Oisemont


Oisemont

49° 57′ 22″ N 1° 46′ 02″ E / 49.9561111111, 1.76722222222

Oisemont
Image illustrative de l'article Oisemont
Administration
Pays France
Région Picardie
Département Somme
Arrondissement Amiens
Canton Oisemont
Code commune 80606
Code postal 80140
Maire
Mandat en cours
Max Bougleux (Jean-Claude Maurice est décédé en Septembre 2009)
2008-2014
Intercommunalité Communauté de communes de la Région d'Oisemont
Démographie
Population 1 276 hab. (2006)
Densité 159 hab./km²
Géographie
Coordonnées 49° 57′ 22″ Nord
       1° 46′ 02″ Est
/ 49.9561111111, 1.76722222222
Altitudes mini. 80 m — maxi. 135 m
Superficie 8,04 km2

Voir la carte physique

Voir la carte administrative

Oisemont[1] est une commune française, située dans le département de la Somme et la région Picardie. La ville se trouve dans le Vimeu en Picardie- Maritime[2].

Sommaire

Géographie

Ce bourg est situé sur l'axe Amiens (40 kilomètres) - Eu (en Seine-Maritime, à 33 kilomètres). La commune se trouve à 31 kilomètres de la Manche à vol d'oiseau. Son territoire est bordé par 9 communes :

Données climatiques

Voici les données climatiques comparatives de Oisemont avec d'autres villes françaises caractéristiques[3].

Ville Ensoleillement
(h/an)
Pluie
(mm/an)
Neige
(j/an)
Orage
(j/an)
Brouillard
(j/an)
Moyenne nationale 1 973 770 14 22 40
Oisemont[4] 1638 732 17 19 69
Paris 1 630 642 15 19 13
Nice 2 668 767 1 31 1
Strasbourg 1 633 610 30 29 65
Brest 1 492 1 109 9 11 74

Administration

Liste des maires successifs[5]
Période Identité Étiquette Qualité
1790  ? André Dumont du Bois-Roi(1764-1836)[6] - Avocat
- - Martin - -
28 avril 1940  ? Emile Louis Henri Boucher - -
1943 1964 Pierre Vasseur - Huissier de justice
mars 2001 2008 Marc Dejean PS -
mars 2008 28 août 2009 Jean-Claude Maurice[7] PS Dessinateur DDE
Décédé en fonction[8]
Toutes les données ne sont pas encore connues.

Gentilé

Les habitants d'Oisemont se nomment les oisemontais et oisemontaises.

Démographie

Oisemont est dans son canton la seule des 31 communes qui dépasse le seuil de 1000 habitants.

Évolution démographique

1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 022 1 030 1 079 1 059 1 077 1 078 1 071 1 052 1 074
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 077 1 072 1 113 1 063 1 102 1 067 1 170 1 145 1 207
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 197 1 229 1 151 1 114 1 039 1 002 1 061 987 1 046
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006    
997 1 071 1 196 1 233 1 285 1 239 1 276    

Nombre retenu à partir de 1962 : population sans doubles comptes


Graphique de l'évolution de la population 1794-1999

Histogramme
(élaboration graphique par Wikipédia)

Pyramide des âges en pourcentage: [9],[10]

Pyramide des âges à oisemont en 1990.
Hommes Classe d'âge Femmes
Avant 1895
3,3 
1896-1915
10,9 
12,3 
1916–1930
13 
14,9 
1931-1945
13,9 
22,7 
1946-1960
19,3 
25,9 
1961-1975
20,2 
20,9 
1976-1990
22,3 
Pyramide des âges à Oisemont en 1999.
Hommes Classe d'âge Femmes
0,8 
Avant 1904
0,8 
5,7 
1905-1924
11,6 
14,2 
1925–1939
13,6 
19,9 
1940-1954
18,3 
18,7 
1955-1969
19 
22,1 
1970-1984
20,3 
18,5 
1985-1999
16,4 

Histoire

Le nom de la commune serait d'origine gauloise, elle viendrait du "mont d'Ésus" où aurait été édifié un temple dédié au dieu gaulois de la guerre, sa graphie a évolué au fil des siècles : « Ossemons », « Aussemons », puis « Wessemont ».

C'est un ancien site acheuléen occupé par un Castellum romain [11] .

