Obeissance


Obeissance

Obéissance

L'obéissance ou soumission à l'autorité est l'une des formes de l'influence sociale. En psychologie sociale, on parle d'obéissance quand une personne adopte un comportement différent parce qu'un autre individu, perçu comme une source d'autorité, le lui demande. L' individu dominé reconnait à une personne, ou à un gouvernement une valeur certaine. Lorsque cette reconnaissance est faite, l'individu passe alors un accord tacite, un consentement avec le supérieur qu'il a reconnu; Il échange sa liberté contre la volonté générale d'être assuré et sécurisé.

Sommaire

Stanley Milgram et la soumission à l'autorité

Les recherches les plus connues sur l'obéissance sont dues au psychologue américain Stanley Milgram. Dans son expérience de soumission à l'autorité, il amène des gens normaux à infliger des chocs électriques de plus en plus forts à un autre sujet (en fait un compère, c'est-à-dire un expérimentateur qui prétend être un sujet de l'expérience) qui supplie d'arrêter l'expérience puis crie et se tait, comme s'il était victime d'un malaise. Parmi les personnes qui doivent infliger les chocs électriques, certaines sont troublées par les cris de douleur et demandent à arrêter l'expérience mais d'autres n'en tiennent pas compte et continuent à infliger des chocs électriques de plus en plus intenses car l'ordre de continuer leur a été donné.


A la suite de Milgram, l'expérience de Charles K. Hofling a montré que 21 infirmières expérimentées sur 22 étaient prêtes à donner une surdose d'un médicament inconnu sur ordre d'un médecin inconnu au téléphone.

Signification de l'obéissance

Les psychologues sociaux citent volontiers le phénomène d'obéissance comme l'explication d'événements historiques dramatiques comme le massacre de Mỹ Lai au Viêt Nam ou encore l'attitude d'Adolf Eichmann qui, lors de son procès à Jérusalem, a justifié sa participation au génocide nazi par son devoir de fonctionnaire.

Religion

L'obéissance est l'un des trois conseils évangéliques. Les bénédictins ont une règle d'obéissance.

Voir aussi

  • Portail de la psychologie Portail de la psychologie
Ce document provient de « Ob%C3%A9issance ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Obeissance de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • obéissance — [ ɔbeisɑ̃s ] n. f. • déb. XIVe; « juridiction » 1270; de obéir ♦ Le fait d obéir; action, état d une personne qui obéit. ⇒ soumission, subordination. REM. L obéissance a un caractère plus formel que la soumission. Obéissance des enfants à leurs… …   Encyclopédie Universelle

  • obeïssance — Obeïssance. s. f. v. Action de celuy qui obeït. Grande obeïssance. humble obeïssance. prompte, parfaite, entiere obeïssance. obeïssance aveugle. rendre obeïssance à quelqu un. le fils doit obeïssance à son pere, luy doit honneur & obeïssance. On… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • obeissance — Obeissance, Auscultatio, Morigeratio, Obedientia, Obsequela, Obtemperatio. L amour et obeissance qu on doit à Dieu, pere et mere, et autres prochains parens, Pietas. L obeissance et honneur qui est deu aux magistrats, leur est rendu et fait,… …   Thresor de la langue françoyse

  • obéissance — (o bé i san s ) s. f. 1°   Action de celui qui obéit. •   Nous vous rendrons, seigneur, entière obéissance, CORN. Héracl. II, 6. •   Nous demeurons dans l obéissance à leurs décrets, PASC. Prov. XVIII. •   On me contait hier la comédie de ce… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • OBÉISSANCE — s. f. Action de celui qui obéit. Un acte d obéissance. Il a manqué d obéissance. Vous n apaiserez votre père que par une prompte obéissance.   Prêter obéissance à un prince, Se soumettre solennellement à sa domination. OBÉISSANCE, signifie aussi …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • Obéissance —          ALAIN (Émile Auguste Chartier, dit)     Bio express : Philosophe et essayiste français (1868 1951)     «Résistance et obéissance, voilà les deux vertus du citoyen. Par l obéissance il assure l ordre ; par la résistance il assure la… …   Dictionnaire des citations politiques

  • Obéissance — L obéissance (ou soumission à l autorité) est l une des formes de l influence sociale. En psychologie sociale, il est question d obéissance lorsqu un individu adopte un comportement différent parce qu un autre individu, perçu comme une source d… …   Wikipédia en Français

  • OBÉISSANCE — n. f. Action de celui qui obéit. Un acte d’obéissance. Il a manqué d’obéissance. Vous n’apaiserez votre père que par une prompte obéissance. Prêter obéissance à un prince, Se soumettre solennellement à sa domination. OBÉISSANCE signifie aussi… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • obéissance — nf. obè issinsa (Albanais), obèyissinse (Villards Thônes). A1) disposition à obéir : kman nm. (Saxel) …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • Obéissance —    см. Повиновение …   Философский словарь Спонвиля