Numero de Securite sociale


Numero de Securite sociale

Numéro de Sécurité sociale

Le numéro de Sécurité sociale est un numéro d'identification national français servant à l'identification des individus par la Sécurité sociale. Il est formé des 13 chiffres du Numéro d'identification au répertoire (NIR) du code Insee d'identification des individus, plus une clé de contrôle de 2 chiffres.

Sommaire

Historique

Les origines : apparition du numéro d'identification au répertoire à 12 puis 13 chiffres

Évolution : informatisation et création du numéro de Sécurité sociale à 15 chiffres

Dans les années 1970, quand l'informatique se généralisa, la Sécurité sociale identifia les ayant-droits par le numéro d'identification au répertoire (NIR) plus une clé de contrôle à deux chiffres qui fut ajoutée pour la vérification par ordinateur : c'est le complément à 97 du reste de la division du numéro à 13 chiffres (NIR) par 97[1].

Son nom administratif a été Numéro national d'identité (NNI) et est actuellement Numéro d'inscription au répertoire (NIR) plus la clé de contrôle, par référence au Répertoire national d'identification des personnes physiques (RNIPP) géré par l'Insee.

Unicité

Le numéro de sécurité sociale n'est pas suffisant pour identifier de façon unique et certaine un individu, du fait de l'existence de doublons :

  • pour un assuré et ses ayant-droits éventuels, jusqu'à ce que chacun des ayant-droits se voie attribuer et communiquer son numéro propre ;
  • pour les personnes nées hors métropole[réf. nécessaire] ;
  • pour les personnes de même sexe, nées à 100 ans d'intervalle, dans la même commune, avec le même numéro d'ordre. En effet, l'année de naissance de l'individu est identifiée par ses deux derniers chiffres, soit à 100 ans près. Il y a par conséquent un risque de doublon entre les individus nés à 100 ans d'intervalle. Ce risque peut paraître très faible entre individus en vie, mais il ira croissant avec l'augmentation de l'espérance de vie. Il a été décuplé par l'informatisation du Répertoire national d'identification des personnes physiques en 1972, qui a entraîné la conservation illimitée des numéros de sécurité sociale y compris lorsque la personne est décédée.

Attribution et communication

La Cnil précise[2] :

« Toute personne née en France, qu’elle soit française ou étrangère, est inscrite [au RNIPP] dès sa naissance. Une personne née à l’étranger n’est inscrite que si son inscription est demandée par un utilisateur autorisé dans les conditions prévues par la loi n°78-17 du 6 janvier 1978 modifiée (articles 25-I et 27). »

Le numéro de sécurité sociale est communiqué alternativement :

  • lors du premier emploi ;
  • sur la carte d'immatriculation lycéen adressé par la Sécurité sociale aux lycéens en terminale ;
  • au plus tard à 20 ans.

Les ayant-droits d'un assuré social ont donc tous un numéro attribué, mais celui-ci n'est tout simplement pas utilisé. Ceci est surtout gênant dans le cas où l'ayant droit ne vit pas avec l'assuré, notamment dans le cas des familles recomposées.

Sources

Références

  1. Pour obtenir la clé de contrôle, diviser par 97 le nombre formé par les 13 premiers chiffres, prendre le reste de cette division, puis le complément à 97 (c'est-à-dire la différence entre 97 et le reste de la division).
  2. Répertoire national d’identification des personnes physiques, dernière modification le 30 janvier 2007, Cnil.

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes

  • Portail du droit français Portail du droit français
Ce document provient de « Num%C3%A9ro de S%C3%A9curit%C3%A9 sociale ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Numero de Securite sociale de Wikipédia en français (auteurs)