XIIe siècle

Construction de l'Église, de style roman (détruite en 1953), et remplacée par l'église actuelle.

XIIIe siècle

La commanderie de la baillie du Ponthieu [12], Faisaient partie d'une donation du Comte du Ponthieu aux Templiers d'Oisemont, [13] où s'y succédèrent plusieurs précepteurs aussi appelés "sergents du temple" [12] .

En 1275, la ville est le siège de la prévôté du Vimeu [11]. Le marché d’Oisemont est cité dans un fabliau du XIIIe siècle, le fabliau du boucher d'Abbeville[14].

XIVe siècle

Les Templiers d'Acheux [13] faisaient partie de la "baillie d'Oisemont" en tant que « préceptorie » de "la maison d'Aisseu".

En 1307, la commanderie templière est dévolue à l'ordre de Saint-Jean de Jérusalem, une seconde commanderie fut construite par les Hospitaliers, le bâtiment existe encore dans la « rue de la Commanderie ».

Les vestiges de quelques bâtiments historiques subsistent dans le village[15]:

La forteresse : Détruite en 1346, lors de la Guerre de Cent Ans par l'armée d'Édouard III d'Angleterre, elle était équipée de remparts permettant d'abriter et de défendre les habitants, puis aurait été incendiée en 1370 par Jean de Gand, après le siège d'Edouard III, un certain Gobain Agache le trahi au Gué de Blanquetaque[16] pour la somme de 100 pièces d'or ainsi que sa liberté.

Une maladrerie édifiée par les Hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem, se situait à l'emplacement de l'actuelle maison de retraite. Il existe encore une "croix de pierre" bordant un chemin de la ville, elle avait pour but de mener les chrétiens en pèlerinage jusqu'à la maladrerie.

XVe siècle

Charles le Téméraire, duc de Bourgogne et de Lancaster [11], fait brûler le village (1472).

XVIe siècle

La ville est un centre protestant important [11] .

XVIIe siècle

Les Huguenots se cachent dans les nombreux souterrains de la région, pour se protéger des persécutions.

XVIIIe siècle

André Dumont du Bois-Roi, alors maire, siège à la Convention après avoir été le représentant du peuple de la Somme, du Pas-de-Calais et de l'Oise[17]

XIXe siècle

Lors de la prise de la ville par les prussiens, M. Martin, alors maire, réussi à ramener l'indemnité à 3 000 Frs ( 10% du prix demander), ce après avoir été attaché à un des poteaux de la Halle.

XXe siècle

Pendant la Seconde Guerre mondiale, Charles de Gaulle, tout juste promu général de brigade, installa son poste de commandement au Château-Caline le 2 juin 1940.

Blason

Les armoiries, reprises en 1970, selon le modèle créé par Mireille Louis[18], artiste héraldiste, furent adoptées par le Conseil municipal le 3 mars 1970. Elles font référence à la commanderie des Templiers ayant existé jusqu'en 1312.

Armes Oisemont.svg Oisemont
  • D'argent à la croix pattée alesée de gueules surmonté d'une Couronne murale.

Lieux et monuments

  • La Mairie
  • Tour du moulin

A l'état de ruine, solitaire au milieu d'un champ, un peu à l'écart du bourg. L'édifice de briques (en forme de gros cylindre dressé), privé non seulement de ses ailes mais aussi de toiture, est à l'abandon complet puisque porte et fenêtres ont aussi disparu.

  • L'Église Saint-Martin [19]:

Construite au XIIe siècle, elle avait un portail roman et un clocher haut de 42 m.

En 1808, elle subit une restauration.

Après l'effondrement de sa nef le 5 février 1953, la municipalité est obligée de la détruire et d'en reconstruire une autre.

Le 24 mars 1960, l'église de "style moderne" est terminée. Elle possède des sculptures et le confessionnal en bois sculpté.

-Prêtres titulaires de la paroisse:

Liste des prêtres
Période Identité Étiquette Qualité
         
  • Monument aux morts et Stèle A.F.N. (Afrique Française du Nord ) /T.O.E. (Théâtre d'Opérations Extérieures) :

Plus d'une quarantaine de noms sont inscrits au monument aux morts pour la France[21]

Sur les autres projets Wikimedia :

  • le Musée d'Art Local

Suite à la découverte de pièces funéraires, le Conseil Municipal, présidé par M. Boulanger, créa le Musée d'Art Local en 1976.

