Olivier Wieviorka


Olivier Wieviorka
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Wieviorka.

Olivier Wieviorka, né en 1960, est un historien français.

Spécialiste de l'histoire de la Résistance française, il a été maître de conférence à l'Institut d'études politiques de Paris et à l'université du Hainaut-Cambrésis, en 1993[1].

Rédacteur en chef de la revue Vingtième siècle, il est actuellement professeur à l'École normale supérieure de Cachan.

Sommaire

Aperçu biographique

Ancien élève de l'École normale supérieure de Fontenay-Saint Cloud (où il a aussi été maître de conférences avant d'obtenir son habilitation à diriger des recherches), diplômé de l'Institut d'études politiques de Paris, Olivier Wieviorka est un spécialiste du vingtième siècle, en particulier de la Seconde Guerre mondiale et de la Résistance française. Il collabore au journal Libération, rédigeant des comptes rendus d'ouvrages historiques.

Il est par ailleurs le frère cadet de Michel Wieviorka et d'Annette Wieviorka.

Polémique

Dans son livre Histoire du Débarquement en Normandie, Des origines à la libération de Paris, il écrit que «des soldats canadiens d'origine indienne» ont scalpé des prisonniers. L'historien canadien Scott Sheffield, professeur à l'Université de la vallée de Fraser à Abbotsford, en Colombie-Britannique réfute ces faits. Il est un spécialiste des autochtones au sein de l'armée canadienne pendant le Deuxième conflit mondiale.

« Je me suis entretenu avec plusieurs vétérans autochtones et non autochtones, j'ai parcouru des tonnes d'ouvrages sur la question en plus de fouiller dans à peu près tous les documents d'archives. Je n'ai jamais lu ou entendu quoi que ce soit à ce sujet. » [2]

Publications

  • Les Libérations de la France, en collab. avec Jean-Pierre Azéma, La Martinière, 1993, 293 p.
  • Nous entrerons dans la carrière. De la Résistance à l’exercice du pouvoir, Seuil, 1994, 451 p.
  • La France du XXe siècle, en collab. avec Christophe Prochasson, Points-Seuil, 1994, 734 p.; éd. révisée et augmentée, 2004, 766 p.
  • Les Orphelins de la République. Destinées des députés et sénateurs français (1940-1945), Seuil, 2001
  • (en) Surviving Hitler and Mussolini, en coll. avec Robert Gildea et Anette Warring, (dir.), Berg, 2006, 244 p.
  • Histoire du Débarquement en Normandie, Des origines à la libération de Paris, Seuil, 2006, 448 p.
  • La Mémoire désunie : Le souvenir politique des années sombres, de la Libération à nos jours , Seuil, 2010, 303 p.
  • Une certaine idée de la Résistance, Seuil, 1998 - rééd. 2010, 487 p.

Notes et références


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Olivier Wieviorka de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Wieviorka —  Cette page d’homonymie répertorie des personnes (réelles ou fictives) partageant un même patronyme. Annette Wieviorka, historienne française née en 1948. Michel Wieviorka, sociologue français né en 1946. Olivier Wieviorka, historien… …   Wikipédia en Français

  • Michel Wieviorka — Pour les articles homonymes, voir Wieviorka. Michel Wieviorka Sociologue français Contemporain Président de l Association internationale de sociologie Naissance …   Wikipédia en Français

  • Annette Wieviorka — Pour les articles homonymes, voir Wieviorka. Annette Wieviorka, née en 1948, est une historienne française, spécialiste de la Shoah et de l histoire des Juifs au XXe siècle. Directrice de recherche au CNRS, elle a été membre de la Mission d… …   Wikipédia en Français

  • Michel Wieviorka — (born 23 August 1946, Paris) is a French sociologist, noted for his work on violence, terrorism, racism, social movements and the theory of social change. A former student of Alain Touraine, he is now one of the most renowned sociologists and… …   Wikipedia

  • La résistance française — Résistance intérieure française Pour les articles homonymes, voir Résistance. La croix de Lorraine, symbole choisi pour les Forces navales frança …   Wikipédia en Français

  • RESISTANCE DORDOGNE 1944 — Résistance intérieure française Pour les articles homonymes, voir Résistance. La croix de Lorraine, symbole choisi pour les Forces navales frança …   Wikipédia en Français

  • Resistance interieure francaise — Résistance intérieure française Pour les articles homonymes, voir Résistance. La croix de Lorraine, symbole choisi pour les Forces navales frança …   Wikipédia en Français

  • Résistance (France) — Résistance intérieure française Pour les articles homonymes, voir Résistance. La croix de Lorraine, symbole choisi pour les Forces navales frança …   Wikipédia en Français

  • Résistance Française — Résistance intérieure française Pour les articles homonymes, voir Résistance. La croix de Lorraine, symbole choisi pour les Forces navales frança …   Wikipédia en Français

  • Résistance en France — Résistance intérieure française Pour les articles homonymes, voir Résistance. La croix de Lorraine, symbole choisi pour les Forces navales frança …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.