrième position :

  1. Ordre de la Légion d'honneur
  2. Ordre de la Libération
  3. Médaille militaire
  4. Ordre national du Mérite

Ordres ministériels remplacés par l'ordre national du Mérite

Quatre ordres ont toutefois subsisté en raison notamment de l'ancienneté ou de circonstances particulières :

Les insignes

L'insigne, qui fut créé par le sculpteur-médailleur français Max Leognany, est une étoile à six branches doubles, émaillées de bleu, en argent pour les chevaliers, en vermeil pour les officiers. Le centre de l'étoile est entouré de feuilles de laurier entrecroisées et représente l'effigie de la République, entourée d'un cercle portant les mots : République française. Elle est surmontée d'une couronne d'attache de feuilles de chêne entrecroisées, en argent pour les chevaliers, en vermeil pour les officiers. Le revers porte deux drapeaux tricolores entrecroisés, entourés d'un cercle portant l'inscription : Ordre national du Mérite et la date de fondation de l'ordre : 3 décembre 1963. L'insigne est suspendu à un ruban en moire bleu de France.

Il comporte une rosette pour les officiers.

L'insigne des commandeurs est suspendu à une cravate.

Les grands officiers portent la croix d'officier mais aussi une plaque sur le côté droit de la poitrine. Les grands-croix portent la même plaque, mais en vermeil, sur le côté gauche de la poitrine. La croix se porte en écharpe, suspendue à un large ruban bleu qui passe sur l'épaule droite.

La Monnaie de Paris frappe l'essentiel de ces décorations.

Récipiendaires

Tous les Premiers ministres sont élevés, par le président de la République, à la dignité de grand-croix de l'ordre national du Mérite après six mois de fonction.

Notes et références

Voir aussi

Bibliographie

Articles connexes

Liens externes



Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Ordre national du Mérite de Wikipédia en français (auteurs)