Au fil des ans, plusieurs salles furent ouvertes et nombreuses scènes du passé y sont représentées.

Construite en 1853, elle fait toujours office de Marché

  • L'ancienne Caisse d'Epargne

-1833 fondation de la Caisse d'Épargne et de Prévoyance d'Amiens à Oisemont.

-1863 devient succursale d'Oisemont.

Elle restera fonctionnelle durant un siècle environ, puis sera reprise par la ville pour y faire une salle de réunion[23].

    • Autres:
  • La Croix Pattée:

Croix pattée se trouvant dans la rue de la Commanderie, celle-ci se trouve actuellement au-dessus d'un porche de garage.

  • L'ancienne voie de Chemin de Fer[24]:

De nos jours la ligne de chemins de fer n'existe plus, mais il reste encore des traces tels que l'ancienne gare, qui se situait au Point kilométrique 19,475 depuis la gare de longpré-les-Corps-Saints et l'ancienne maison de passage à niveau qui sont devenus des habitations.

Une partie de la voie se trouvait au niveau de la rocade actuelle, cette ligne faisait essentiellement du trafic FRET en desservant les coopératives mais aussi quelques voyageurs.

La ligne Longpré-les-Corps-Saints / Gamaches, à voie unique, a été ouverte le 9 mai 1872 et déclassée le 10 novembre 1993, elle desservait:

Longpré-les-Corps-Saints / Bettencourt-Rivière / Airaines / Allery / Wiry-au-Mont / Forceville / Oisemont / Cerisy-Buleux / Martainneville - Saint-Maxent / Vismes-au-Val / Maisnières / Gamaches et Longroy - Gamaches

En 1936 création d'un négoce qui deviendra en 1960 la Coopérative de la Région d'Oisemont.

  • Vestiges

"Dans le bas de la ville se trouvent une porte monumentale et une tour octogonale qui sont les vestiges d'un château du XVIIe siècle"[26]

Sur les autres projets Wikimedia :

Personnalités liées à la commune

  • XIIIe siècle : Michel Musset (ou Mousset), trésorier du Temple d'Oisemont aussi appelé "Elemosinarius-Camerarius" qui était présent lors de l'arrestation des Templiers [27].

Économie et commerces

  • Commerces de proximité: épicerie, librairie, bars-tabac, boulangerie, restaurant, droguerie...
  • Zone commercial " les Quarante " (sur RD 29): tout type d'artisans, magasins, opticien et la pharmacie.
  • Santé: médecins généralistes, dentiste, kinésithérapeutes, infirmières, cabinet de vétérinaires, maison de retraite.
  • Service public : impôts, poste, direction départementale de l'équipement.
  • Métiers de lois: avocat, notaire.
  • Divers: banques, refuge pour animaux[32], agences immobilière.
  • Service des eaux: Syndicat du Liger (SIAEP du Liger).
  • Gestion de l'assainissement: Société Générale des Eaux.

Vie quotidienne

Éducation

  • Collège Charles Bignon[34]

Gendarmerie

A Oisemont se trouve "la brigade territoriale de proximité chef-lieu de Oisemont"[35]

Activités

  • Sportives:

- Un panel de Sports est représenter, tel que: les sports de combats, football, danses diverses, cyclisme (VTT, cyclo), ...

  • Associatives: anciens combattants, anciens prisonniers de guerre, parents d'élèves, club des aînés, ...
  • Communale: concours (ex: maisons fleuries), téléthon, salons, foires, ...

Politique

Résultats des élections:

Divers

- Construction d'une Salle des Associations

- Construction d'un rond-point à la sortie de la ville, sur la Route Départementale "RD 29" direction Saint-Maxent.

