Olivier Dard


Olivier Dard
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Dard.

Olivier Dard est un historien et essayiste français, agrégé et docteur en histoire contemporaine.

Sommaire

Biographie

Après avoir obtenu l'agrégation en 1990, il soutient sa thèse en 1994 sous la direction de Serge Berstein à l'Institut d'études politiques de Paris. Son travail s'intitule : Les novations intellectuelles des années trente : l'exemple de Jean Coutrot. Poursuivant une carrière d'enseignant et chercheur, il enseigne comme maître de conférence à l'IEP de Paris, à l'Université de Franche-Comté et à Paris X Nanterre. En 2001 il obtient son diplôme d'habilitation à la recherche puis est élu en 2003 professeur d'histoire contemporaine à l'université Paul-Verlaine à Metz.

Axes de recherche

Olivier Dard s'intéresse principalement à l'histoire des élites en France pour la période de l'entre-deux-guerres. Ses travaux relèvent autant de la prosopographie que de l'analyse politique de la première moitié du XXe siècle. Issu de l'Institut d'études politiques de Paris, il s'inscrit dans la tradition de l'histoire politique renouvelée au sein de cette institution par René Rémond et ses successeurs dont son directeur de thèse Serge Berstein. Olivier Dard a contribué avec d'autres à l'effort entrepris pour une histoire économique de Vichy, sujet peu ou pas abordé jusqu'aux années 1980 dans l'historiographie française. N'étant pas un spécialiste de l'économie (au sens technique), son apport à cette histoire se concentre pour l'essentiel dans la dimension idéologique et les parcours individuels des élites de l'époque. On remarquera l'attention particulière portée au groupe issu de l'École polytechnique X-Crise (étudié dans Les Relèves en Europe d'un après-guerre à l'autre. Racines, réseaux, projets et postériorités) ainsi qu'au patronat français. Rappelons que le questionnement sur la Collaboration a longtemps occupé une place centrale dans l'historiographie de Vichy, il faut donc comprendre les travaux académiques cités en bibliographie comme la mise en évidence de la complexité des rapports entre les milieux économico-financiers, l'État français et le troisième Reich.

Un autre axe important de sa recherche est certainement les droites radicales en France et en Europe. Récemment il a codirigé une série de tables rondes et colloques sur Charles Maurras et Jacques Bainville qui ont fait l'objet de publications. Il semble que ce travail sera poursuivi dans le futur par un tome dédié à Barrès. C'est donc une histoire intellectuelle de l'extrême droite française qui se profile.

Œuvres

  • Bertrand de Jouvenel, Perrin 2008.389 p.
  • Voyage au cœur de l'OAS, Perrin, 2005
  • Le rendez-vous manqué des relèves des années trente, PUF 2002.
  • Les années trente. Le choix impossible, Le Livre de poche, références, 1999, 278 p.
  • Jean Coutrot, de l'ingénieur au prophète, presses universitaires franc-comtoises, 1999, 468 p.
  • La synarchie, le mythe du complot permanent, Perrin, 1998, 294 p.
  • Henri Queuille, Journal de guerre Londres-Alger, (avril 1943-juillet 1944), présenté et annoté par Hervé Bastien et Olivier Dard, préface de Serge Berstein, Plon/Fondation Charles de Gaulle, 1995, 379 p.

Direction d'ouvrages collectifs

  • Olivier Dard, Michel Grunewald (éds), Jacques Bainville - Profils et réceptions, Collection Convergences Vol. 57, Peter Lang, 2010.
  • François Cochet, Olivier Dard, Subversion, anti-subversion, contre-subversion, Collection Actes Académiques, Riveneuve 2010.
  • Daniel Lefeuvre, Olivier Dard, L'Europe face à son passé colonial. Collection Actes Académiques, Riveneuve 2009.
  • Olivier Dard, Michel Grunewald (éds), Charles Maurras - L'étranger et Charles Maurras, l'Action française - culture, politique, société, Collection Convergences Vol 50, Peter Lang, 2009.
  • Olivier Dard, Hans-Jürgen Lusebrink (éds), Américanisations et antiaméricanismes comparés, Presse universitaires du Septentrion, 2008.
  • Dominique Barjot, Olivier Dard, Jean Garrigues, Didier Musiedlak et Eric Anceau (dir.), Industrie et Politique en Europe occidentale et aux États-Unis (XIXe-XXe), Presse de l'université Paris- Sorbonne, 2006
  • Olivier Dard, Étienne Deschamps (dir), Les Relèves en Europe d'un après-guerre à l'autre. Racines, réseaux, projets et postériorités, PIE, Peter Lang, 2005.
  • Olivier Dard, Gilles Richard (dir), Les Permanents Patronaux : éléments pour l'histoire de l'organisation du patronat en France dans la première moitié du XXe siècle, Centre de Recherche Histoire et Civilisation de l'université de Metz.
  • Patrice Caro, Olivier Dard, Jean Claude Daumas (dir.), Les Politiques d'aménagement du territoire en France. Racines, logiques et résultats, Presses universitaires de Rennes, 2002.
  • Olivier Dard, Jean-Claude Daumas, François Marcot (dir.), L'Occupation l'État français et les entreprises, Association pour le développement de l'histoire économique.

Notes et références



Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Olivier Dard de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Dard — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Sur les autres projets Wikimedia : « Dard », sur le Wiktionnaire (dictionnaire universel) Dard est un nom commun et un nom de famille… …   Wikipédia en Français

  • Olivier Hussenot — est un acteur français, né Olivier Marie André Hussenot Desenonges, le 10 août 1913 à Paris et mort le 25 août 1978 à Boulogne Billancourt. Sommaire 1 Biographie 2 Théâtre …   Wikipédia en Français

  • Olivier Blanckart — est né à Bruxelles en 1959. Artiste autodidacte, il a d abord pratiqué la photographie. Il réalise des sculptures au moyen de matériaux d emballage détournés : carton, papier kraft, et scotch d emballage qui donnent à ses sculptures un… …   Wikipédia en Français

  • Action française — Pour les articles homonymes, voir Action française (homonymie). L’Action française, parfois désignée sous l acronyme AF, représente à la fois une école de pensée et un mouvement politique nationaliste, d extrême droite, qui s’est développé dans… …   Wikipédia en Français

  • Michel Margairaz — est un historien de l économie français, spécialiste de l’histoire économique de la France contemporaine. Depuis la rentrée 2009, il est titulaire de la chaire d histoire économique et sociale créée par Marc Bloch à l Université Paris 1 Panthéon… …   Wikipédia en Français

  • Organisation armée secrète — OAS Idéologie Anti indépendantiste, Nationaliste Objectifs Contre l indépendance de l Algérie …   Wikipédia en Français

  • Armée nationale secrète — Organisation armée secrète Organisation armée secrète OAS Classification Anti indépendantiste, Nationaliste Objectifs Contre l indépendance de l Algérie Statut inactif …   Wikipédia en Français

  • O.A.S — Organisation armée secrète Organisation armée secrète OAS Classification Anti indépendantiste, Nationaliste Objectifs Contre l indépendance de l Algérie Statut inactif …   Wikipédia en Français

  • O.A.S. — Organisation armée secrète Organisation armée secrète OAS Classification Anti indépendantiste, Nationaliste Objectifs Contre l indépendance de l Algérie Statut inactif …   Wikipédia en Français

  • OAS — Organisation armée secrète Organisation armée secrète OAS Classification Anti indépendantiste, Nationaliste Objectifs Contre l indépendance de l Algérie Statut inactif …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.