- En construction: un centre de secours de sapeur pompier où serait transférée la Communauté de Brigade d'Oisemont (regroupant les brigades d'Oisemont, d'airaines et d'Hornoy-le-Bourg)

- Projet de création d'un lotissement[40]

- En construction: Pôle d'activité "Les Templiers"

- En étude: projet de tronçon pour un aménagement cyclable (véloroute-Voie verte)[41]

- Projet: PHILEAS NET[42]

Voir aussi

Liens externes

Notes et références

  1. Source: Annuaire-Mairie
  2. Chambre des commerces et de l'Industrie
  3. Météo France Somme, Abbeville (record) et records entre 1961 et 1990
  4. Données de la station d Abbeville, sources l'Internaute, INSEE, et lameteo.org
  5. listes Maires, sources: Francegenweb
  6. Source: les guillotines: André Dumont du Bois-Roi
  7. Source : Le Courrier picard, édition Région d'Amiens, du 26 avril 2008
  8. « Le maire de Oisemont s'est éteint vendredi dernier - J-Claude Maurice : "le Maire de tous" », dans Le Réveil, 3 septembre 2009, p. 24 (ISSN 0907C-82045) 
  9. Source partielle : linternaute
  10. Source: INSEE
  11. a, b, c et d Source: Oisemont 2 roues
  12. a et b Les Templiers et les Croisades sur templiers.net
  13. a et b Les Templiers et les Croisades sur templiers.net
  14. Cf. fabliau du boucher d'Abbeville.
  15. Source dépliant municipal.
  16. Baie de Somme
  17. Source: Généawiki
  18. Sources: Robert et Mireille Louis, Mireille LOUIS Chapitre 3 Picardie
  19. Sources: extraits de dépliant municipal et Paroisse St Martin, photos tirées de: catholique-amiens et de clochers.org
  20. M Odoux André
  21. Source: Morts pour la France (80)
  22. Source: dépliant municipal
  23. Source: Plaques apposées sur la façade
  24. Source:Fcvnet
  25. Source: section patrimoine C.I.S. N°28 p.12
  26. Source : extrait d'un dépliant municipal
  27. Source: les Templiers.net, Le trésorier
  28. Source: Heralogic
  29. D'après Schaff-Herzog Encyclopedia of Religious Knowledge, vol. III, 1914 [lire en ligne], « Des Marets, Samuel », p. 412 .
  30. Informations généalogiques
  31. Informations généalogiques et Antiquarium bookshop Comellas-Picardie
  32. Source:O.P.A
  33. S.I.R.O.M. des SEPT CANTONS
  34. Source: Assemblée Nationale, Ch. Bignon
  35. Gendarmerie d'Oisemont
  36. Sources: Ministère de l'intérieur: [1], Le Figaro
  37. Source: auracom
  38. Source: 20 minutes
  39. Source: ministère de l'intérieur
  40. Source: Subdivision d'Oisemont
  41. Source: Picardie.prf.gouv
  42. [Source: http://www.agence-susi.fr/agence-tic/projets/proj-reseaux-pn.html Projet Phileas Net]

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Oisemont de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Oisemont — Oisemont …   Wikipedia

  • Oisemont — Escudo …   Wikipedia Español

  • Oisemont — Oisemont …   Deutsch Wikipedia

  • Oisemont — Original name in latin Oisemont Name in other language Oesemont, Oisemont, Osemont, Uazmon, wa si meng, Уазмон State code FR Continent/City Europe/Paris longitude 49.95587 latitude 1.76703 altitude 122 Population 1328 Date 2012 01 18 …   Cities with a population over 1000 database

  • Canton d'Oisemont — 49°57′22″N 1°46′2″E / 49.95611, 1.76722 …   Wikipédia en Français

  • Canton of Oisemont — French canton name=Canton of Oisemont reg= dept= arr= Amiens chieftown=Oisemont numcomm=31 cancode =80 32 pop=5,957 year=1999 area=143.83 dens=41,42 cons= Jérôme Bignon dates=|The Canton of Oisemont is a canton situated in the department of the… …   Wikipedia

  • Communaute de communes de la Region d'Oisemont — Communauté de communes de la Région d Oisemont Communauté de communes de la Région d Oisemont Ajouter une image Administration Pays France Région Picardie Département Somme Date de création 30 décembre 1994 …   Wikipédia en Français

  • Communauté De Communes De La Région D'Oisemont — Ajouter une image Administration Pays France Région Picardie Département Somme Date de création 30 décembre 1994 …   Wikipédia en Français

  • Communauté de communes de la région d'oisemont — Ajouter une image Administration Pays France Région Picardie Département Somme Date de création 30 décembre 1994 …   Wikipédia en Français

  • Communauté de communes du canton d'Oisemont — Communauté de communes de la Région d Oisemont Communauté de communes de la Région d Oisemont Ajouter une image Administration Pays France Région Picardie Département Somme Date de création 30 décembre 1994 …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.